PARLE-MOI DE JÉSUS Index du Forum
PARLE-MOI DE JÉSUS
Connaître Jésus et se faire connaître en Jésus. Une simple communion fraternelle inspirée de l'Esprit.
FAQ Rechercher Membres Groupes S’enregistrer Connexion
PARLE-MOI DE JÉSUS Index du Forum
PARLE-MOI DE JÉSUS Index du Forum POUR VOIR LA GLOIRE DE DIEU
PARLE-MOI DE JÉSUS Index du Forum TRANSFORMÉ DE GLOIRE EN GLOIRE Étude: LE GOUVERNEMENT DIVIN (l'autorité dans l'église)
Sujet précédent :: Sujet suivant
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
10/11/2005 20:19:07
Auteur Message
Pierre Sabourin
Votre hôte

Inscrit le: 26 Oct 2005
Messages: 253
Localisation: Stoneham, Québec, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: Étude: LE GOUVERNEMENT DIVIN (l'autorité dans l'église)
Après les études « LA COMMUNION AVEC DIEU, LA FOI — LA GRÂCE — L’ESPRIT » et « MISSION ET SOUMISSION » qui établissent les fondements de la vie chrétienne, voici une étude qui établit les fondements de la vie en église, plus spécialement ce qui concerne le rôle des responsables dans l'église.

LE GOUVERNEMENT DIVIN

PRÉAMBULE

- Je ne cesse pas de remercier Dieu à votre sujet. Je pense à vous dans mes prières et je demande au Dieu de notre Seigneur Jésus-Christ, au Père glorieux, de vous donner l’Esprit de sagesse qui vous le révélera et vous le fera vraiment connaître. Qu’il ouvre vos yeux à sa lumière, afin que vous compreniez à quelle espérance il vous a appelés, quelle est la richesse et la splendeur des biens destinés à ceux qui lui appartiennent, et quelle est la puissance extraordinaire dont il dispose pour nous les croyants. Cette puissance est celle-là même que Dieu a manifestée avec tant de force quand il a ramené le Christ d’entre les morts et l’a fait siéger à sa droite dans le monde céleste.
(Éphésiens 1:16-20 BFC)

INTRODUCTION : LE ROYAUME D’ISRAËL

Avant que Samuel établisse la monarchie réclamée, les Israélites étaient sous un régime théocratique. Dieu intervenait par des envoyés que l’on a désigné comme des juges. Ces derniers avaient pour tâche de soumettre au peuple la direction de Dieu et être un outil de Dieu pour leur délivrance. Le caractère de leurs interventions n’était pas dirigiste car Dieu était leur Roi. Si le peuple d’Israël demanda un roi, c’est qu’il n’avait pas préservé son unité dans une relation étroite avec Dieu leur roi. Des intérêts égocentriques firent qu’ils s’enfoncèrent dans l’anarchie. La peur de l’ennemi suscita en eux le désir de se conformer au régime monarchique du temps. Ils espéraient qu’un roi ferait régner l’ordre et leur donnerait l’unité et la force dans leurs guerres. Avec réprobation, Dieu acquiesça à leur demande et modifia la constitution du régime. Il délégua à un roi, établit par lui-même, une part de son autorité. À la soumission à Dieu était ajouté la soumission au roi. Dans ce régime, le roi et son administration devenait intermédiaire entre Dieu et le peuple. Le roi était responsable de l’application de la justice. Il polarisait les effectifs et les ressources pour son entretien, pour ses besoins d’infrastructures, et pour faire ses guerres. L’échec de ce régime était prévu et un nouveau s’annonçait déjà.

Fin du régime hybride


- Les rois ont placé les seuils et les montants de porte de leur palais juste à côté des seuils et des montants de porte de mon temple; il n’y a qu’un mur entre ma maison et la leur. Ils ont déshonoré le nom que je porte en commettant des actions abominables. C’est pourquoi, dans ma colère, je les ai exterminés. (Ezékiel 43:8 BFC)

- Ton roi, qu’est-il devenu, où est celui qui devait te sauver? Dans toutes tes villes, où sont ceux qui devaient te diriger? C’est toi qui m’avais demandé: Donne-moi un roi et des chefs. Je t’ai donc donné des rois, mais par colère contre toi; et je te les ai repris, tant j’étais indigné. (Osée 13:10-11 BFC)

- En effet, les gens d’Israël resteront longtemps privés de roi et de chefs, de sacrifices et de pierres sacrées, privés aussi de ce qui sert à consulter Dieu. Plus tard, ils reviendront au Seigneur, ils se tourneront vers leur Dieu et vers le descendant de David, leur roi. Dans l’avenir, ils chercheront respectueusement la présence du Seigneur et les biens qu’il donne. (Osée 3:4-5 BFC)

- ¨Quand tes jours seront accomplis et que tu iras auprès de tes pères, j’élèverai ta postérité après toi, l’un de tes fils, et j’affermirai son règne. Ce sera lui qui me bâtira une maison, et j’affermirai pour toujours son trône. Je serai pour lui un père, et il sera pour moi un fils ; et je ne lui retirerai point ma grâce, comme je l’ai retirée à celui qui t’a précédé. Je l’établirai pour toujours dans ma maison et dans mon royaume, et son trône sera pour toujours affermi. ¨ (1 Chroniques 17:11-14 LSG)

LE GOUVERNEMENT DIVIN

Dans le monde séculier, la politique détermine notre façon de vivre en société et la manière de la diriger. Les régimes monarchiques, capitalistes, communistes et socialistes représentent les grandes orientations politiques de notre monde. Chaque tendance à l’intérieur des régimes est représentée par des partis politiques. Chaque parti représente un positionnement politique qui dans un régime démocratique, permet à chacun de ces citoyens de choisir selon ses convictions le parti qui répond le plus à ses aspirations. Au Québec, nous avons le choix entre le parti Québécois, le parti Libéral, et le parti Conservateur. En démocratie, le parti au pouvoir ne peut administrer à sa guise. Sa ligne de parti peut différer d’un autre, mais son administration demeure assujettie au régime parlementaire, et à la législation comme par exemple la charte des droits et libertés.

Le royaume de Dieu ne fait pas exception. Le règne de Christ sur nous, à travers nous et en nous se traduit par une législation, un gouvernement et un cadre de vie communautaire. C’est ce que l’on appelle une théocratie . Ce régime a ceci de particulier, c’est que la tentation est grande pour ceux qui se disent investi d’une autorité, de s’enfermer dans une immunité mystique parce qu’ils disent s’appuyer sur la vérité. Ainsi les gouvernements d’églises qui devraient être sous un régime théocratique c’est à dire dirigé par Dieu, sont plus souvent assujettis à un pouvoir clérical. À mesure que nous découvrirons les principes qui régissent la communion chrétienne et son gouvernement nous serons à même d’apprécier cette nuance entre une théocratie et un régime clérical.

Première partie
CHARTE DES PRIVILÈGES DU PEUPLE DE DIEU

1. LA LIBERTÉ

A. Racheté pour être libre


- Ainsi, frères, nous ne sommes pas enfants de celle qui est esclave, mais de celle qui est libre. Le Christ nous a libérés pour que nous soyons vraiment libres. Tenez bon, donc, ne vous laissez pas de nouveau réduire en esclavage.
(Galates 4:31-5:1 BFC)

- Vous avez été rachetés à un grand prix ; ne devenez pas esclaves des hommes.
(1 Corinthiens 7:23 LSG)

- ¨Là où l’Esprit du Seigneur est présent, là est la liberté. ¨(2 Corinthiens 3:17 BFC)

- ¨Malgré des faux frères qui s’étaient mêlés à nous et voulaient le circoncire. Ces gens s’étaient glissés dans notre groupe pour espionner la liberté qui nous vient de Jésus-Christ et nous ramener à l’esclavage de la loi.
(Galates 2:4 BFC)

- Parlez et agissez donc en hommes destinés à être jugés par la loi qui procure la liberté.
(Jacques 2:12 BFC)

- Conduisez-vous comme des gens libres ; cependant, n’utilisez pas votre liberté comme un voile pour couvrir le mal, mais agissez en serviteurs de Dieu. (1 Pierre 2:16 BFC)

B. Libre arbitre

- Je tenais à vous écrire ceci au sujet de ceux qui cherchent à vous égarer. Quant à vous, l’Esprit que vous avez reçu du Christ demeure en vous; vous n’avez donc pas besoin qu’on vous instruise. En effet, l’Esprit vous instruit de tout: il enseigne la vérité et non le mensonge. C’est pourquoi, faites ce qu’il vous a enseigné : demeurez unis au Christ.
(1 Jean 2:26-27 BFC)

- Mes brebis écoutent ma voix ; je les connais et elles me suivent. (Jean 10:27 BFC)

- Cependant, si l’un de vous manque de sagesse, qu’il la demande à Dieu, qui la lui donnera ; car Dieu donne à tous généreusement et avec bienveillance. (Jacques 1:5 BFC)

- Mais, comme il est écrit, ce sont des choses que l’œil n’a point vues, que l’oreille n’a point entendues, et qui ne sont point montées au cœur de l’homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l’aiment. Dieu nous les a révélées par l’Esprit. Car l’Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu. Lequel des hommes, en effet, connaît les choses de l’homme, si ce n’est l’esprit de l’homme qui est en lui ? De même, personne ne connaît les choses de Dieu, si ce n’est l’Esprit de Dieu. Or nous, nous n’avons pas reçu l’esprit du monde, mais l’Esprit qui vient de Dieu, afin que nous connaissions les choses que Dieu nous a données par sa grâce. Et nous en parlons, non avec des discours qu’enseigne la sagesse humaine, mais avec ceux qu’enseigne l’Esprit, employant un langage spirituel pour les choses spirituelles. Mais l’homme animal ne reçoit pas les choses de l’Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c’est spirituellement qu’on en juge. L’homme spirituel, au contraire, juge de tout, et il n’est lui-même jugé par personne. Car Qui a connu la pensée du Seigneur, Pour l’instruire ? Or nous, nous avons la pensée de Christ. (1 Corinthiens 2:9-16 LSG)

- Ne faites pas obstacle à l’action du Saint-Esprit ; ne méprisez pas les messages inspirés. Mais examinez toutes choses : retenez ce qui est bon, et gardez-vous de toute forme de mal. Que Dieu, source de paix, fasse que vous soyez totalement à lui ; qu’il garde votre être entier, l’esprit, l’âme et le corps, irréprochable pour le jour où viendra notre Seigneur Jésus-Christ. Celui qui vous appelle accomplira cela, car il est fidèle. (1 Thessalonic 5:19-24 BFC)

- Des paroles de louange ou de malédiction sortent de la même bouche. Mes frères, il ne faut pas qu’il en soit ainsi. Aucune source ne donne par la même ouverture de l’eau douce et de l’eau amère. Aucun figuier, mes frères, ne peut produire des olives, aucune vigne ne peut produire des figues; une source d’eau salée ne peut pas donner de l’eau douce. Quelqu’un parmi vous pense-t-il être sage et intelligent ? Qu’il le prouve par sa bonne conduite, par des actes accomplis avec humilité et sagesse. (Jacques 3:10-13 BFC)

- Mes chers amis, ne croyez pas tous ceux qui prétendent avoir l’Esprit, mais mettez-les à l’épreuve pour vérifier si l’esprit qu’ils ont vient de Dieu. En effet, de nombreux faux prophètes se sont répandus dans le monde.
(1 Jean 4:1 BFC)

- Ceux-ci avaient de meilleurs sentiments que les Juifs de Thessalonique ; ils reçurent la parole de Dieu avec beaucoup de bonne volonté. Chaque jour, ils étudiaient les Écritures pour vérifier l’exactitude des propos de Paul.
(Actes 17:11 BFC)

- “Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous déguisés en brebis, mais au-dedans ce sont des loups féroces. Vous les reconnaîtrez à leur conduite. On ne cueille pas des raisins sur des buissons d’épines, ni des figues sur des chardons. Un bon arbre produit de bons fruits et un arbre malade de mauvais fruits. Un bon arbre ne peut pas produire de mauvais fruits ni un arbre malade de bons fruits. Tout arbre qui ne produit pas de bons fruits est coupé, puis jeté au feu. Ainsi donc, vous reconnaîtrez les faux prophètes à leur conduite.” “Ce ne sont pas tous ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur, qui entreront dans le Royaume des cieux, mais seulement ceux qui font la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Au jour du Jugement, beaucoup me diront: Seigneur, Seigneur, c’est en ton nom que nous avons été prophètes; c’est en ton nom que nous avons chassé des esprits mauvais; c’est en ton nom que nous avons accompli de nombreux miracles. Ne le sais-tu pas? Alors je leur déclarerai: Je ne vous ai jamais connus; allez-vous-en loin de moi, vous qui commettez le mal! “Ainsi, quiconque écoute ce que je viens de dire et le met en pratique sera comme un homme intelligent qui a bâti sa maison sur le roc. La pluie est tombée, les rivières ont débordé, la tempête s’est abattue sur cette maison, mais elle ne s’est pas écroulée, car ses fondations avaient été posées sur le roc. Mais quiconque écoute ce que je viens de dire et ne le met pas en pratique sera comme un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable. La pluie est tombée, les rivières ont débordé, la tempête s’est abattue sur cette maison et elle s’est écroulée : sa ruine a été complète.” (Matthieu 7:15-27 BFC)

C. Libre association

- Je Fuis les passions de la jeunesse ; recherche la droiture, la foi, l’amour, la paix, avec ceux qui, d’un cœur pur, font appel au Seigneur. (2 Timothée 2:22 BFC)

- Je suis libre, je ne suis l’esclave de personne ; cependant je me suis fait l’esclave de tous afin d’en gagner le plus grand nombre possible au Christ. (1 Corinthiens 9:19 BFC)

- Si quelqu’un vient à vous et vous apporte un autre enseignement, ne le recevez pas chez vous et refusez même de le saluer (2 Jean 1:10 BFC)

- Quand il les a toutes fait sortir, il marche devant elles et les brebis le suivent, parce qu’elles connaissent sa voix. Mais elles ne suivront pas un inconnu ; au contraire, elles fuiront loin de lui, parce qu’elles ne connaissent pas sa voix. “(Jean 10:4-5 BFC)

- Jésus répondit à cette personne : “Qui est ma mère et qui sont mes frères ?” Puis il désigna de la main ses disciples et dit : “Voyez : ma mère et mes frères sont ici. Car celui qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux est mon frère, ma sœur ou ma mère.”
(Matthieu 12:48-50 BFC)

D. Association libre

- Que personne ne vous égare par des raisonnements trompeurs : ce sont de telles fautes qui attirent la colère de Dieu sur ceux qui s’opposent à lui. N’ayez donc rien de commun avec ces gens-là. Vous étiez autrefois dans l’obscurité ; mais maintenant, par votre union avec le Seigneur, vous êtes dans la lumière. Par conséquent, conduisez-vous comme des êtres qui dépendent de la lumière, car la lumière produit toute sorte de bonté, de droiture et de vérité. Efforcez-vous de discerner ce qui plaît au Seigneur. N’ayez aucune part aux actions stériles que l’on pratique dans l’obscurité ; dénoncez-les plutôt. (Éphésiens 5:6-11 BFC)

- Ils garderont les formes extérieures de la foi, mais ils en rejetteront la puissance. Détourne-toi de ces gens-là ! (2 Timothée 3:5 BFC)

- Je vous le demande, frères, prenez garde à ceux qui suscitent des divisions et égarent les croyants en s’opposant à l’enseignement que vous avez reçu. Éloignez-vous d’eux! (Romains 16:17 BFC)

- Frères, nous vous le demandons au nom du Seigneur Jésus-Christ : tenez-vous à l’écart de tous les frères qui vivent en paresseux et ne se conforment pas à l’enseignement que nous leur avons transmis. (2 Thessalonic 3:6 BFC)

- Si quelqu’un n’obéit pas aux instructions que nous donnons dans cette lettre, notez-le et n’ayez aucun contact avec lui, afin qu’il en ait honte. (2 Thessalonic 3:14 BFC)

- Je voulais vous dire de ne pas avoir de contact avec quelqu’un qui, tout en se donnant le nom de chrétien, serait immoral, envieux, adorateur d’idoles, calomniateur, ivrogne ou voleur. Vous ne devez pas même partager un repas avec un tel homme. Ce n’est pas mon affaire, en effet, de juger les non-chrétiens. Dieu les jugera. Mais ne devriez-vous pas juger les membres de votre communauté ? Il est écrit, en effet : “Chassez le méchant du milieu de vous.” (1 Corinthiens 5:11-12 BFC)

- Si, dans une maison ou dans une ville, on refuse de vous accueillir ou de vous écouter, partez de là et secouez la poussière de vos pieds. (Matthieu 10:14 BFC)

- “Personne ne répare un vieux vêtement avec une pièce d’étoffe neuve; car cette pièce arracherait une partie du vêtement et la déchirure s’agrandirait encore. On ne verse pas non plus du vin nouveau dans de vieilles outres; sinon les outres éclatent, le vin se répand et les outres sont perdues. On verse au contraire le vin nouveau dans des outres neuves et ainsi le tout se conserve bien.” (Matthieu 9:16-17 BFC)

E. Liberté d’expression

- Ne faites pas obstacle à l’action du Saint-Esprit ; ne méprisez pas les messages inspirés. Mais examinez toutes choses : retenez ce qui est bon, et gardez-vous de toute forme de mal. Que Dieu, source de paix, fasse que vous soyez totalement à lui ; qu’il garde votre être entier, l’esprit, l’âme et le corps, irréprochable pour le jour où viendra notre Seigneur Jésus-Christ. Celui qui vous appelle accomplira cela, car il est fidèle. (1 Thessalonic 5:19-24 BFC)

- Confessez donc vos péchés les uns aux autres, et priez les uns pour les autres, afin d’être guéris. La prière fervente d’une personne juste a une grande efficacité. (Jacques 5:16 BFC)

- N’accepte pas d’accusation contre un ancien à moins qu’elle ne soit appuyée par deux ou trois témoins. Si quelqu’un se rend coupable d’une faute, adresse-lui des reproches en public, afin que les autres aussi éprouvent de la crainte.
(1 Timothée 5:19-20 BFC)

- “Si ton frère se rend coupable à ton égard, va le trouver seul à seul et montre-lui sa faute. S’il t’écoute, tu auras gagné ton frère. Mais s’il refuse de t’écouter, prends une ou deux autres personnes avec toi, afin que, comme le dit l’Écriture, toute affaire soit réglée sur le témoignage de deux ou trois personnes. Mais s’il refuse de les écouter, dis-le à l’Église ; et s’il refuse d’écouter l’Église, considère-le comme un incroyant ou un collecteur d’impôts.
(Matthieu 18:15-17 BFC)

- Mais quand Pierre vint à Antioche, je me suis opposé à lui ouvertement, parce qu’il avait tort. (Galates 2:11 BFC)

- N’ayez aucune part aux actions stériles que l’on pratique dans l’obscurité ; dénoncez-les plutôt. (Éphésiens 5:11 BFC)

- Nous ne sommes pas comme tant d’autres qui se livrent au trafic de la parole de Dieu ; au contraire, parce que c’est Dieu qui nous a envoyés, nous parlons avec sincérité en sa présence, en communion avec le Christ.
(2 Corinthiens 2:17 BFC)

- En ce temps-là, alors que le nombre des disciples augmentait, les croyants de langue grecque se plaignirent de ceux qui parlaient l’hébreu : ils disaient que les veuves de leur groupe étaient négligées au moment où, chaque jour, on distribuait la nourriture. Les douze apôtres réunirent alors l’ensemble des disciples et leur dirent : “Il ne serait pas juste que nous cessions de prêcher la parole de Dieu pour nous occuper des repas. C’est pourquoi, frères, choisissez parmi vous sept hommes de bonne réputation, remplis du Saint-Esprit et de sagesse, et nous les chargerons de ce travail. Nous pourrons ainsi continuer à donner tout notre temps à la prière et à la tâche de la prédication.” L’assemblée entière fut d’accord avec cette proposition. On choisit alors Étienne, homme rempli de foi et du Saint-Esprit, ainsi que Philippe, Procore, Nicanor, Timon, Parménas et Nicolas, d’Antioche, qui s’était autrefois converti à la religion juive. (Actes 6:1-5 BFC)

- Mais personne ne parlait librement de lui, parce que tous avaient peur des autorités juives. (Jean 7:13 BFC)

- “Quiconque reconnaît publiquement qu’il est mon disciple, je reconnaîtrai moi aussi devant mon Père qui est dans les cieux qu’il est à moi ; mais si quelqu’un affirme publiquement ne pas me connaître, j’affirmerai moi aussi devant mon Père qui est dans les cieux que je ne le connais pas.” “Ne pensez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre: je ne suis pas venu apporter la paix, mais le combat. Je suis venu séparer l’homme de son père, la fille de sa mère, la belle-fille de sa belle-mère ; on aura pour ennemis les membres de sa propre famille.
(Matthieu 10:32-36 BFC)

- Ce que je vous dis dans l’obscurité, répétez-le à la lumière du jour ; et ce que l’on chuchote à votre oreille, criez-le du haut des toits. Ne craignez pas ceux qui tuent le corps mais qui ne peuvent pas tuer l’âme; craignez plutôt Dieu qui peut faire périr à la fois le corps et l’âme dans l’enfer. (Matthieu 10:27-28 BFC)

- Que la parole de Christ habite parmi vous abondamment ; Instruisez-vous et exhortez-vous les uns les autres en toute sagesse, par des psaumes, par des hymnes, par des cantiques spirituels, chantant à Dieu dans vos cœurs sous l’inspiration de la grâce. (Colossiens 3:16 LSG)

- Prêche la parole de Dieu avec insistance, que l’occasion soit favorable ou non ; sois persuasif, adresse des reproches ou des encouragements, en enseignant avec une patience parfaite. (2 Timothée 4:2 BFC)

- Qu’est-il dit alors ? Ceci: “La parole est près de toi, dans ta bouche et dans ton cœur.” Cette parole est le message de la foi que nous prêchons. Si, de ta bouche, tu affirmes devant tous que Jésus est le Seigneur et si tu crois de tout ton cœur que Dieu l’a ramené d’entre les morts, tu seras sauvé. C’est par le cœur, en effet, que l’on croit, et Dieu rend juste celui qui croit ; c’est par la bouche qu’on affirme, et Dieu sauve qui fait ainsi. (Romains 10:8-10 BFC)

- En ce temps-là, Jésus s’écria : “O Père, Seigneur du ciel et de la terre, je te remercie d’avoir révélé aux petits ce que tu as caché aux sages et aux gens instruits. Oui, Père, tu as bien voulu qu’il en soit ainsi. “Mon Père m’a remis toutes choses. Personne ne connaît le Fils si ce n’est le Père, et personne ne connaît le Père si ce n’est le Fils et ceux à qui le Fils veut le révéler. (Matthieu 11:25-27 BFC)

F. Liberté d’être différent

- Eh bien, le Christ est semblable à un corps qui se compose de plusieurs parties. Toutes ses parties, bien que nombreuses, forment un seul corps. Et nous tous, Juifs ou non-Juifs, esclaves ou hommes libres, nous avons été baptisés pour former un seul corps par le même Esprit Saint et nous avons tous eu à boire de ce seul Esprit. Le corps ne se compose pas d’une seule partie, mais de plusieurs. Si le pied disait: “Je ne suis pas une main, donc je n’appartiens pas au corps”, il ne cesserait pas pour autant d’être une partie du corps. Et si l’oreille disait: “Je ne suis pas un œil, donc je n’appartiens pas au corps”, elle ne cesserait pas pour autant d’être une partie du corps. Si tout le corps n’était qu’un œil, comment pourrait-il entendre? Et s’il n’était qu’une oreille, comment pourrait-il sentir les odeurs? En réalité, Dieu a disposé chacune des parties du corps comme il l’a voulu. Il n’y aurait pas de corps s’il ne se trouvait en tout qu’une seule partie ! En fait, il y a plusieurs parties et un seul corps. L’œil ne peut donc pas dire à la main : “Je n’ai pas besoin de toi !” Et la tête ne peut pas dire non plus aux pieds : “Je n’ai pas besoin de vous !” Bien plus, les parties du corps qui paraissent les plus faibles sont indispensables ; celles que nous estimons le moins, nous les entourons de plus de soin que les autres ; celles dont il est indécent de parler sont traitées avec des égards particuliers qu’il n’est pas nécessaire d’accorder aux parties plus convenables de notre corps. Dieu a disposé le corps de manière à donner plus d’honneur aux parties qui en manquent : ainsi, il n’y a pas de division dans le corps, mais les différentes parties ont toutes un égal souci les unes des autres. Si une partie du corps souffre, toutes les autres souffrent avec elle ; si une partie est honorée, toutes les autres s’en réjouissent avec elle. Or, vous êtes le corps du Christ, et chacun de vous est une partie de ce corps. (1 Corinthiens 12:12-27 BFC)

- Au contraire, en proclamant la vérité avec amour, nous grandirons en tout vers le Christ, qui est la tête. C’est grâce à lui que le corps forme un tout solide, bien uni par toutes les articulations dont il est pourvu. Ainsi, lorsque chaque partie fonctionne comme elle doit, le corps entier grandit et se développe par l’amour. (Éphésiens 4:15-16 BFC)

- Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. Par la grâce qui m’a été donnée, je dis à chacun de vous de n’avoir pas de lui-même une trop haute opinion, mais de revêtir des sentiments modestes, selon la mesure de foi que Dieu a départie à chacun. Car, comme nous avons plusieurs membres dans un seul corps, et que tous les membres n’ont pas la même fonction, ainsi, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps en Christ, et nous sommes tous membres les uns des autres. (Romains 12:2-5 LSG)

- Seulement, que chacun marche selon la part que le Seigneur lui a faite, selon l’appel qu’il a reçu de Dieu. C’est ainsi que je l’ordonne dans toutes les Églises.
(1 Corinthiens 7:17 LSG)

2. LA THÉOCRATIE PROCÈDE DE LA GRÂCE PAR LE MOYEN DE LA FOI

Introduction : Parce que je suis libre, je peux volontairement me soumettre par la foi au régime de la grâce.


- Mais celui qui a mauvaise conscience en consommant un aliment est condamné par Dieu, parce qu’il n’agit pas selon une conviction fondée sur la foi. Et tout acte qui n’est pas fondé sur la foi est péché. (Romains 14:23 BFC)

- Par Jésus nous avons pu, par la foi, avoir accès à la grâce de Dieu en laquelle nous demeurons fermement. Et ce qui nous réjouit c’est l’espoir d’avoir part à la gloire de Dieu. (Romains 5:2 BFC)

- Or, personne ne peut plaire à Dieu sans la foi. En effet, celui qui s’approche de Dieu doit croire que Dieu existe et qu’il récompense ceux qui le cherchent. (Hébreux 11:6 BFC)

- Et je considère même toute chose comme une perte en comparaison de ce bien suprême : Connaître Jésus-Christ mon Seigneur, pour qui je me suis privé de tout avantage personnel ; je considère tout cela comme des déchets, afin de gagner le Christ et d’être parfaitement uni à lui. Je n’ai plus la prétention d’être juste grâce à ma pratique de la loi. C’est par la foi au Christ que je le suis, grâce à cette possibilité d’être juste créée par Dieu et qu’il accorde en réponse à la foi.
(Philippiens 3:8-9 BFC)

- Quant à vous, mes chers amis, souvenez-vous de ce que les apôtres de notre Seigneur Jésus-Christ vous ont annoncé autrefois. Ils vous ont dit, en effet : “A la fin des temps, il y aura des gens qui se moqueront de vous et vivront selon leurs mauvais désirs.” Les voilà, ceux qui causent des divisions ! Ils sont dominés par leurs instincts et non par l’Esprit de Dieu. Mais vous, mes chers amis, continuez à fonder votre vie sur votre très sainte foi. Priez avec la puissance du Saint-Esprit. Maintenez-vous dans l’amour de Dieu, en attendant que notre Seigneur Jésus-Christ, dans sa bonté, vous accorde la vie éternelle. (Jude 1:17-21 BFC)

- En effet, le péché n’aura plus de pouvoir sur vous, puisque vous n’êtes pas soumis à la loi mais à la grâce de Dieu.
(Romains 6:14 BFC)

- Nous avons des dons différents à utiliser selon ce que Dieu a accordé gratuitement à chacun. Si l’un de nous a le don de transmettre des messages reçus de Dieu, il doit le faire selon la foi. (Romains 12:6 BFC)

- Nous n’avons pas reçu, nous, l’esprit de ce monde; mais nous avons reçu l’Esprit qui vient de Dieu, afin que nous connaissions les dons que Dieu nous a accordés. (1 Corinthiens 2:12 BFC)

- Mais par la grâce de Dieu je suis ce que je suis, et la grâce qu’il m’a accordée n’a pas été inefficace: au contraire, j’ai travaillé plus que tous les autres apôtres non pas moi, en réalité, mais la grâce de Dieu qui agit en moi.
(1 Corinthiens 15:10 BFC)

- Voici en quoi nous pouvons être fiers: comme notre conscience en témoigne, nous nous sommes conduits dans le monde, et particulièrement envers vous, avec la simplicité et la sincérité qui viennent de Dieu, en étant guidés par sa grâce et non par la sagesse humaine.
(2 Corinthiens 1:12 BFC)

- Ainsi, tu n’es plus esclave, mais enfant; et puisque tu es son enfant, Dieu te donnera l’héritage qu’il réserve à ses enfants. (Galates 4:7 BFC)

- Cependant, chacun de nous a reçu un don particulier, l’un de ceux que le Christ a généreusement accordés. (Éphésiens 4:7 BFC)

- Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins. (Hébreux 4:16 LSG)

- Car en quoi penses-tu être supérieur aux autres ? Tout ce que tu as, ne l’as-tu pas reçu de Dieu ? Puisqu’il en est ainsi, pourquoi te vanter de ce que tu as comme si tu ne l’avais pas reçu?
(1 Corinthiens 4:7 BFC)

- Ainsi, personne ne doit fonder sa fierté sur des hommes. Car tout vous appartient: Paul, Apollos ou Pierre, le monde, la vie, la mort, le présent ou l’avenir, tout est à vous; mais vous, vous appartenez au Christ et le Christ appartient à Dieu.
(1 Corinthiens 3:21-23 BFC)

- Tous ceux qui reçoivent la grâce abondante de Dieu et le don de son œuvre salutaire vivront et régneront à cause du Christ. (Romains 5:17 BFC)

Conclusion : Le gouvernement du royaume de Dieu, procède aussi de la grâce et de la foi. Toute direction est appelée à respecter notre liberté en Christ. La grâce implique que tout doit nous être soumis gratuitement et la foi implique que nous sommes libres d’éprouver et d’approuver toute direction nous concernant, individuellement ou en communauté. Chaque membre du corps du Christ doit être libre d’exprimer la direction qu’il a reçu de Christ (la tête). Lorsque cela concerne tout le corps, les autres membres sont libres d’éprouver cette direction pour qu’ils puissent l’accueillir gratuitement par le moyen de la foi. Vous comprendrez que dans ce contexte un gouvernement et son credo ne peut être la base des liens qui unissent le corps. La liberté qui procède de la grâce et de la foi permet d’établir de nouveaux liens qui prédominent sur la structure et son administration.


3. LES LIENS QUI NOUS UNIS

A. Le Saint-Esprit


- Je prie pour que tous soient un. Père, qu’ils soient unis à nous, comme toi tu es uni à moi et moi à toi. Qu’ils soient un pour que le monde croie que tu m’as envoyé. (Jean 17:21 BFC)

- Frères, puisque Dieu a ainsi manifesté sa bonté pour nous, je vous exhorte à vous offrir vous-mêmes en sacrifice vivant, réservé à Dieu et qui lui est agréable. C’est là le véritable culte que vous lui devez. Ne vous conformez pas aux habitudes de ce monde, mais laissez Dieu vous transformer et vous donner une intelligence nouvelle. Vous pourrez alors discerner ce que Dieu veut: ce qui est bien, ce qui lui est agréable et ce qui est parfait. A cause du don que Dieu m’a accordé dans sa bonté, je le dis à vous tous: n’ayez pas une opinion de vous-mêmes plus haute qu’il ne faut. Ayez au contraire des pensées modestes, chacun selon la part de foi que Dieu lui a donnée. Nous avons un seul corps, mais avec plusieurs parties qui ont toutes des fonctions différentes. De même, bien que nous soyons nombreux, nous formons un seul corps dans l’union avec le Christ et nous sommes tous unis les uns aux autres comme les parties d’un même corps.
(Romains 12:1-5 BFC)

- Seulement, conduisez-vous d’une manière conforme à la Bonne Nouvelle du Christ. Ainsi, que j’aille vous voir ou que je reste absent, je pourrai apprendre que vous demeurez fermement unis dans un même esprit, et que vous combattez ensemble d’un même cœur pour la foi fondée sur la Bonne Nouvelle. (Philippiens 1:27 BFC)

- Il n’importe donc plus que l’on soit juif ou non juif, esclave ou libre, homme ou femme; en effet, vous êtes tous un dans la communion avec Jésus-Christ. (Galates 3:28 BFC)

- Et nous tous, Juifs ou non-Juifs, esclaves ou hommes libres, nous avons été baptisés pour former un seul corps par le même Esprit Saint et nous avons tous eu à boire de ce seul Esprit.
(1 Corinthiens 12:13 BFC)

- Je tenais à vous écrire ceci au sujet de ceux qui cherchent à vous égarer. Quant à vous, l’Esprit que vous avez reçu du Christ demeure en vous; vous n’avez donc pas besoin qu’on vous instruise. En effet, l’Esprit vous instruit de tout: il enseigne la vérité et non le mensonge. C’est pourquoi, faites ce qu’il vous a enseigné : demeurez unis au Christ.
(1 Jean 2:26-27 BFC)

- Au contraire, en proclamant la vérité avec amour, nous grandirons en tout vers le Christ, qui est la tête. C’est grâce à lui que le corps forme un tout solide, bien uni par toutes les articulations dont il est pourvu. Ainsi, lorsque chaque partie fonctionne comme elle doit, le corps entier grandit et se développe par l’amour. (Éphésiens 4:15-16 BFC)

B. La paix du Saint-Esprit

- Efforcez-vous de maintenir l’unité que donne l’Esprit Saint par la paix qui vous lie les uns aux autres. (Éphésiens 4:3)

- Se préoccuper des désirs de sa propre nature mène à la mort ; mais se préoccuper des désirs de l’Esprit Saint mène à la vie et à la paix. (Romains 8:6 BFC)

- En effet, le Royaume de Dieu n’est pas une affaire de nourriture et de boisson ; il consiste en la justice, la paix et la joie que donne le Saint-Esprit. (Romains 14:17 BFC)

- Que Dieu, la source de l’espérance, vous remplisse d’une joie et d’une paix parfaites par votre foi en lui, afin que vous soyez riches d’espérance par la puissance du Saint-Esprit.
(Romains 15:13 BFC)

- Mais ce que l’Esprit Saint produit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bienveillance, la bonté, la fidélité, la douceur et la maîtrise de soi. (Galates 5:22-23 BFC)

- Que la paix du Christ règne dans vos cœurs ; C’est en effet à cette paix que Dieu vous a appelés, en tant que membres d’un seul corps. (Colossiens 3:15 BFC)

- Fuis les passions de la jeunesse; recherche la droiture, la foi, l’amour, la paix, avec ceux qui, d’un cœur pur, font appel au Seigneur. (2 Timothée 2:22 BFC)

C. Le cœur (L’amour avant la structure)

- Et par-dessus tout, mettez l’amour, ce lien qui vous permettra d’être parfaitement unis.
(Colossiens 3:14 BFC)

- Je lui demande que, selon la richesse de sa gloire, il fortifie votre être intérieur par la puissance de son Esprit, et que le Christ habite dans vos cœurs par la foi. Je demande que vous soyez enracinés et solidement établis dans l’amour, pour être capables de comprendre, avec l’ensemble du peuple de Dieu, combien l’amour du Christ est large et long, haut et profond. Oui, puissiez-vous connaître son amour bien qu’il surpasse toute connaissance et être ainsi remplis de toute la richesse de Dieu. (Éphésiens 3:16-19 BFC)

- Mais vous, frères, vous avez été appelés à la liberté. Seulement ne faites pas de cette liberté un prétexte pour vivre selon les désirs de votre propre nature. Au contraire, laissez-vous guider par l’amour pour vous mettre au service les uns des autres. (Galates 5:13 BFC)

- C’est ainsi qu’il nous a accordé les biens si précieux et si importants qu’il avait promis, afin qu’en les recevant vous puissiez échapper aux désirs destructeurs qui règnent dans le monde et participer à la nature divine. Pour cette raison même, faites tous vos efforts pour ajouter à votre foi la bonne conduite et à la bonne conduite la vraie connaissance de Dieu ; à la connaissance ajoutez la maîtrise de soi, à la maîtrise de soi la persévérance et à la persévérance l’attachement à Dieu ; enfin, à l’attachement à Dieu ajoutez l’affection fraternelle et à l’affection fraternelle l’amour.
(2 Pierre 1:4-7 BFC)

- Votre union avec le Christ vous donne-t-elle du courage ? Son amour vous apporte-t-il du réconfort? Êtes-vous en communion avec le Saint-Esprit? Avez-vous de l’affection et de la bonté les uns pour les autres? Alors, rendez-moi parfaitement heureux en vous mettant d’accord, en ayant un même amour, en étant unis de cœur et d’intention. (Philippiens 2:1-2 BFC)


Deuxième partie
LES FONDEMENTS DU POUVOIR


- Au contraire, en proclamant la vérité avec amour, nous grandirons en tout vers le Christ, qui est la tête. C’est grâce à lui que le corps forme un tout solide, bien uni par toutes les articulations dont il est pourvu. Ainsi, lorsque chaque partie fonctionne comme elle doit, le corps entier grandit et se développe par l’amour. (Éphésiens 4:15-16 BFC)

Lorsque dans une communauté, ces liens relationnels et spirituels sont immatures ou absents, les liens structurels compensent et prédominent. C’est ainsi que l’emphase sera mise sur la pratique religieuse (le culte), la doctrine, la loi ( principes moraux, méthodes, règles ou tradition) et sur un leadership dominant qui dirige l’ensemble de la vie en église.

Alors la question est ! Comment une église, doit-elle se structurer et s’administrer pour que les liens relationnels et spirituels puissent s’implanter et s’épanouir ?

1. JÉSUS CHRIST EST NOTRE ROI

A. Il règne sur son corps et par son corps l’Église


-Le Christ y est placé au-dessus de toute autorité, de tout pouvoir, de toute puissance, de toute domination et de tout autre titre qui puisse être cité non seulement dans ce monde-ci mais aussi dans le monde à venir. Dieu a mis toutes choses sous les pieds du Christ et il l’a donné à l’Église comme chef suprême. L’Église est le corps du Christ ; c’est en elle que le Christ est pleinement présent, lui qui remplit tout l’univers. (Éphésiens 1:21-23 BFC)

- Prenez garde que personne ne vous séduise par les arguments trompeurs et vides de la sagesse humaine : elle se fonde sur les traditions des hommes, sur les forces spirituelles du monde, et non sur le Christ. Car tout ce qui est en Dieu a pris corps dans le Christ et habite pleinement en lui ; et c’est par lui que vous avez tout reçu pleinement, lui qui domine toute autorité et tout pouvoir spirituels. (Colossiens 2:8-10 BFC)

B. Par son Esprit il règne sur nous et par nous

- Quand viendra l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité. Il ne parlera pas en son propre nom, mais il dira tout ce qu’il aura entendu et vous annoncera ce qui doit arriver. (Jean 16:13 BFC)

- En effet, ceux qui vivent selon leur propre nature se préoccupent de ses désirs ; mais ceux qui vivent selon l’Esprit Saint se préoccupent des désirs de l’Esprit. (Romains 8:5 BFC)

- Car si vous vivez selon votre propre nature, vous allez mourir. Mais si, par l’Esprit Saint, vous faites mourir le comportement de votre être égoïste, vous vivrez. Tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont enfants de Dieu. (Romains 8:13-14 BFC)

- Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit, cet Esprit qui est en vous et que Dieu vous a donné ? Vous ne vous appartenez pas : Dieu vous a acquis, il a payé le prix pour cela. Mettez donc votre corps lui-même au service de la gloire de Dieu.
(1 Corinthiens 6:19-20 BFC)

- Le Saint-Esprit les empêcha d’annoncer la parole de Dieu dans la province d’Asie, de sorte qu’ils traversèrent la Phrygie et la Galatie. Quand ils arrivèrent près de la Mysie, ils eurent l’intention d’aller en Bithynie, mais l’Esprit de Jésus ne le leur permit pas. (Actes 16:6-7 BFC)

- Mais maintenant, nous sommes libérés de la loi, car nous sommes morts à ce qui nous retenait prisonniers. Nous pouvons donc servir Dieu d’une façon nouvelle, sous l’autorité de l’Esprit Saint, et non plus de la façon ancienne, sous l’autorité de la loi écrite. (Romains 7:6 BFC)

C. Tout croyant est cohéritier du pouvoir

- “Gens d’Israël, écoutez ce que je vais vous dire : Jésus de Nazareth était un homme dont Dieu vous a démontré l’autorité en accomplissant par lui toutes sortes de miracles et de signes prodigieux au milieu de vous, comme vous le savez vous-mêmes. (Actes 2:22 BFC)

- Oui, je vous le déclare, c’est la vérité : celui qui croit en moi fera aussi les œuvres que je fais. Il en fera même de plus grandes, parce que je vais auprès du Père. Et je ferai tout ce que vous demanderez en mon nom, afin que le Fils manifeste la gloire du Père. Si vous me demandez quelque chose en mon nom, je le ferai.” “Si vous m’aimez, vous obéirez à mes commandements. Je demanderai au Père de vous donner quelqu’un d’autre pour vous venir en aide, afin qu’il soit toujours avec vous: c’est l’Esprit de vérité. Le monde ne peut pas le recevoir, parce qu’il ne peut ni le voir ni le connaître. Mais vous, vous le connaissez, parce qu’il demeure avec vous et qu’il sera toujours en vous. (Jean 14:12-17 BFC)

- Je ne cesse pas de remercier Dieu à votre sujet. Je pense à vous dans mes prières et je demande au Dieu de notre Seigneur Jésus-Christ, au Père glorieux, de vous donner l’Esprit de sagesse qui vous le révélera et vous le fera vraiment connaître. Qu’il ouvre vos yeux à sa lumière, afin que vous compreniez à quelle espérance il vous a appelés, quelle est la richesse et la splendeur des biens destinés à ceux qui lui appartiennent, et quelle est la puissance extraordinaire dont il dispose pour nous les croyants. Cette puissance est celle-là même que Dieu a manifestée avec tant de force quand il a ramené le Christ d’entre les morts et l’a fait siéger à sa droite dans le monde céleste. (Éphésiens 1:16-20 BFC)

- Et voici à quels signes on pourra reconnaître ceux qui auront cru: ils chasseront des esprits mauvais en mon nom; ils parleront des langues nouvelles; s’ils prennent des serpents dans leurs mains ou boivent du poison, il ne leur arrivera aucun mal; ils poseront les mains sur les malades et ceux-ci seront guéris.” (Marc 16:17-18 BFC)

- Remerciez avec joie Dieu le Père : il vous a rendus capables d’avoir part aux biens qu’il réserve dans le royaume de lumière à ceux qui lui appartiennent. Il nous a en effet arrachés à la puissance de la nuit et nous a fait passer dans le royaume de son Fils bien-aimé.
(Colossiens 1:12-13 BFC)

- Dans notre union avec Jésus-Christ, Dieu nous a ramenés de la mort avec lui pour nous faire régner avec lui dans le monde céleste. (Éphésiens 2:6 BFC)

- Tous ceux qui reçoivent la grâce abondante de Dieu et le don de son œuvre salutaire vivront et régneront à cause du Christ. (Romains 5:17 BFC)

- “Par la suite, dit le Seigneur, je répandrai mon Esprit sur tout être humain. Vos fils et vos filles deviendront prophètes, je parlerai par des rêves à vos vieillards et par des visions à vos jeunes gens. Même sur les serviteurs et les servantes, je répandrai mon Esprit en ces jours-là.
(Joël 2:28-29 BFC)

- Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre.
(Actes 1:8 LSG)

- Mais vous, mes chers amis, continuez à fonder votre vie sur votre très sainte foi. Priez avec la puissance du Saint-Esprit. (Jude 1:20 BFC)

- Demandez et vous recevrez ; cherchez et vous trouverez ; frappez et l’on vous ouvrira la porte. Car quiconque demande reçoit, qui cherche trouve et l’on ouvre la porte à qui frappe.
(Matthieu 7:7-8 BFC)

- “Je vous le déclare, c’est la vérité : tout ce que vous exclurez sur terre sera exclu dans le ciel ; tout ce que vous accueillerez sur terre sera accueilli dans le ciel. “Je vous déclare aussi que si deux d’entre vous, sur la terre, s’accordent pour demander quoi que ce soit dans la prière, mon Père qui est dans les cieux le leur donnera.
(Matthieu 18:18-19 BFC)

D. Tous les ordres viennent de Jésus

- Car c’est Dieu qui produit en vous le vouloir et le faire, selon son bon plaisir.
(Philippiens 2:13 LSG)

- “mais ils ne pouvaient résister à sa sagesse et à l’Esprit par lequel il parlait.” (Actes 6:10 LSG)

- Quand on vous emmènera pour vous livrer, ne vous inquiétez pas d’avance de ce que vous aurez à dire, mais dites ce qui vous sera donné à l’heure même ; car ce n’est pas vous qui parlerez, mais l’Esprit Saint. (Marc 13:11 LSG)

- J’ai été crucifié avec Christ ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi ; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi. (Galates 2:20 LSG)

- Mais, comme il est écrit, ce sont des choses que l’œil n’a point vues, que l’oreille n’a point entendues, et qui ne sont point montées au cœur de l’homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l’aiment. Dieu nous les a révélées par l’Esprit. Car l’Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu. Lequel des hommes, en effet, connaît les choses de l’homme, si ce n’est l’esprit de l’homme qui est en lui ? De même, personne ne connaît les choses de Dieu, si ce n’est l’Esprit de Dieu. Or nous, nous n’avons pas reçu l’esprit du monde, mais l’Esprit qui vient de Dieu, afin que nous connaissions les choses que Dieu nous a données par sa grâce. Et nous en parlons, non avec des discours qu’enseigne la sagesse humaine, mais avec ceux qu’enseigne l’Esprit, employant un langage spirituel pour les choses spirituelles. Mais l’homme animal ne reçoit pas les choses de l’Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c’est spirituellement qu’on en juge. L’homme spirituel, au contraire, juge de tout, et il n’est lui-même jugé par personne. Car Qui a connu la pensée du Seigneur, Pour l’instruire ? Or nous, nous avons la pensée de Christ. (1 Corinthiens 2:9-16 LSG)

- Car c’est par la grâce de Dieu que vous avez été sauvés, au moyen de la foi. Ce salut ne vient pas de vous, il est un don de Dieu ; il n’est pas le résultat de vos efforts, et ainsi personne ne peut se vanter. En effet, c’est Dieu qui nous a formés ; il nous a créés, dans notre union avec Jésus-Christ, pour que nous menions une vie riche en actions bonnes, celles qu’il a préparées d’avance afin que nous les pratiquions. (Éphésiens 2:8-10 BFC)

E. Jésus est l’initiateur et l’exécutant de son pouvoir en nous

- Ayant les regards sur Jésus, le chef et le consommateur de la foi, qui, en vue de la joie qui lui était réservée, a souffert la croix, méprisé l’ignominie, et s’est assis à la droite du trône de Dieu. (Hébreux 12:2 LSG)

- Car c’est Dieu qui produit en vous le vouloir et le faire, selon son bon plaisir.
(Philippiens 2:13 LSG)

- Nous savons que Dieu n’exauce point les pécheurs ; mais, si quelqu’un l’honore et fait sa volonté, c’est celui là qu’il exauce. (Jean 9:31 LSG)

- Si vous demeurez unis à moi et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voulez et vous le recevrez. (Jean 15:7 BFC)


Troisième partie
LA STRUCTURE DU POUVOIR

1. LE CORPS

A. La tête


- Il est la tête du corps, qui est l’Église ; c’est en lui que commence la vie nouvelle, il est le Fils premier-né, le premier à avoir été ramené d’entre les morts, afin d’avoir en tout le premier rang. (Colossiens 1:18 BFC)

- Au contraire, en proclamant la vérité avec amour, nous grandirons en tout vers le Christ, qui est la tête. (Éphésiens 4:15 BFC)

B. Chaque parti du corps agit selon sa mesure

- Au contraire, en proclamant la vérité avec amour, nous grandirons en tout vers le Christ, qui est la tête. C’est grâce à lui que le corps forme un tout solide, bien uni par toutes les articulations dont il est pourvu. Ainsi, lorsque chaque partie fonctionne comme elle doit, le corps entier grandit et se développe par l’amour. (Éphésiens 4:15-16 BFC)

- Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. Par la grâce qui m’a été donnée, je dis à chacun de vous de n’avoir pas de lui-même une trop haute opinion, mais de revêtir des sentiments modestes, selon la mesure de foi que Dieu a départie à chacun. Car, comme nous avons plusieurs membres dans un seul corps, et que tous les membres n’ont pas la même fonction, ainsi, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps en Christ, et nous sommes tous membres les uns des autres.
(Romains 12:2-5 LSG)

- Seulement, que chacun marche selon la part que le Seigneur lui a faite, selon l’appel qu’il a reçu de Dieu. C’est ainsi que je l’ordonne dans toutes les Églises.
(1 Corinthiens 7:17 LSG)

2. JÉSUS DÉLÈGUE SON POUVOIR SUR TOUS LES HOMMES

A. Sur tous les chefs de famille


- Cependant, je veux que vous compreniez ceci : (2) le Christ est le chef de tout homme, (3)le mari est le chef de sa femme, et (1)Dieu est le chef du Christ. (1 Corinthiens 11:3 BFC)

- Car le mari est le chef de sa femme, comme le Christ est le chef de l’Église. Le Christ est en effet le Sauveur de l’Église qui est son corps. (Éphésiens 5:23 BFC)

- Je ne permets pas à la femme d’enseigner ou de prendre autorité sur l’homme ; elle doit garder le silence. (1 Timothée 2:12 BFC)

B. Les chefs de familles délèguent aux anciens et aux diacres sur la base de leur notoriété

- Voici une parole certaine : si quelqu’un souhaite la fonction de dirigeant dans l’Église, il désire une belle tâche. Il faut qu’un dirigeant d’Église soit irréprochable, mari d’une seule femme, sobre, raisonnable et convenable, hospitalier, capable d’enseigner; qu’il ne soit ni buveur ni violent, mais doux et pacifique; qu’il ne soit pas attaché à l’argent; qu’il soit capable de bien diriger sa propre famille et d’obtenir que ses enfants lui obéissent avec un entier respect. En effet, si quelqu’un ne sait pas diriger sa propre famille, comment pourrait-il prendre soin de l’Église de Dieu? Il ne doit pas être récemment converti; sinon, il risquerait de s’enfler d’orgueil et de finir par être condamné comme le diable. Il faut aussi qu’il mérite le respect des non-chrétiens, afin qu’il ne soit pas méprisé et qu’il ne tombe pas dans les pièges du diable. Les diacres aussi doivent être respectables et sincères; ils ne doivent pas abuser du vin ni rechercher des gains malhonnêtes; qu’ils restent attachés à la vérité révélée de la foi chrétienne, avec une conscience pure. Il faut d’abord qu’on les mette à l’épreuve; ensuite, si on n’a rien à leur reprocher, ils pourront travailler comme diacres. Leurs femmes aussi doivent être respectables et éviter les propos malveillants; qu’elles soient sobres et fidèles en tout. Il faut que le diacre soit le mari d’une seule femme et qu’il soit capable de bien diriger ses enfants, toute sa famille. Les diacres qui s’acquittent bien de leur tâche sont honorés par tous et peuvent parler avec une pleine assurance de la foi qui nous unit à Jésus-Christ. (1 Timothée 3:1-13 BFC)

- Ils firent nommer des anciens dans chaque Église, et, après avoir prié et jeûné, ils les recommandèrent au Seigneur, en qui ils avaient cru. (Actes 14:23 LSG)

- Prenez donc garde à vous-mêmes, et à tout le troupeau sur lequel le Saint-Esprit vous a établi évêques, pour paître l’Église du Seigneur, qu’il s’est acquise par son propre sang.
(Actes 20:28 LSG)

- Alors les apôtres et les anciens, avec toute l’Église, décidèrent de choisir quelques-uns d’entre eux et de les envoyer à Antioche avec Paul et Barnabas. Ils choisirent Jude, appelé aussi Barsabbas, et Silas, deux personnages qui avaient de l’autorité parmi les frères. (Actes 15:22 BFC)


C. Dons et ministères : Fonction répartie à chacun pour l’utilité commune afin d’ériger et entretenir le corps de Christ

- De la part de Paul, apôtre de Jésus-Christ par ordre de Dieu notre Sauveur et de Jésus-Christ notre espérance. (1 Timothée 1:1 BFC)

- C’est ainsi que, dans l’Église, Dieu a établi premièrement des apôtres, deuxièmement des prophètes et troisièmement des enseignants ; ensuite, il y a ceux qui accomplissent des miracles, puis ceux qui peuvent guérir les malades, ceux qui ont le don d’aider ou de diriger les autres, ou encore de parler en des langues inconnues. Tous ne sont pas apôtres, ou prophètes, ou enseignants. Tous n’ont pas le don d’accomplir des miracles, ou de guérir les malades, ou de parler en des langues inconnues ou d’interpréter ces langues. (1 Corinthiens 12:28-30 BFC)

- Celui qui est descendu est aussi celui qui est monté au plus haut des cieux afin de remplir tout l’univers. C’est lui qui a fait des dons particuliers aux hommes: des uns il a fait des apôtres, d’autres des prophètes, d’autres encore des évangélistes, des pasteurs ou des enseignants. C’est ainsi qu’il a rendu le peuple de Dieu apte à accomplir son service, pour faire croître le corps du Christ. De cette façon, nous parviendrons tous ensemble à l’unité de la foi dans la connaissance du Fils de Dieu; nous deviendrons des adultes dont le développement atteindra à la stature parfaite du Christ. (Éphésiens 4:10-13 BFC)


Quatrième partie
ÉTHIQUE, PRINCIPE ET OBJECTIF DE SON GOUVERNEMENT

1. Au service du peuple


- Alors Jésus les appela tous et dit : “Vous savez que les chefs des peuples les commandent en maîtres et que les grands personnages leur font sentir leur pouvoir. Mais cela ne doit pas se passer ainsi parmi vous. Au contraire, si l’un de vous veut être grand, il doit être votre serviteur, et si l’un de vous veut être le premier, il doit être votre esclave : c’est ainsi que le Fils de l’homme n’est pas venu pour se faire servir, mais il est venu pour servir, et donner sa vie comme rançon pour libérer une multitude de gens.”
(Matthieu 20:25-28 BFC)

- Ne faites rien par esprit de rivalité ou par désir inutile de briller, mais, avec humilité, considérez les autres comme supérieurs à vous-mêmes. Que personne ne recherche son propre intérêt, mais que chacun de vous pense à celui des autres. Comportez-vous entre vous comme on le fait quand on connaît Jésus-Christ : Il possédait depuis toujours la condition divine, mais il n’a pas voulu demeurer de force l’égal de Dieu. Au contraire, il a de lui-même renoncé à tout ce qu’il avait et il a pris la condition de serviteur. Il est devenu homme parmi les hommes, il a été reconnu comme homme ; il a choisi de vivre dans l’humilité et s’est montré obéissant jusqu’à la mort, la mort sur une croix. (Philippiens 2:3-8 BFC)

-- Nous ne cherchons pas à vous imposer ce que vous devez croire, car vous tenez bon dans la foi ; mais nous désirons contribuer à votre bonheur. (2 Corinthiens 1:24 BFC)

2. Des leaders modèles (donner une direction sans être dirigiste c’est laisser Dieu être roi)

- Voici les exhortations que j’adresse aux anciens qui sont parmi vous, moi ancien comme eux, témoin des souffrances de Christ, et participant de la gloire qui doit être manifestée : Paissez le troupeau de Dieu qui est sous votre garde, non par contrainte, mais volontairement, selon Dieu ; non pour un gain sordide, mais avec dévouement ; non comme dominant sur ceux qui vous sont échus en partage, mais en étant les modèles du troupeau. Et lorsque le souverain pasteur paraîtra, vous obtiendrez la couronne incorruptible de la gloire. (1 Pierre 5:1-4 LSG)

- Frères, imitez-moi tous. Nous avons donné l’exemple ; alors fixez vos regards sur ceux qui se conduisent selon cet exemple. (Philippiens 3:17 BFC)

- “Faites pour les autres tout ce que vous voulez qu’ils fassent pour vous : c’est là ce qu’enseignent les livres de la loi de Moïse et des Prophètes.” (Matthieu 7:12 BFC)

- Car je vous ai annoncé tout le conseil de Dieu, sans en rien cacher. (Actes 20:27 LSG)

- Ne faites rien par esprit de rivalité ou par désir inutile de briller, mais, avec humilité, considérez les autres comme supérieurs à vous-mêmes. Que personne ne recherche son propre intérêt, mais que chacun de vous pense à celui des autres. Comportez-vous entre vous comme on le fait quand on connaît Jésus-Christ : Il possédait depuis toujours la condition divine, mais il n’a pas voulu demeurer de force l’égal de Dieu. Au contraire, il a de lui-même renoncé à tout ce qu’il avait et il a pris la condition de serviteur. Il est devenu homme parmi les hommes, il a été reconnu comme homme ; il a choisi de vivre dans l’humilité et s’est montré obéissant jusqu’à la mort, la mort sur une croix. (Philippiens 2:3-8 BFC)

- “Les maîtres de la loi et les Pharisiens, dit-il, sont chargés d’expliquer la loi de Moïse. Vous devez donc leur obéir et accomplir tout ce qu’ils vous disent ; mais n’imitez pas leur façon d’agir, car ils ne mettent pas en pratique ce qu’ils enseignent. Ils attachent de lourds fardeaux, difficiles à porter, et les mettent sur les épaules des hommes ; mais eux-mêmes refusent de bouger un doigt pour les aider à remuer ces fardeaux. (Matthieu 23:2-4 BFC)

- Mais vous, ne vous faites pas appeler Maître, car vous êtes tous frères et vous n’avez qu’un seul Maître. N’appelez personne sur la terre votre Père, car vous n’avez qu’un seul Père, celui qui est au ciel. Ne vous faites pas non plus appeler Chef, car vous n’avez qu’un seul Chef, le Messie. (Matthieu 23:8-10 BFC)

- Ne vous faites pas appeler directeurs ; car un seul est votre Directeur, le Christ.
(Matthieu 23:10 LSG)

- J’ai écrit une courte lettre à votre Église ; mais Diotrèphe, qui aime à tout diriger, ne tient aucun compte de ce que je dis. (3 Jean 1:9 BFC)

- Car il y a un seul Dieu, et un seul intermédiaire entre Dieu et l’humanité, l’homme Jésus-Christ
(1 Timothée 2:5 BFC)

- Comment pouvez-vous être aussi insensés ? Ce que vous avez commencé par l’Esprit de Dieu, voulez-vous l’achever maintenant par vos propres forces ?
(Galates 3:3 BFC)

3. Soumis les uns aux autres en coopération sous la gouverne de Christ

- Soumettez-vous les uns aux autres à cause du respect que vous avez pour le Christ.
(Éphésiens 5:21 BFC)

- Obéissez à vos dirigeants et soyez-leur soumis. En effet, ils veillent constamment sur vous, puisqu’ils devront rendre compte à Dieu. Faites en sorte qu’ils puissent accomplir leur tâche avec joie, et non en se plaignant, ce qui ne vous serait d’aucun profit. (Hébreux 13:17 BFC)

- Vous connaissez Stéphanas et sa famille : vous savez qu’en Achaïe ils ont été les premiers à se convertir et qu’ils se sont mis au service de la communauté. Je vous le demande donc, frères : laissez-vous diriger par de telles personnes et par tous ceux qui travaillent activement avec eux. (1 Corinthiens 16:15-16 BFC)

- Frères, nous vous demandons de respecter ceux qui travaillent parmi vous, ceux qui, par ordre du Seigneur, vous dirigent et vous avertissent. Manifestez-leur beaucoup d’estime et d’amour, à cause de leur activité. Vivez en paix entre vous. (1 Thessalonic 5:12-13 BFC)

- De même, jeunes gens, soyez soumis à ceux qui sont plus âgés que vous. Et vous tous, revêtez-vous d’humilité dans vos rapports les uns avec les autres, car l’Écriture déclare : “Dieu s’oppose aux orgueilleux, mais il traite les humbles avec bonté.” (1 Pierre 5:5 BFC)

- Ainsi, personne ne doit fonder sa fierté sur des hommes. Car tout vous appartient : Paul, Apollos ou Pierre, le monde, la vie, la mort, le présent ou l’avenir, tout est à vous ; mais vous, vous appartenez au Christ et le Christ appartient à Dieu. (1 Corinthiens 3:21-23 BFC)

- Ne vous laissez pas condamner par des gens qui prennent plaisir à des pratiques extérieures d’humilité et au culte des anges, et qui attachent beaucoup d’importance à leurs visions. De tels êtres sont enflés d’un vain orgueil par leur façon trop humaine de penser ; ils ne restent pas attachés au Christ, qui est la tête. C’est pourtant grâce au Christ que le corps entier est nourri et bien uni par ses jointures et ses articulations, et qu’il grandit comme Dieu le veut.
(Colossiens 2:18-19 BFC)

- Nous avons un seul corps, mais avec plusieurs parties qui ont toutes des fonctions différentes. De même, bien que nous soyons nombreux, nous formons un seul corps dans l’union avec le Christ et nous sommes tous unis les uns aux autres comme les parties d’un même corps.
(Romains 12:4-5 BFC)

- “Tout est permis”, dites-vous. Oui, cependant tout n’est pas bon. “Tout est permis”, cependant tout n’est pas utile pour la communauté. Que personne ne cherche son propre intérêt, mais plutôt celui des autres. (1 Corinthiens 10:23-24 BFC)

- Votre union avec le Christ vous donne-t-elle du courage ? Son amour vous apporte-t-il du réconfort ? Êtes-vous en communion avec le Saint-Esprit ? Avez-vous de l’affection et de la bonté les uns pour les autres ? Alors, rendez-moi parfaitement heureux en vous mettant d’accord, en ayant un même amour, en étant unis de cœur et d’intention.
(Philippiens 2:1-2 BFC)

- Et maintenant, frères, adieu ! Tendez à la perfection, encouragez-vous les uns les autres, mettez-vous d’accord, vivez en paix, et le Dieu d’amour et de paix sera avec vous.
(2 Corinthiens 13:11 BFC)

- Frères, je vous en supplie au nom de notre Seigneur Jésus-Christ : mettez-vous d’accord, qu’il n’y ait pas de divisions parmi vous ; soyez parfaitement unis, en ayant la même façon de penser, les mêmes convictions.
(1 Corinthiens 1:10 BFC)

- Que Dieu, la source de la patience et du réconfort, vous rende capables de vivre en bon accord les uns avec les autres en suivant l’exemple de Jésus-Christ. (Romains 15:5 BFC)

- Vivez en bon accord les uns avec les autres. N’ayez pas la folie des grandeurs, mais acceptez des tâches modestes. Ne vous prenez pas pour des sages. (Romains 12:16 BFC)

- “Je vous déclare aussi que si deux d’entre vous, sur la terre, s’accordent pour demander quoi que ce soit dans la prière, mon Père qui est dans les cieux le leur donnera. (Matthieu 18:19 BFC)

- Confessez donc vos péchés les uns aux autres, et priez les uns pour les autres, afin d’être guéris. La prière fervente d’une personne juste a une grande efficacité. (Jacques 5:16 BFC)

- Plus encore, je désire être parmi vous pour que nous recevions ensemble un encouragement, moi par votre foi et vous par la mienne. (Romains 1:12 BFC)

La soumission se fait sur une base volontaire et dans une réciprocité. Dans ce contexte on peut arriver à être en accord et prétendre à une réelle unité par le Saint-Esprit.

4. L’objectif du gouvernement : Nous amener sous la gouverne de Christ

- Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation. Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n’imputant point aux hommes leurs offenses, et il a mis en nous la parole de la réconciliation. (2 Corinthiens 5:18-19 LSG)

- Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s’élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l’obéissance de Christ. (2 Corinthiens 10:5 LSG)

- Par lui, Dieu m’a accordé la faveur d’être apôtre pour l’honneur du Christ, afin d’amener des gens de toutes les nations à croire en lui et à lui obéir. (Romains 1:5 BFC)

- Louons Dieu ! Il a le pouvoir de vous fortifier dans la foi, selon la Bonne Nouvelle que j’annonce, le message que je prêche au sujet de Jésus-Christ, et selon la connaissance que nous avons reçue du plan secret de Dieu. Ce plan a été tenu caché très longtemps dans le passé, mais maintenant, il a été mis en pleine lumière par les livres des Prophètes ; conformément à l’ordre du Dieu éternel, il est porté à la connaissance de toutes les nations pour qu’elles croient en lui et lui obéissent. (Romains 16:25-26 BFC)

CONCLUSION
Il est important de considérer l’ensemble des principes en corrélation. C’est ce qui détermine la cohérence entre les principes et la pratique du pouvoir. Du point de vue humain la liberté et la diversité cohabitent difficilement avec un gouverne
_________________
Pharos : un phare qui éclaire dans le noir et qui guide à bont port. Gloire au seigneur Jésus notre lumière.
Back to top
10/11/2005 20:19:07
Auteur Message
Publicité

Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Page 1 sur 1
Sauter vers:  
Montrer les messages depuis:
Back to top
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures