PARLE-MOI DE JÉSUS Index du Forum
PARLE-MOI DE JÉSUS
Connaître Jésus et se faire connaître en Jésus. Une simple communion fraternelle inspirée de l'Esprit.
FAQ Rechercher Membres Groupes S’enregistrer Connexion
PARLE-MOI DE JÉSUS Index du Forum
PARLE-MOI DE JÉSUS Index du Forum POUR VOIR LA GLOIRE DE DIEU
PARLE-MOI DE JÉSUS Index du Forum TRANSFORMÉ DE GLOIRE EN GLOIRE Droit aux cœurs des pasteurs (1)
Sujet précédent :: Sujet suivant
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
03/05/2008 09:43:04
Auteur Message
Pierre Sabourin
Votre hôte

Inscrit le: 26 Oct 2005
Messages: 253
Localisation: Stoneham, Québec, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: Droit aux cœurs des pasteurs (1)
Droit aux cœurs des pasteurs (1)
Par Frank Viola

Source: http://www.actes2-42.net/auteurs.htm
 
AVANT-PROPO

L'église de Maison est certainement « à la mode » aujourd'hui. Ouvrez votre navigateur Internet pour faire une liste des sites Web « église de maison » et vous serez étonné de la longueur de la liste. Ajoutez à ceci le nombre de livres sur la matière, les magasins s’y consacrant, les articles concernant des églises de maison dans le journal, les rapports d'émission de télévision, et vous pouvez voir que ce sujet est chaud. (Aux É.U. bien sûr!)
 
La difficulté est que beaucoup d'églises de maison font dans les maisons ce qu'elles faisaient dans leurs bâtiments d’églises. J’ai déjà visité une église de maison dans laquelle on donnait à chacun un livret de cantiques. Nous avons chanté des hymnes tandis que l'épouse du leader jouait l'orgue. Il y avait un temps de « témoignage ». Nous avons prié pour les « requêtes » (le leader était dernier à prier). Et alors nous avons écouté un sermon du leader.
 
Il est facile de voir qu'un des problèmes au sujet de cette église particulière de maison est qu’ils n’ont pas compris les vertus d'une assemblée ouverte. Mais il y a un problème bien plus profond et plus commun. C'est-à-dire, cette église de maison a tout juste assumé avec exactitude le modèle standard chrétien de direction.
 
Malheureusement, ils ne sont pas seuls en cela. Dans certaines églises de maison (et certaines se disent des églises de « nouveau testament »), l’atmosphère devient si mauvais que la direction devient spirituellement abusive. Il est bien plus facile de sortir des chrétiens des églises traditionnelles qu'il ne l’est d’extirper le modèle « normal » de direction d’église des églises qui cherchent les pratiques du nouveau testament.
 
L'adresse explosive de Frank Viola à un groupe de pasteurs autoritaires est un sommaire puissant d’un cas pour le modèle de direction non-hiérarchique du nouveau testament. Lisez-le. Vous serez choqué de voir à quelle point nous avons erré loin des pratiques de Jésus et des apôtres du premier siècle. Alors lisez d'autres livres de Frank, et considérez en prière ce que Dieu veut  que vous fassiez.
Frank Valdez, Tampa, la Floride

PARTIE I

LE MESSAGE


Ce qui suit est le message que Frank a livré à un groupe de 30 pasteur-anciens le 24 juillet 2001 à Santiago, Chili. La grande majorité du texte est le message in extenso. Par conséquent, il se lit comme il était dit.
 
LE SEIGNEUR JÉSUS CHRIST ET L’AUTORITÉ

Commençons par le Seigneur Jésus Christ. Vous devez vous rappeler que Jésus Christ est venu sur terre à un moment où les Romains étaient au pouvoir. Les Romains ont hérité d’un modèle de direction des Babyloniens et des Égyptiens qui a marqué leur société. Mais les Romains l'ont porté à la perfection. C'était la structure de direction hiérarchique. Dans mon pays, notre armée est modelée d’après cette structure. Les Romains étaient de grands guerriers, ainsi cela a fonctionné pour le mieux pour eux.
Comprenez-vous la direction ? Vous avez quelqu'un au dessus, puis vous avez quelqu'un en dessous, alors vous avez quelqu'un au fond même. Celui au dessus a plus d'autorité que celui au-dessous de lui. La personne inférieure a moins d'autorité que celle au-dessus, et ainsi de suite. C'est un ordre décroissant d'autorité. C'est une autorité de haut en bas. C'est un modèle de rapport de direction.
 
Les Romains ont perfectionné cette structure qui faisait partie de leur culture. Avec cela à l'Esprit, écoutez les paroles de Jésus Christ. Matthieu 20:25 : « Et Jésus, les ayant appelés, leur dit: Vous savez que les princes des nations les dominent, et que les grands leur dirigent avec autorité. »
Le mot grec pour « autorité » est exousia. Frères, vous pouvez lire le nouveau testament du commencement jusqu'à la fin et vous ne trouverez jamais cet exousia (autorité) dans un contexte où un croyant en Christ a exousia (autorité) au-dessus d'un autre croyant ! Vous ne trouverez jamais cela dans le nouveau testament. Il n'est pas là.
 
Continuons. Jésus a dit, « : Vous savez que les princes des nations les dominent, et que les grands leur dirigent avec autorité.. » Le mot grec pour « exercice  d’autorité» est katexousiazo. Kata veut dire dessus. Exousiazo veut dire exercer l'autorité au-dessus ou sur d’autres. Ainsi le kataexousiazo signifie l'autorité de haut en bas. Il se rapporte à la direction hiérarchique. Et Jésus la condamne ! Jésus emploie également l'expression « dirige avec autorité » pour décrire cette forme de direction. Le mot grec pour le « dirige avec autorité » est katakurieuo. Gardez ceci à l'Esprit.
 
Selon Jésus, les Gentils exercent l'autorité de haut en bas. Ils dirigent sur (dessus) le peuple. Ils dominent le peuple. Ils dirigent le peuple. Ceci se produit toujours avec les structures hiérarchiques à autorité descendante, créant une culture de domination et d'oppression.
 
Mais notre Seigneur dit, « il ne doit pas en être ainsi parmi vous ! » Jésus Christ, quand il a visité cette terre, était la personne la plus libérée qui ait jamais marché sur la planète. Son oeuvre principale était de rendre les personnes libres. Il est le grand libérateur. En son jour, il a rendu des femmes libres. Les femmes le suivaient partout. Et quand il est mort sur la croix, les femmes étaient là, restant avec lui. Quand il s'est relevé des morts, les femmes sont venues à lui d'abord. Jésus Christ avait une vision très exaltée de ses disciples. Il avait une vision très exaltée des femmes en son jour où elles étaient opprimées et repoussées. Il était un libérateur. C'est très important, frères. Il y a quelque chose dans votre Seigneur qui libère, Il vient pour rendre les personnes libres.
 
Jésus dit, « quiconque voudra être grand parmi vous, qu’il soit votre serviteur. »
 
La marque d'un serviteur de Dieu est qu'il vient pour rendre des personnes libres. Pas pour régner sur elles. Pas pour les diriger. Mais pour les rendre libres. Une des choses principales que je fais en plantant une église est de rendre les personnes libres. Et c'est le ministère de Jésus Christ.
Allons maintenant à Matthieu 28.
 
Jésus Christ est prêt à monter. Ce sont certaines de ses dernières paroles. Vous êtes familier avec elles. Matthieu 28:18 : Et Jésus, s’approchant, leur parla et leur dit: Toute autorité m’a été donnée dans le ciel et sur la terre. »
 
Maintenant, frères, là n'est aucune autorité que l'autorité de Jésus Christ ! Seulement LUI a autorité. Il n'y a aucune autorité excepté son autorité. C'est important.

L'ÉGLISE À JÉRUSALEM

Avant son ascension, Jésus Christ envoie ses douze apôtres à Jérusalem pour y établir une église qui grandit à vue d’œil. Le premier jour il y a trois mille croyants dans cette église. Maintenant je veux que nous allions au livre des actes. Je veux vous donner la saveur de l'église à Jérusalem. Ils se réunissaient de maison en maison dans toute la ville. Leurs assemblées étaient ouvertes. Les frères et les sœurs partageaient librement les uns avec les autres.
 
Ils s’assemblaient au porche de Salomon pour entendre les apôtres annoncer Christ aux perdus, former également le peuple de Dieu sur la façon de connaître leur Seigneur et de se réunir. Les frères et les sœurs se réunissaient librement dans les maisons dans l'ensemble de Jérusalem. Ils se sont réunis pendant un certain nombre d’années. Et c’était juste les apôtres et le peuple. Frères, là n'étaient aucun leader excepté ces douze apôtres envoyés par Jésus Christ. C'était les apôtres qui plantaient l'église et les frères et les sœurs. Il n'y avait aucun leader indiqué.
 
Alors il y a eu la dispersion. Les frères et les sœurs à Jérusalem se sont dispersés dans l'ensemble de la Palestine, excepté les apôtres. Certains d'entre eux sont allés jusqu’à Antioche en Syrie. Il y avait une autre église à Antioche. L'église d'Antioche s'est développée très rapidement. Un jour,  il y avait des prophètes et des docteurs. Ce sont des dons. Ce sont des fonctions. Vous ne lirez jamais dans le nouveau testament qu'il y avait des anciens dans l'église d’Antioche. Mais il y avait des prophètes et des docteurs.
 
En attendant, à Jérusalem, l'église se développe encore après la dispersion. Environ quatorze ans  sont maintenant passés. L'église à Jérusalem a environ quatorze ans. Et dans les actes 11 nous sommes dits que l'église de Jérusalem souffrait de la pauvreté, et l'église d'Antioche veut aider. Ainsi Antioche envoie de l'argent à Jérusalem afin de soulager leur pauvreté. Dans les Actes 11:30, Luc dit que c’est Saul et Barnabas, en tant que représentants pour l'église d'Antioche, qui sont envoyés avec l'argent d'Antioche aux anciens de Jérusalem. Maintenant il y a des anciens à Jérusalem. Mais après quatorze ans !
 
Écoutez-moi maintenant attentivement. Chaque fois que vous entendez parler de l'église de Jérusalem jusqu’à maintenant, Luc se réfère toujours « aux apôtres et au peuple. » Luc mentionne maintenant des anciens. Que font-ils là ? Ils sont justes là acceptant l'argent pour la donner à l'église. C'est  tout ce qu’ils font.

LES ANCIENS EN GALATIE

Alors quelque chose d’intéressant se produit. Tournez en actes 14.
      D’Antioche, l'Esprit saint envoie Saul et Barnabas prêcher l'Évangile aux païens. Ils sont maintenant les apôtres, les envoyés ; J'aime le terme « planteurs d'église » ou mieux, « ouvriers ». Appelez-les ce que vous souhaitez. Mais ils sont ceux qui plantent des églises.
 
Saul et Barnabas se dirigent en Galatie du sud. Ils prêchent l'Évangile dans quatre villes. Il y a maintenant quatre églises dans ces villes. Saul et Barnabas passent seulement environ cinq mois avec chacune de ces églises, prêchant l'Évangile et équipant les saints. Ils laissent alors ces églises toutes seules sans direction. Et ils les laissent entre six mois et toute une année sans direction. Où est la direction pendant ce temps ? L'église est aux entre les mains des frères et des sœurs. Ils sont ceux qui mènent. Comprenez-vous ceci ?
 
Saul (appelé maintenant Paul) et Barnabas reviennent à ces quatre villes. Et quand ils reviennent, on nous dit dans le verset 23 du chapitre 14 qu'ils ont fait quelque chose d’intéressant.
 
 Est-ce que quelqu’un peut me donner les noms de ces quatre églises sans regarder son nouveau testament ? Ok, elles sont : Antioche de Pisidia, Icone, de Lystre, et de Derbe. Maintenant, sur le chemin de retour, Luc dit que Paul et Barnabas reconnurent des anciens dans chaque église.
Le mot original dans le Grec qui est habituellement traduit par « ordonner» veut dire « reconnaître » ou « admettre. » Paul et Barnabas ont reconnu des anciens dans chaque église. Ce n'est pas une classification officielle comme des ministres sont ordonnés aujourd'hui. C'est simplement une identification publique de ce qui se produisait déjà.
 
En outre, l'expression « chaque église » ne signifie pas chaque église dans le monde.
Elle signifie chaque église en Galatie en A.D. 49. Je te donne le contexte. Certains ont enseigné que chaque église doit avoir des anciens. Et ils basent cette idée sur ce verset. Mais n'est pas ce que ce verset indique. Luc parle au sujet de chaque église dans Galatie du sud dans A.D. 49.
 
Laissez-moi faire une remarque. La manière dont on nous a enseigné à approcher le nouveau testament est en prenant un verset sur une des lettres de Paul, un autre verset d'une lettre de Pierre, un autre verset d'une autre lettre que Paul a écrite à un temps différent à un groupe de personnes différentes, un autre verset pris des Actes, et puis de les coller tous ensemble. Nous enlevons chaque verset hors de son contexte historique. C'est comment nous apprenons Les Écritures. Mais c'est totalement erroné.
 
En employant cette approche, vous pouvez prouver n'importe quelle doctrine, et vous pouvez soutenir n'importe quelle pratique. Ce que je vous donne est aujourd'hui l'histoire dans son contexte historique. Quand vous lisez le nouveau testament dans son arrangement historique, les choses semblent totalement différentes.
 
OK, Paul et Barnabas ont reconnu des anciens dans les quatre églises de Galatie. Le mot « ancien » est traduit par presbuteros. Il signifie simplement le « vieil homme. » Il se rapporte à quelqu'un qui est plus chevronné que les autres. Ainsi Paul dit aux frères et aux sœurs dans les églises de Galatie ce qui suit :
 
« Frères et sœurs, depuis presque une année que je suis ici. Je vous ai observé dans vos fonctions. Les assemblées sont entre vos mains. Vous avez pris des décisions tout seul. Vous ferez toujours cela, mais je pars pour longtemps. Je vais de nouveau à Antioche en Syrie. Je peux ne pas revenir ici. Par conséquent, si vous avez un problème, si vous êtes en crise, je veux que vous regardiez aux frères parce qu'ils sont plus anciens et plus mûrs. Je les ai observés depuis mon retour. Et vous me dites qu’ils excellent dans le service. Vous les avez déjà consultés en période des crises. Je reconnais publiquement ce que vous savez déjà pour être vrai. Ils se sont déjà occupés des frères et des sœurs. Ainsi s'il y a un problème, écoutez ce qu'ils indiqueront. »
 
Paul n'a pas dit, « maintenant ces hommes sont des anciens et ils vont diriger vos assemblées. » Il n'a pas dit, « ils ont comme les romains, l'autorité sur vous tous » Il n'a pas dit, « ce qu'ils disent soit la voix de Dieu. Vous devez leur obéir. » Non ! Il a dit, « ce sont les frères plus âgés dans l'église qui ont prouvé qu'ils ont la sagesse. Et ils sont fidèles pour servir. Donnez le poids à ce qu'ils disent quand vous avez un coup dur. » Je vous le prouve  sous peu.

LES ÉGLISES de GALATIE

Paul et Barnabas vont de nouveau à Antioche, Syrie. Tandis qu'ils sont là, ces quatre églises dans Galatie reçoivent des visiteurs de Jérusalem. Ces visiteurs sont des juifs chrétiens qui possèdent toujours une attitude institutionnelle et juridique.
 
Ils croient que pour être sauvé, vous devez non seulement croire au Christ, mais vous devez également garder la loi de Moïse, qui inclut la circoncision pour les hommes. Ainsi ces frères de Jérusalem, ces Judaïsant, visitent les quatre églises de Galatie. Et ils disent aux saints ce genre de choses. Ils disent, « nous sommes de Jérusalem, où les douze apôtres de Jésus vivent. Paul n'est pas venu de Jérusalem. Cela signifie qu'il n'est pas un vrai apôtre. Non seulement cela, mais nous l'a vu reprocher Pierre, le plus grand apôtre de Jésus. Nous l’avons observé quand nous avons visité l'église d’Antioche. Paul cherche à plaire aux hommes. Il ne vous a pas donné l'Évangile en entier. Il vous a caché la vérité au sujet de garder la loi et la circoncision, juste pour plaire à votre chair. » 
 
Une partie des Galatiens commence à croire ces Judaïsant. Paul en entend parler, et il écrit une lettre. Frères, quel est le nom de cette lettre ? Galates. C'est exact. Tournons à Galates.
 
Maintenant j'ai une question : Y a-t-il des anciens dans les églises de Galatie ? Oui. Oui, il y a des anciens là. Paul les a reconnus il y a environ une année. Paul a entendu dire que ces visiteurs sont venus avec un autre Évangile. Ainsi il écrit aux Galates et dit dans le verset 1, « Paul, apôtre, non de la part des hommes, ni par un homme, mais par Jésus-Christ et Dieu le Père, qui l’a ressuscité des morts, » Et alors il dit dans le verset 2, « aux anciens des Églises de la Galatie. » Non ! Ce n'est pas ce qu’il écrit, n’est-ce-pas ? (NON!)
 
Paul écrit à qui ? Il écrit aux églises, aux frères et aux sœurs. Il n'écrit pas aux anciens ! Pensez à cela, frères. Pensez à cela. Ces églises de Galatie passent par une crise importante. L'Évangile même de Jésus Christ est en jeu. Et Paul ne mentionne jamais les anciens !
 
Alors si les anciens du premier siècle dirigent l’Église, prennent les décisions pour l’Église, sont responsables de la santé de l’Église et représentent l’Église, alors pourquoi Paul ne les mentionne-t-il pas? La réponse est évidente. Ces anciens n'ont pas eu ce genre d’autorité. L'église était aux mains du peuple, et Paul a écrit aux frères et aux sœurs. Il a adressé le problème aux frères et aux sœurs. Puisque c'était leur problème. Ainsi ils, l'église, devaient s’en occuper.
 
Frères, quand j'écris une lettre à une des églises avec lesquelles je travaille, j’écrie, comme Paul, à toute l'église. Et l'église la lit ensemble. L'église est responsable de son message. Elle est responsable de ses problèmes. Elle est responsable de son ministère.
 
Ce modèle se perpétue. La Galatie n'est pas dans une situation d'isolement. Je veux faire un commentaire maintenant. Et je veux que vous pensiez à cela. Des neuf lettres de Paul aux églises, il mentionne « les frères » environ 130 fois. Il mentionne des anciens cinq fois. Il mentionne des pasteurs une fois. L'expression « frères » se rapporte aux frères et aux sœurs. C'est significatif. Il indique que Paul voit la direction et le ministère de l'église comme appartenant au corps entier, pas aux anciens.
 
Savez-vous pourquoi Paul a écrit ses lettres aux églises et pas aux anciens ? Vous savez-vous pourquoi il mentionne « les frères » bien davantage qu'il fait des anciens et des pasteurs ? Savez-vous pourquoi il n'adresse jamais un problème d'église à un pasteur ou un ancien ? Puisque TOUTE l'autorité est donnée à Jésus Christ ! Et l'église est le Christ corporatif ! Ainsi l'autorité est dans l'église ! Elle n'est pas donnée à certains hommes. Elle est donnée à l'église.
 
Continuons. Après que Paul ait écrit sa lettre au Galates, il y a un grand conseil à Jérusalem. Il y a une discussion au sujet de la loi de Moïse. Quand le conseil de Jérusalem se réunit, tous les saints de Jérusalem sont présents. C'était l’assemblée de l'église entière, avec les apôtres et les anciens. Et les Écritures nous disent que l'église a pris une décision avec les apôtres et les anciens. Les anciens n'ont pas pris la décision en disant, « OK, église, voici ce que vous devez faire. » Les apôtres n'ont pas même pris la décision.
 
Non, tous les frères et sœurs « toute l’église » avec les apôtres et les anciens, ont pris la décision ensemble. Les apôtres et les anciens avaient certainement la parole. Ils ont donné des conseils. Mais c'était toute l'église qui a pris la décision, dont les apôtres et les anciens étaient une partie. C'est très clair des Actes 15:22.
 
De plus, actes 15:23 - 25 nous dit que les apôtres, les anciens, et les frères (l'église), ont écrit leur décision dans une lettre. Dans les Actes 15:28, il est clair que la décision ait été prise par l'Esprit saint et l'église. Ainsi c'est les frères et les sœurs, les apôtres, et les anciens qui ont authentifié la lettre. Ce n’était pas seulement les apôtres et les anciens. Frères, vous me suivez? L'église a pris la décision avec les apôtres et les anciens. C'est très important.

L'ÉGLISE DE THESSALONIQUE

Paul entreprend son deuxième voyage pour l’établissement d’église. Il prend maintenant Silas avec lui, et ils vont en Grèce. Quand ils traversent la Galatie pour visiter les églises, ils prennent avec eux Timothée.
 
Paul et Silas plantent quatre églises en Grèce. Qui, ici présent, peut nommer ces quatre églises ? Elles sont : Philippe, Thessalonique, Berée, et Corinthe. Quatre églises. Paul et Silas, avec Timothée, passent environ trois mois avec chacune d’elles excepté Corinthe. Les Corinthiens n'étaient pas très futés. Ainsi Paul y a passé dix-huit mois. Et cela ne leur a pas fait beaucoup de bien parce qu'ils avaient plus de problèmes que n'importe quelle autre église !
 
Prenons les églises dans l'ordre. Paul plante une église dans Philippe. Il va alors à Thessalonique et plante une église là. Il passe environ trois mois dans Thessalonique. Il laisse Timothée dans Thessalonique. Alors il vient à Bérée, et puis à Corinthe. Timothée rencontre Paul à Corinthe et dit, « Paul, l'église dans Thessalonique a beaucoup de problèmes. »
 
Écoutez-moi, frères. L'église dans Thessalonique a seulement six mois. Ce sont de nouveaux chrétiens. Avez-vous jamais rencontré un chrétien qui ait six mois ? Un chrétien de six mois est-il mûr ? (Non!) il est un chrétien bébé? (Oui, amen) Presque tous ces chrétiens de Thessalonique étaient des païens avant qu'ils n’aient rencontré le Seigneur. Seulement quelques-uns étaient des juifs.
 
Timothée dit à Paul, « Paul, les chrétiens de Thessalonique sont persécutés. Certains d'entre eux sont tentés de retourner à leur vie d'immoralité et d'idolâtrie. Ils doivent être encouragés. L'un d'entre eux a un parent qui est récemment mort, ainsi ils veulent savoir ce qui arrive à une personne après la mort. »
 
Paul envoie alors Timothée de nouveau à Thessalonique avec une lettre. Je veux que vous tourniez à 1 Thessaloniciens. Maintenant, frères, l'église dans Thessalonique était libre de prendre ses propres décisions comme toutes les autres églises qui sont nées de la main de Paul. Voici la lettre de Paul. Je veux lire le verset d'ouverture. « Paul, Silas et Timothée aux anciens dans l'église dans Thessalonique. » Est-ce que c'est ce qu'il dit ? Non ! Il écrit à l'église ! « Aux frères et aux sœurs. » Il leur écrit. C'est à l'église qu'il donne ses instructions. C'est à l'église qu'il adresse les problèmes. Il s'attend à ce que les frères et les sœurs, l'église, prennent soin de ses propres problèmes !
 
« Mais frère Frank, que diriez-vous du chapitre 5:12 - 13 ? » Regardons le chapitre 5:11. Paul dit à l'église, « C’est pourquoi exhortez-vous réciproquement, et édifiez-vous les uns les autres, comme en réalité vous le faites. »  Ils, les frères et les sœurs, s’édifient les uns les autres. Ils prenaient soin l'un  de  l'autre. Et alors Paul dit, « mais nous demandons que vous appréciez [ou reconnaissiez] ceux qui travaillent pour vous et vous dirigent. »
 
Le mot grec traduit « dirigent, » ou dans quelques traductions « sont au-dessus de vous, » est proistemi. Il signifie « garder et prendre soin de ». Paul dit, « estimez [ceux qui vous gardent et s'occupent de vous] très fortement en raison de leur travail. » Puis dans verset 14, Paul écrit à église encore en disant, « nous vous exhortons, frères, » et il dit, «Nous vous en prions aussi, frères, avertissez ceux qui vivent dans le désordre, consolez ceux qui sont abattus, supportez les faibles, usez de patience envers tous. » C'est la tâche de l'église !

Maintenant, les frères, écoutent moi. Cette église a six mois. Six mois ! Il n'y a aucun ancien dans cette église. Il est impossible de l'avoir. Paul a planté l'église dans un espace d'environ trois mois. Et il n'est jamais retourné pour reconnaître des anciens. Il a seulement passé trois mois avec eux. Il ne pouvait pas avoir reconnu des anciens après trois mois! Et quand il écrit cette lettre, l'église a seulement six mois.
 
À qui alors Paul se réfère-t-il en 5:12 - 13 ? Qui sont ces hommes qui doivent être estimés parce qu'ils s'occupent du troupeau ? Il se réfère à Silas, Timothée, et à lui-même, les trois hommes qui sont des ouvriers, appelés à planter et à consolider des églises. Ils sont ceux qui prennent soin de l'église actuellement.
 
Le verset dit : «  estimez-les en raison de « leur travail. » Paul dit essentiellement, « frères, nous sommes vos ouvriers. Et nous nous occupons de vous en ce moment. Identifiez-et appréciez-nous. Appréciez Timothée quand je vous l'envoie de nouveau. Il s'occupe de vous. Appréciez Silas et moi-même pour nous travaillons parmi vous quand nous sommes là. »  Mais il le dit de telle manière qu'il n'appelle pas l'attention directe sur lui-même ou ces hommes.
 
Il ne peut pas y avoir des anciens dans cette église. Impossible ! L'église est trop jeune, et Paul ne pouvait pas les avoir reconnus après trois mois. Mais même si vous croyez qu’il y avait des anciens dans Thessalonique, très bien. Sa recommandation est : « Appréciez-les. Estimez-les. » Mais rappelez-vous : Cette lettre entière est écrite à l'église, et il attend jusqu'à la fin de la lettre pour dire, « estimez ce que font ces hommes. Appréciez ce qu'ils font. » Voilà. Il n'a pas dit « obéissez à ce tout qu'ils disent. » C'est une mentalité très différente que ce qu'on nous a enseigné.
 
Timothée revient à Corinthe où Paul est et il dit, « frère Paul, je lis la lettre au Thessaloniciens, mais les saints sont confus. Vous avez répondu à leur question au sujet de ce qui arrive quand nous mourons. Et vous avez mentionné le retour du Seigneur. Mais maintenant ils pensent que Jésus revient n'importe quelle seconde. Ainsi la moitié de l'église ne travaille plus, et ils sont accrochés aux autres saints. C'est un problème réel. »
 
Ainsi Paul écrit une autre lettre. C’est 2 Thessaloniciens. Voici comment il la commence. 2 Thessaloniciens 1:1 : « Paul, Silas et Timothée aux anciens. » (Non!) « à l'église. » Cette église avait un problème énorme. Imaginez votre rassemblement en ce moment. Imaginez que la moitié des saints ont quitté leurs emplois, et ils vivent maintenant au crochet des autres frères et sœurs. Si Paul étaient votre ouvrier, il ne vous écrirait pas à vous anciens dans cette pièce ! Il écrirait au rassemblement ! En fait, il ne vous mentionnerait même pas les anciens !
 
Dans cette lettre entière, Paul ne mentionne jamais les leaders locaux. Pourquoi ? Puisqu'il savait que l'église a été menée par l'église. La direction était aux mains de l'église sous Christ. Mais nous n’avons pas finis.
 
L'ÉGLISE À CORINTHE

Après que Paul ait passé dix-huit mois à Corinthe et établi une église dans la ville, il part. Il revient à Antioche de Syrie. Après Antioche, il vient à Éphèse. Il passe trois ans à Éphèse. Tandis qu'il est là, il entend les paroles d'une femme appelée Chloé et des gens qui travaillent avec elle.
 
Ils instruisent Paul au sujet des problèmes dont ils étaient témoins dans l'église corinthienne. Peu de temps après, Paul reçoit une lettre des Corinthiens eux-mêmes, remise par trois frères de l'église. La lettre contient une liste de questions pour Paul. L'église à Corinthe a environ cinq ans. Non pas cinq mois. Cinq ans !
 
Énumérons les problèmes qu'ils ont. Que se produit-il à Corinthe? Divisions. Elles se divisent en quatre camps différents : Le camp d'Apollos, le camp de Pierre, le camp de Paul, et le camp de Jésus. Immoralité. Il y a inceste. Ils abusent du repas du Seigneur. Ils se saoulent au repas du Seigneur. D'autres mangent avec excès au dîner, et n'attendent pas leurs pauvres frères.
 
Ils se poursuivent en cour. Ils ne s'aiment pas les uns les autres. Ils discutent. Et encore! Ils doutent de la résurrection. Certains d'entre eux retournent à leurs propres styles de vie païens et ils rendent visite à des prostituées. C'est un désordre de première classe !
 
Je suis sûr que Paul a dit en soupirant, « je souhaite que je n'aie jamais à rencontrer ces peuple ! Cinq ans ont passé, et ce manège continue ? » alors Paul prend sa plume et écrit une longue lettre. Elle fait 16 chapitres dans notre version.
 
Je voudrais lire les paroles d'ouverture. Gardez à l'esprit tout ce qui se produit dans cette église. 1 Corinthiens 1:1 : « Paul, appelé à être apôtre de Jésus-Christ par la volonté de Dieu, et le frère Sosthène, aux anciens de l’église, aux anciens qui ne font pas leur travail, aux anciens qui ne contrôlent pas le peuple de Dieu comme il le faut.»
 
Est-ce que c'est ce qu'il dit ? Non ! ! Il écrit, « à l'église ! » … « aux frères et aux sœurs. C'est votre problème. Je m'attends à ce que vous vous en occupiez. L'église est entre vos mains. Dieu a donné aux frères et aux sœurs, la responsabilité des affaires de l'église à Corinthe. »
 
Mais ce prochain point est plus important. Paul ne mentionne jamais une fois des anciens ! Pas une fois ! Pas une fois il mentionne un pasteur ! Pas une fois un leader ! Ce n'est pas là, frères ! Plus de 30 fois dans cette lettre Paul dit, « frères. » « Frères, je vous implore. » « Frères, je vous exhorte. » « Frères, vous êtes censé prendre cet homme qui commet l'inceste et le remettre à Satan. » « Vous, frères, devez faire ceci »… pas les anciens !
 
Mais ça ne s’arrête pas là. Paul maintenant laisse Éphèse et visite la Macédoine (Grèce nordique). Il visite probablement l'église dans Philippi qui est en Macédoine. Paul obtient mot que les hommes de Jérusalem sont venu à l'église corinthienne, et ils essayent de la reprendre. Ils parlent en m de Paul. Ils enseignent au peuple qu'ils doivent suivre la loi de Moïse. Ils clament qu'ils sont les vrais apôtres parce qu'ils ont des lettres de Jérusalem. Paul n'a aucune lettre. Paul n'est pas venu de Jérusalem (d'où tous les « vrais » apôtres viennent). Et il prêche un Évangile faux… ainsi ils disent.
 
Ces Judaïsant disent également, « nous avons des visions. Nous avons des expériences avec Dieu. Nous venons de Jérusalem. Nous avons des lettres de Jérusalem, prouvant que nous sommes authentiques. Nous sommes les vrais apôtres. Vous devriez nous suivre. Pas Paul. » La chose alarmante est que certains des Corinthiens étaient trompés par ces hommes.
 
Frères, s'il y avait jamais un temps de sonner la trompette  aux anciens, ce serait maintenant. Mais regardons 2 Corinthiens. Voyons si Paul est conséquent. Voyons s’il se rend compte finement qu'il doit atteindre les anciens impliqués.
 
2 Corinthiens 1:1, « Paul, un apôtre du Christ Jésus par la volonté de Dieu, et Timothée notre frère qui est avec moi, aux anciens. » Non ! Encore, il écrit, « à l'église ! » Frères, il a parlé à l’église dans toute cette lettre. Il a écrit à l'église. L'église se compose du peuple de Dieu. Les problèmes de l'église appartiennent au peuple de Dieu.

L'ÉGLISE À ROME

Paul maintenant laisse la Macédoine et paye une visite à Corinthe. Il visite cette église très préoccupée pendant trois mois en hiver d'A.D. 57. De Corinthe, il écrit une lettre à l'église à Rome.
 
Le livre de Romains est considéré comme la plus grande écriture théologique de Paul. Tout ce qui est important pour la foi chrétienne est dans cette lettre. C'est son chef-d’œuvre.
 
Maintenant, les frères, écoutez-moi attentivement.   L'église à Rome a environ trois ans. C'est la sixième des lettres de Paul. Je veux que vous regardiez Romains. Je veux vous dire pourquoi il a écrit cette lettre.
 
Paul vieillit maintenant, et il y a de nouveaux convertis dans l'église à Rome. Paul n'a jamais été à Rome. Il a envoyé des collaborateurs à Rome. L'église semble être transplantée. Mais il n'est jamais lé à Rome. Paul a écrit cette lettre pour donner un rapport complet de la foi chrétienne pour les nouveaux convertis.
 
Il y a des juifs et de Gentils dans cette église. Ils ont des problèmes entre eux. Paul en a entendu parler. Les juifs croient que vous êtes censé manger seulement des nourritures propres. Les Gentils croient que vous pouvez manger n'importe quel genre de nourriture. Les chrétiens juifs croient que vous devez maintenir certains jours saints. Les gentils chrétiens croient que tous les jours sont les mêmes.
 
Il y a conflit interne. Ils combattent, des frères. Les chrétiens juifs et les gentils chrétiens sont en désaccord. Ainsi Paul écrit dans Romains 1:7, « à  ceux qui sont aimé de Dieu à Rome, à ceux qui sont saints. » Paul ne mentionne jamais une fois des pasteurs, des anciens ou des surveillants dans cette lettre ! Il écrit à l'église et pour l'église. Et c'est le document le plus important expliquant la foi chrétienne !
 
Mais ce n'est pas  tout. Dans le tout dernier chapitre, le chapitre 16, Paul salut le peuple dans l'église. Il salut vingt-six individus et cinq ménages. Et il mentionne diverses choses à leur sujet. En ce chapitre entier, Paul ne mentionne jamais une fois des anciens, des surveillants ou des pasteurs !
 
Fidèle à son modèle, la lettre est écrite à toute l'église. Et quand il traite leurs problèmes en chapitres 14-15, Paul adresse l'église. Il les exhorte à s’avertir les uns les  autres. En d'autres termes, « c'est votre problème, d’église. Vous vous en occupez! »

LES ÉGLISES D'ASIE MINEURE

Après que Paul écrive Romains, il visite Jérusalem. Il y est presque tué. Il est mis en prison à Césarée. Quelques années après, il est mené à Rome en tant que prisonnier. Là, Paul est sur arrestation en maison. Il y écrit ses lettres les plus profondes enchaîné à une garde romaine. Le premier est Colossiens.
 
Tournons à Colossiens. Est-ce que quelqu’un peut me dire qui a commencé l'église à Colosse ? Ce n'était pas Paul. C'était Épaphras. Épaphras était un homme que Paul a mené au Seigneur. Après un temps d’apprentissage avec Paul, Épaphras retourne à sa ville natale, Colosse, et il y plante une église. Cette église a environ cinq ans maintenant. Ils ont des problèmes majeurs. Les chrétiens juifs ont donné au Colossiens un faux Évangile. Épaphras rend visite à Paul à Rome. Ici nous avons un jeune apôtre rendant visite à un vieil apôtre.
 
Épaphras indique à Paul, « des visiteurs sont venus à l'église de Colosse avec un faux Évangile. » Paul n'a jamais été à cette église. Ainsi Paul lance un cri perçant en dénonciation d'Épaphras, « tu as nommé les mauvais anciens! Ceci n'est pas censé se produire. Les anciens sont censés empêcher ces incidents de se produire. Laissez-moi m’en occuper.  Je vais écrire à ces anciens. » Et dans Colossiens 1:1 il dit, « Paul, un apôtre de Jésus Christ de la part de Dieu aux anciens. »
 
Non ! C’est aux saints ! Aux frères fidèles ! La lettre est adressée aux frères et aux sœurs ! Et Paul parle à l'église en tout et partout. Il exhorte l'église parce que ce problème est le problème de l'église. Il n'y a pas une mention des anciens. Aucune mention de surveillants. Aucune mention de pasteurs. Frères, considérez ceci !
 
À peu près en même temps, Paul a sur son coeur de dévoiler l'Évangile du but éternel de Dieu pour les saints d'Asie mineure. Éphèse est en Asie mineure, comme Colosse, Laodicée et beaucoup d'autres villes. Paul dévoile cet Évangile en écrivant une lettre intitulée « Éphésiens. » Cette lettre est la couronne du ministère de Paul.
 
Éphésiens 1:1 nous indique, « Paul, un apôtre du Christ Jésus par la volonté  de Dieu, aux anciens qui sont à Éphèse. » Est-ce que c'est ce qu'il indique ? Absolument pas ! Cette lettre est aux frères et aux sœurs. Enfin en chapitre 4… finalement… Paul emphase et écrit le mot « bergers. » Toutes les lettres précédentes de Paul ne mentionnent jamais « bergers » (des pasteurs).
 
Incroyablement, tout ce qu’il dit au sujet des bergers en chapitre 4 est que les bergers et les docteurs existent pour aider à équiper les saints. Équiper les saints pour faire quoi ? Pour « l’œuvre du ministère » les uns aux autres. Pour prendre soin de leurs propres problèmes. Pour être l'église. Et ces bergers ne dominent pas le peuple de Dieu! Ils sont parmi le troupeau, pas au-dessus du troupeau. Ils sont des frères plus âgés. Et Paul ne leur écrit jamais une lettre quand l'église est en crise. Jamais !
 
Alors dans Éphésiens 5:21, Paul dit à l'église « et soumettez-vous les uns aux autres. » Pourquoi ? Puisque l'autorité de Dieu repose dans le corps. L'autorité est donnée à Jésus Christ, et l'église est le Christ corporatif. L'autorité repose sur l'église. Nous devons nous soumettre les uns aux autres.
 
PAUL AUX ANCIENS D'ÉPHÈSE

Mais les frères, il est un point sur lequel je dois insister. Je veux retourner à quelque chose dans l'histoire. Retournons à quand Paul a planté l'église à Éphèse. Il l'a fait en trois ans. C'était trois années intenses. Il leur a servi le Christ quotidiennement pour deux de ces années dans l’école de Tyrannus de 11:00 heure du matin à 4:00 P.M. Il formait également des ouvriers qu'il enverrait partout  en Asie mineure  pour planter des églises. Il les a formées dans Éphèse.
 
Ce sont ces hommes qui ont apporté l'Évangile dans tout l'Asie mineure. Vous savez les noms de certaines des églises qu'ils ont plantées. Ils sont mentionnés en chapitre 2 et 3 de la révélation. Elles ont été plantées pendant le voyage de Paul à Éphèse entre A.D. 54 et 57.
 
Maintenant, regardez. Quand Paul a laissé Éphèse sur son chemin pour Jérusalem, lui et les hommes qui étaient avec lui ont rencontré les anciens d’Éphèse. Ce quel Paul a dit à ces anciens est quelque chose que chaque frère dans cette pièce doit entendre avec ses oreilles physiques et ses oreilles spirituelles.
 
 Je vous lis Actes 20:17, « Cependant, de Milet Paul envoya chercher à Éphèse les anciens de l’Église. » Donc il y a des anciens dans l'église d’Éphèse. Quand Paul écrit Éphésiens environ cinq mois plus tard, ces anciens sont toujours dans l'église. Mais Paul ne s'adresse jamais à eux. Pas une fois. Intéressant, hein ?
 
Maintenant nous sommes dans Milet. Et Paul parle à ces anciens. C’est environ A.D. 58. Dans les Actes 20:28, les mots de Paul aux anciens, « Prenez donc garde à vous-mêmes, et à tout le troupeau sur lequel le Saint-Esprit vous a établis évêques, pour paître l’Église de Dieu, qu’il s’est acquise par son propre sang.. » remarquez la version Darby : « Prenez donc garde à vous-mêmes, et à tout le troupeau, au milieu duquel l’Esprit Saint vous a établis surveillants pour paître l’assemblée de Dieu. «  Pas sur lequel troupeau ; parmi le troupeau. Parmi le troupeau ! Parmi le troupeau pour faire quoi ? « pour paître l’assemblée de Dieu. » Pas diriger le troupeau, mais pour s'occuper de lui. Pour le servir. Les anciens sont des surveillants, pas suzerains !
 
Le mot « surveillant » signifie un qui regarde et qui garde pour le bien des saints, pas pour ses propres intérêts personnels. Pourtant parce que les surveillants s'occupent des saints, ils sont des bergers également. Et un berger (pasteur) est simplement une métaphore, ce n'est pas un titre ni un office.
 
Dans les églises du premier siècle,  les frères et les sœurs prennent soin l'un de l’autre. Ils ont tous soin  les uns des autres ! Mais les bergers sont les plus âgés et plus sages qui le font mieux. Ils sont les exemples pour chacun. Laissez-moi le mettre de cette façon. Chaque frère et soeur doit faire ce qu’un berger/ancien fait. Les anciens sont des exemples à suivre.
 
Maintenant attachez-vous à votre chaise. Soyez prêt. Ça va être lourd, frères. Regardez actes 20:33. Je veux que vous lisiez très lentement les versets 33-35.  : « Et maintenant je vous redirige à Dieu, et à la parole de sa grâce, qui a la puissance d’édifier et de vous donner un héritage avec tous les sanctifiés.
 
33  Je n’ai convoité ni l’argent, ni l’or, ni la robe de personne. 34  Vous savez vous-mêmes que ces mains ont été employées pour mes besoins et pour les personnes qui étaient avec moi. 35  Je vous ai montré en toutes choses, qu’en travaillant ainsi il nous faut secourir les faibles, et nous souvenir des paroles du Seigneur Jésus, qui lui-même a dit, Il est plus heureux de donner que de recevoir. »
 
Maintenant, frères, voyons la scène. Paul, un apôtre envoyé par Dieu, passe trois  ans plantant une église dans Éphèse. Avant qu'il parte, il reconnaît les frères plus âgés, les anciens. Il leur dit, « Prenez soin du peuple de Dieu s'il y a problème. »  Il n'a pas dit, « Dominez sur le peuple. Dirigez-les. Faites l’enseignement et la prédication. » Non plus a-t-il dit, « vous êtes leurs leaders. Ils doivent vous obéir. » Il n'a pas dit cela.
 
Quatre ans après que l'église d’Éphèse est plantée, Paul rencontre les anciens à Milet. Il leur dit, « frères, l'Esprit saint vous a donné un don pour le soin du peuple du Seigneur. Ils sont le troupeau de Dieu ; non votre troupeau. C'est le troupeau de Dieu, racheté avec son propre sang. Vous êtes parmi eux, pas au-dessus d’eux. Frères, quand j'étais avec vous, j’ai travaillé avec mes mains. J'ai payé mes propres besoins, et j'ai également payé les besoins des hommes que j'ai formés. En faisant ceci, je vous ai donné un exemple. Les anciens, bergers d'Éphèse, se rappellent mon exemple. Que je n'ai pris rien au peuple de Dieu ! Je leur ai donné ! Je n'ai pas pris d’eux ! Suivez mon exemple. » Et c'est ce qu’est un ancien, frères. Il est une personne qui donne ! Il ne reçoit pas ! Frères, pensez à ceci. Pensez juste à cela.
 
 
L'ÉGLISE de PHILIPPE

Paul est maintenant à Rome, et il est prêt à écrire sa dernière lettre à une église (dans la mesure où nous le savons). Il est un vieil homme. Il a seulement quelques années à vivre. Il obtient mot que l'église qu'il a planté dans Philippi a des problèmes. Cette église a environ douze années. Il y a des anciens là maintenant qui ont émergé au cours des années.
 
Laissez-moi vous dire les problèmes qu'ils ont. Il y a quelques sœurs dans l'église qui se battent. Il y a une inimitié de famille. Ils ne s’accordent pas. Ils sont prêts à s’entretuer. Avez-vous jamais vu ça ? Certainement.
 
Les Judaïsant sont venus encore. Ils disent, « vous devez être circoncis. Vous devez suivre la loi de Moïse. » Non seulement cela, mais certains disent, « nous sommes sous la grâce. C’est correct si nous péchons. C'est juste. Remplissons notre ventre. Vivons pour notre chair. »
Cette église est dans l'ennui, frères. Ainsi Paul écrit sa dernière lettre à cette assemblée. Voyons comment il l'adresse. Philippiens 1:1  indique, « Paul et Timothée, serviteurs de Jésus-Christ, à tous les saints en Jésus-Christ qui sont à Philippes. Ah, et d'ailleurs, cette lettre est écrite aux surveillants également. »
 
Paul dit simplement, « cette lettre est à l'église d'abord, et elle est également, aux anciens. » Et alors il écrit le reste de la lettre aux anciens leur expliquant que ce problème est leur problème. Est-ce ce qu'il a fait, frères ? Non ! Mille fois, non ! La lettre est écrite à l'église ! Elle est à l'église et pour l'église ! Paul ne mentionne jamais ou ne s'adresse jamais aux surveillants. Il leur donne simplement un « allo » passager après qu'il salut l'église dans la phrase d'ouverture. Alors il ne mentionne encore jamais les anciens. Toute l’instruction est donnée à l'église.

PAUL À TIMOTHÉE

Nous sommes en A.D. 63. Paul a été libéré de la prison. L'église d'Éphèse est infiltrée par les faux docteurs. Et il ne semble pas que l'église s’en tire très bien. Il s'avère que les anciens, les hommes plus âgés dans l'église, ne traitent pas les faux enseignements dans lesquels certains des saints plus jeunes sont tombés.

     L'église dans Éphèse a environ neuf années maintenant. Paul a déjà reconnu des anciens là-bas.
 
Nous les avons déjà rencontrés dans les actes 20, quand Paul les a visités dans Milet. Mais environ quatre ans après que Paul a quitté Milet, il écrit à son collègue, apôtre le jeune Timothée. La lettre est 1 Timothée. Et Paul dit quelque chose qui intéresse Timothée dans 1 Timothée 3:1 : « Cette parole est certaine: Si quelqu’un aspire à la charge d’évêque, il désire une oeuvre excellente »
 
Dans le Grec, il n'y a aucun mot qui désigne « charge » dans ce passage. En fait, nulle part dans le nouveau testament un ancien est-il jamais une charge. Les traductions qui emploient le mot « charge » ne reflètent pas la lecture d’origine. La surveillance est une fonction, pas une charge.
Paul écrit, Version Darby « Cette parole est certaine, que si quelqu’un aspire à la surveillance, il désire une oeuvre bonne » Et maintenant, Paul fait quelque chose d’intéressant. Il donne à Timothée certaines des caractéristiques d'un surveillant (un ancien).
 
Maintenant voici ce que vous devriez penser en ce moment : Premièrement, il y a  déjà des anciens dans Éphèse. Deuxièmement, Timothée avait voyagé avec Paul pendant environ douze années. Timothée devrait savoir ce qu'est un ancien. Pourquoi Paul doit-il dire à Timothée ce qui sont les caractéristiques d'un ancien ? Il devrait déjà le savoir. Il a observé Paul reconnaître des anciens dans plus d'une église. Ce sont des considérations importantes.
 
Je vais faire deux conclusions. D'abord, un ancien n'est pas une charge. Non plus une fonction statique. Il n'y a aucune chose comme le concept « une fois un ancien toujours un ancien. »
 
Deuxièmement, Paul a écrit cette lettre à Timothée. Dans laquelle, il donne les caractéristiques d'un ancien. Timothée devrait les connaître déjà. Mais seulement il devrait sa
voir si la surveillance est une grosse affaire. Si c’était quelque chose de reconnu. Frères, la reconnaissance des anciens n'étaient pas une grosse affaire au premier siècle. Timothée devait être informé là-dessus. Peut-être ce n'était pas pour son propre intérêt. Peut-être Paul a écrit ces caractéristiques dans l'intérêt de l'église. D'une manière ou d’une autre, ça prouve que le peuple de Dieu n’était pas familier au sujet des anciens. Ce n'était pas quelque chose de défini et de structuré.
 
Rappelez-vous, Éphèse est une église qui a environ neuf années en ce moment. Timothée y avait travaillé avec Paul et avait l’observé pendant treize années, mais Paul a dû dire, « voici les caractéristiques d'un ancien. »
 
Paul a su que l'église d'Éphèse souffrait de faux enseignements. Apparemment les anciens qui étaient là ne surveillaient plus correctement. Ou peut-être étaient-ils faibles moralement. 1 Timothée 5:19 - 22 peut nous en donner une indication.
 
Pourtant voici. Timothée devait recevoir l’information sur ce qu’était un  ancien dans son intérêt ou dans l'intérêt de l'église. Par conséquent, la surveillance, et les caractéristiques d'un ancien, n'étaient pas une grosse affaire. Ce fait est parfaitement conforme à la teneur entière des lettres de Paul, comme nous l’avons vu.
 
Vers la fin de la lettre, dans 1 Timothée 5:17, Paul mentionne quelque chose qui intéresse. Maintenant frères, vous vous rappelez quand Paul était avec les anciens d'Éphèse à Milet et dit, « vous m’avez vu travailler de mes propres mains. Je n'ai pris rien de l'église. Vous suivez mon exemple. Jésus Christ a dit qu'il vaut mieux donner que recevoir. Ainsi vous anciens, donnez et ne recevez pas » ? Vous rappelez-vous de cela ? Bien, Paul ne se contredit pas dans cette lettre.
 
Paul dit à Timothée, « Que les anciens qui président dûment soient estimés dignes d’un double honneur, spécialement ceux qui travaillent dans la parole et dans l’enseignement» Version Darby  Le mot pour « président » (« dirigent » traduit dans certains traductions) est en grec proistemi. Et il signifie «  garder ou s'inquiéter de ». Il ne signifie pas régner. Il ne signifie pas diriger. Il signifie garder et protéger. Paul écrit, « Que les anciens qui président dûment soient estimés dignes d’un double honneur. »
 
Écoutez-moi frères. Paul a dit aux églises, « Par amour fraternel, soyez pleins d’affection les uns pour les autres» (Romains 12:10).  Frères et sœurs doivent s'honorer les uns les autres. Il a également dit dans sa lettre aux Éphésiens, « soumettez-vous les uns aux autres. » Les chrétiens doivent s’honorer les uns les autres et se soumettre les uns aux autres.
 
Mais les frères qui servent le plus, ceux qui donnent de leurs vies le plus, sont dignes du double honneur. Paul dit Timothée, « assure-toi que les saints apprécient ces frères qui travaillent extra pour la croissance de l'église. Spécialement ceux qui s’impliquent beaucoup lors des assemblées. Pas qui font  tout le ministère lors des assemblées. Non ! Mais ceux qui enseignent plus que les autres. Ces gens méritent un plus grand respect. »
 
Paul continue pour établir son point en disant : « Vous rappelez-vous Les Écritures qui indiquent qu'un boeuf travaillant est digne de sa nourriture ? Le boeuf qui travaille pour toi a droit d'être nourri. Aussi, un employé qui travaille est digne d’être payé. »
 
Suivez-moi bien, frères. Un boeuf qui travaille mérite la nourriture. Un employé, un ouvrier d'usine, mérite d'être compensé avec de l'argent pour son dur travail. De la même manière, les anciens qui servent bien, qui donnent leurs vies au soin des brebis, ne sont pas redevables de nourriture ou d’argent, mais d'un plus grand respect. C'est la signification du double honneur.
 
Paul n'a pas dit que les anciens sont dignes d'un salaire ! Il n'a pas dit qu'ils sont dignes d'un billet de repas gratuit ! Il a dit qu'ils sont dignes d'un plus grand honneur. Rappelez-vous, c’était aux anciens d’Éphèse, ces mêmes hommes, à qui Paul dit environ cinq ans plus tôt, « j'ai travaillé avec mes mains. Je n'ai pris rien de l'église. J'ai seulement donné à l'église. Suivez mon exemple ! »

PAUL À TITE

Nous sommes maintenant A.D. 64. Le peuple de Dieu sont persécutées parce que Néron, l'empereur romain, abat les chrétiens à Rome. Il les torture et les tue. Vraisemblablement, la plupart des saints qui sont mentionnés dans Romains 16 ont été tués. Certains ont été brûlés vivants par Néron.
 
Autrefois pendant cette persécution, Paul écrit à Tite, un autre frère qu'il a formé et avec qui il a travaillé. Paul, et peut-être Tite également, ont planté un certain nombre d'églises sur l'île de Crète. Des années après, les choses tombent en morceaux.
 
Ainsi Paul écrit à Tite, « va en Crète. Les choses tombent en morceaux dans les églises là-bas. Elles sont également persécutées. Il y a un enseignement faux et destructif qu'elles acceptent comme bien. Vas là. Il est maintenant temps de reconnaître les hommes plus âgés et fidèles pour aider avec cette crise. » Et alors il dit, « reconnais publiquement ces hommes, ceux qui servent déjà et ont le respect des frères et des sœurs. Reconnais-les. Identifie-les dans chaque église de Crète. »
 
Frères, Paul n'a pas dit de reconnaître des anciens dans chaque église dans le monde. Le chapitre 1 de Tite a été employé pour justifier une telle pratique. Non ! Il a dit de reconnaître des anciens dans chaque église sur l'île de Crète. C'est le contexte. Alors Paul fait la même chose qu'il a faite avec Timothée. Il donne à Tite les caractéristiques d'un surveillant.
 
Pourquoi les caractéristiques ? Puisque ces hommes ne doivent pas être des suzerains. Ils ne doivent pas être des contrôleurs. Ils doivent être des hommes en qui le peuple de Dieu fait confiance. De sorte qu'ils ne dirigent pas l'église. Leur identification publique ne les a pas autorisés à diriger l'église ni pour faire  s’emparer de tout le ministère. Mais en période de crise, les saints devaient se tourner vers eux. Et Tite est là pour affirmer tout cela.
 
Encore, les caractéristiques d'un pasteur-ancien n'étaient pas très bien connu. Tite a voyagé pendant longtemps avec Paul, et Paul devait dire ce qu’elles étaient! Ancien, surveillant et pasteur n'avaient pas le genre d'attention qu'ils ont aujourd'hui.
 
En conclusion, Paul écrit sa dernière lettre avant qu'il ne meure. C'est 2 Timothée. Il n'y a aucune mention des anciens ou des pasteurs dans cette lettre. Paul dit simplement à Timothée, « vous êtes un ouvrier. Soyez fidèle avec le travail du Seigneur. Et formez d'autres hommes fidèles pour continuer le travail fidèlement. »
 
Timothée était un planteur d'église. Il était un travailleur itinérant. Il a voyagé comme Paul. Il a planté des églises, les laissait, puis continuait à les aider de temps à autre. Paul encourage Timothée dans 2 Timothée à continuer à être fidèle à ce travail.

PIERRE AUX ÉGLISES EN
ASIE MINEURE

Paul est probablement mort (ou emprisonné). Les églises dans Galatie et d'Asie mineure que Paul a planté souffrent. Elles sont persécutées. Pierre, l'apôtre, est à Rome. Maintenant ces églises ont besoin des soins d'un ouvrier extérieur. Pierre sait qu'elles souffrent ainsi il leur écrit une lettre pour les encourager dans leur souffrances. Galatie, Bithynie, l'Asie mineur, etc. sont le territoire de Paul. C'est le monde gentil. Ces églises se composent, pas de juifs, mais la plupart de Gentils. Mais Paul ne peut pas leur écrire.
 
Avec l'aide de Silas, qui était avec Pierre à Rome, Pierre écrit une lettre aux chrétiens d'Asie mineur et de Galatie. C’est 1 Pierre. 1 Pierre s'ouvre avec, « je suis Pierre. Je suis un apôtre de Jésus le Christ. J'écris à tous ceux qui ont été dispersés dans tout le Pont, la Galatie, la Cappadoce, l'Asie, et la Bithynie » en raison de la persécution.
 
Notez bien : Pierre n'écrit pas aux anciens. Comme Paul, Pierre écrit aux églises. Et tout ce qu'il dit il le dit aux églises, jusqu'à ce qu'il arrive au dernier chapitre. En comprenez-vous la signification? La lettre entière est aux églises. Seulement à la fin de la lettre il dit quelques paroles aux anciens.
 
Frères, écoutez ceci avec les oreilles de votre esprit. Pierre sait que les églises vivent un moment difficile. Elles souffrent. Il y a une tendance chez les hommes, en notre nature humaine, à diriger le peuple de Dieu quand les choses tournent mal. Dans notre effort de le protéger, il y a une tendance à les diriger. Pierre sais cela. Et ceci explique ce qu'il doit dire aux anciens.
 
1 Pierre 5:1 indique, « par conséquent, moi, Pierre, m’adresse aux anciens qui sont parmi vous. » Notez ses paroles : « Parmi vous »… pas sur vous. Les anciens sont parmi l'église, pas au-dessus de l'église !
 
Il continue, « je suis un ancien, un vieil homme fidèle. Vous êtes également anciens et des hommes fidèles. » Le verset 2 indique, « paissez [prenez soin de] le troupeau de Dieu. » Laissez-moi vous dire ce que le Grec dit, « paissez le troupeau qui est parmi vous. » Pas sous vous.
 
Comprenez-vous ? L'église est parmi les anciens, pas sous eux !
 
Il continue : « Exercez la surveillance. » Il ne dit pas « pratiquez la domination. » Il dit « exercez la surveillance. » Il dit, « prenez garde aux saints. Prenez soin d’eux ; ils souffrent. Vous êtes des frères plus âgés, vous savez mieux. Je vous redirige instamment de  vous occuper de vos frères et sœurs plus jeunes. » C’est ce que Pierre indique. Il continue : « Ne servez pas l'église parce que vous vous y sentez obligés. Ne le faites pas pour le gain malhonnête. Ne prenez rien au peuple de Dieu. »
 
Alors nous avons le verset 3 : « Pas en tant que dominateur sur ceux qui vous sont confiés, mais en étant exemples pour le troupeau. » Pierre indique à ces anciens, « Ne dominez pas le troupeau, mais soyez des exemples pour eux. » Il alors dit aux frères et aux sœurs plus jeunes, « frères, soumettez-vous de tout coeur, écoutez, et donnez le poids à ce que les anciens vous disent. Pas parce qu'ils on l’autorité sur vous. Pas parce qu'ils ont le droit de vous diriger. Mais parce qu'ils sont plus âgés dans la vie spirituelle. »
 
Mais comme il ferme le verset 5, Pierre leur dit : « Soyez assujettis l’un à l’autre dans l’humilité. » Ce sont des échos des paroles de Paul dans Éphésiens 5:21, « vous soumettant l’un à l'autre… »
 
Maintenant, Frères, écoutez-moi. C'est important. Pierre est inquiet de ce que pendant cette période de crise les anciens commencent à dominer, diriger, contrôler, et exercer l’autorité (exousia) sur l'église. Ainsi il dit, « ne dominez pas sur le troupeau. » Ces paroles « ne dominez pas » sont traduites du même mot grec que Jésus Christ a employé dans le passage d'ouverture que j'ai lu quand il a dit, « Les gentils dominent (katakurieuo) sur eux. Les Gentils ont une direction hiérarchique. Mais il n'en est pas ainsi parmi vous. «  Pierre répète les paroles du Seigneur : « Ne dominez pas le troupeau du Seigneur! » … « ne soyez pas les suzerains du peuple de Dieu! »
 
Frères, aucun de nous ne pense que nous dominons le peuple du Seigneur. Mais laissez-moi vous dire quelque chose : Si le peuple a peur de vous, vous dominez sur lui ! Votre motif peut être bon. Mais si le peuple se sent commandé par vous, vous dominez sur lui ! Frères, si le peuple estime qu'il doit obtenir la permission de votre part pour prendre des décisions dans leurs vies privées, alors vous dominez sur eux ! Puisque vous mettez la crainte dans leurs cœurs. Vous leur faites sentir le contrôle. Vous leur dites ce qu'elles peuvent et ne peuvent pas faire dans leur vie personnelles… comme pour qui voter, comme s’ils ne peuvent assister à une assemblée tenue par un autre chrétien. Par conséquent, vous frères dominez le peuple de Dieu ! Et si cela n'est pas ce que signifie « dominer le peuple de Dieu », alors vous devez me dire ce que cela signifie? ! !
 
Serviteurs de Dieu dans cette pièce, sommes appelés à rendre le peuple de Dieu libre. C'est notre ministère. Vous pouvez visiter les églises l'une des avec lesquelles je travaille, et vous  découvrirez qu'elles n'ont pas peur de moi. Je ne leur dit pas qui ils peuvent visiter. Comment voter ou employer leur argent. Je ne leur dit pas ce qu’ils peuvent faire ou ce qu'ils ne peuvent pas faire. Je les laisse libres pour être sous Jésus Christ qui est leur seul Seigneur. Et frères, ils me respectent. Et si je leur demande de faire

1 note : Selon le témoignage sur le terrain des membres de longue date de leurs rassemblements, les pasteur-anciens de Santiago avaient par habitude indiqué à leurs rassemblements comment voter, comment employer leur argent, avec quels chrétiens ils pouvaient et ne pouvaient pas fraterniser, etc. Plus d’uns des saints à Santiago avaient exprimé à quel point ils étaient terrifiés par ces hommes.
 
quelque chose, je ne leur donne pas d’instructions. Je ne les dirige jamais de faire quoi que ce soit. Comme Paul, je les sollicite. Je leur demande. Et la majeure partie du temps, ils écoutent ce que je dis. Mais je ne les dirige pas. Ils n'ont pas peur de moi. Considérez ceci, frères.
 
Pour compléter, Pierre nous écrit une autre lettre, 2 Pierre. Il traite des hérésies dans les églises dans le monde gentil. (Les érudits pensent qu'il a écrit cette lettre aux mêmes églises que 1 Pierre.) Pourtant malgré le fait que les hérésies infiltraient les églises, Pierre ne mentionne jamais d’anciens. Il prédit la venue de faux docteurs et de faux prophètes. Mais il ne mentionne jamais de pasteurs comme antidote. Encore, il écrit seulement à l'église.

JEAN ET JUDE

Maintenant nous en venons aux lettres de l'apôtre Jean. Aux jours de Jean, les doctrines dangereuses envahissaient l'église. Certaines d'entre elles étaient des doctrines qui enseignaient que Jésus Christ n'est pas venu en chair. Jean écrit trois lettres. La première lettre est aux saints. Certains sont venus avec la doctrine qui niait que Jésus était un humain. Et Jean présente Jésus Christ dans la simplicité : Il est lumière, il est amour, et il est la vie. Il est Dieu. Jean ne mentionne jamais d’anciens dans sa lettre parce que l'église était dirigée par les saints.
 
Dans sa deuxième lettre, Jean écrit « à la dame élue, » une femme précieuse. En d'autres termes, Jean écrit à une église. Jean voit l'église en tant que fille, comme une femme, comme une épouse, tout comme Paul. Dans la troisième lettre, nous avons un problème. Jean écrit aux saints à Éphèse. Ils sont préoccupés. Jean envoie des ouvriers pour visiter l'église. Mais il y avait un homme dans l'église qui dominait les saints. Il ne recevait pas les ouvriers que Jean  envoyait.
 
Jean écrit, « il y a un frère dans l'église qui aime avoir la prééminence. Il croit que Dieu l’a placé pour diriger le peuple de Dieu. Il ne pense pas qu'il les dirige. Il pense qu'il prend soin d’eux. Mais il domine sur eux. Il  ne veut pas me recevoir, et il ne veut pas recevoir les hommes que j'ai envoyés. Cet homme interdit à l'église de recevoir ces ouvriers également. » 2
 
Frères, ce n’est ainsi que nous avons appris  Jésus Christ !
 
Mais Jean ne fait jamais appel aux anciens pour régler ce problème. Tandis que Jean concède que l'église a le droit d'être déroutée par un homme qui s’impose s'ils le veulent, il parle contre et expose le problème pour ce qu'il est, il ne peut pas les forcer au suivre ses conseils.
 
Jude a écrit sa lettre à un moment où les croyants sont la proie aux hérésies damnables. Le fardeau principal de Jude était pour que les chrétiens retiennent la pureté de leur foi d’origine en Jésus Christ. Intéressant, face à ces hérésies, Jude ne mentionne jamais des anciens ou des pasteurs.

HÉBREUX ET JACQUES

Le livre d'Hébreux a été probablement écrit par Apollos ou Barnabas. Nous ne pouvons pas être sûrs. La plupart des chrétiens à qui il écrit sont des juifs. Et bon nombre d'entre eux sont persécutés. Comme réaction à la persécution par les juifs non-Chrétiens, ceux-ci juifs 
Note 2 : On a signalé que les anciens dans la salle de l’assemblée avaient interdit aux chrétiens dans leurs rassemblements de participer aux assemblées que Frank tenait à Santiago.
 
Chrétiens, régressent à leurs rituels juifs. Certains d'entre eux ont un pied dans l'église et un pied dans la synagogue. D'autres pensent à laisser la foi chrétienne en raison de la pression.
 
C'est une longue lettre. Je pense que c'est treize chapitres. Et Barnabas (ou celui qui l'a écrit) ne mentionne jamais d’anciens. Il parle à l’église jusqu'au tout dernier chapitre. Au chapitre 13:7, il écrit, « frères et sœurs, souvenez-vous de ceux qui ont travaillé parmi vous et vous ont guidé. Qui vous ont enseigné la foi. Imitez-les. » Il parle clairement d'apôtres qui ont planté et  arrosé l'église.
 
Mais comme vous lisez ci-dessus, il y a un verset qui est de grand intérêt. Il apparaît également en chapitre 13. En 13:17, il dit, « frères et sœurs, obéissez à ceux qui vous guident et prennent soin de vous de sorte que leur  travail 3 ne soit pas difficile, ils devront en rendre compte. »
Frères, écoutez-moi. Le mot « obéissez » dans ce passage est un mot intéressant. Quand vous reviendrez à la maison, vous pourrez vérifier. Car c’est vrai. Le mot « obéissez » dans la langue grecque n'est pas le mot normal pour lequel il est employé partout autrement dans le nouveau testament. Ce n'est pas ce mot dans ce passage. Le mot régulier pour obéissez est hupakuo. Il est employé dans
3 Pour une explication détaillée d'Hébreux 13:7 et de 13:17, voyez « Who is your covering » ?, Chapitre 2. Voici une citation : « Le mot « diriger » en Hébreux 13:7,17,24 est traduit du grec hegeomai. Il signifie simplement « guider » ou aller de l’avant. Dans sa traduction d'Hébreux, l’érudit du  NT F.F. Bruce traduit hegeomai en «guider» (l'épître aux Hébreux, NICNT, Eerdmans). Ces textes portent la pensée de `ceux qui vous guident plutôt que « ceux qui règnent sur vous. » des contextes tels que : « Obéissez au roi. » « Obéissez au juge » « Obéissez à Dieu. »
 
Ce mot n'est pas employé ici. Au lieu de cela, c'est le peitho en grec. Il signifie «laissez-vous persuader par » Ainsi Barnabas indique, « laissez-vous gagner, persuader par les anciens. » Il a cette saveur. Lorsque les frères plus âgés parlent lors de l’assemblée, ou quand les frères viennent ensemble pour décider d'une question, et lorsque les plus chevronné, ceux qui servent le plus disent quelque chose, écoutez ce qu'elles vous indiquent. Estimez ce qu'elles vous indiquent. Et laissez-vous persuader. Tendez à être d'accord avec eux.
 
Pourquoi ? Puisqu'ils servent le plus. Puisqu'ils sont plus âgés et plus sages. Pas parce qu'ils ont une position. Pas parce qu'ils ont une certaine sorte d'autorité d’office. Mais parce qu'ils servent plus et sont plus mûrs dans la vie de spirituelle.
 
L'auteur d'Hébreux ne dit pas, « obéissez inconditionnellement. » Non ! Le grec veut dire « se laisser persuader par » eux. En  treize chapitres, c’est le seul endroit où la direction locale est mentionnée. Puis, à la fin de la lettre, l'auteur dit, « en passant, saluez les anciens. » C'est le seul autre passage au sujet des anciens parmi treize chapitres d'instruction à une église qui est en danger de s’éloigner de la foi de l'Évangile.
 
Un livre que je n'ai pas mentionné est le livre de Jacques. Il a probablement été écrit autour d'A.D. 49, peu de temps après que Paul a écrit Galates. Jacques est de Jérusalem. Il est un apôtre. Il écrit une lettre à des chrétiens juifs dans toute la Judée. Ceux qui ont été dispersés dans l'ensemble de la Palestine après que Saul de Tarse ait persécuté l'église.
 
Les églises dans la Judée avaient les problèmes suivants : Elles se tournaient vers le monde et devenaient mondaines. En fait, ils aimaient le monde. Ils avaient une vision de la foi qui était divorcée des œuvres. C'était probablement un malentendu du message de Paul de la foi. Mais ce n'est pas, les riches dans les églises maltraitaient les pauvres des églises. Les riches prenaient les sièges les meilleurs, donnant les sièges inférieurs aux pauvres. Ils discutaient également beaucoup parmi eux-mêmes. Il y avait des différends et de la controverse dans les églises.
 
Ainsi Jacques écrit, « aux anciens. » Non ! Tout comme Paul et tout comme Pierre et tout comme Jean, Jacques écrit : « Aux églises. »  Dans toute la lettre, Jacques écrit aux églises qui sont dispersées partout dans Judée. Il écrit aux douze tribus, les juifs, qui faisaient partie des églises chrétiennes. Tout ce qu'il dit est aux frères et aux sœurs !
 
Et alors dans les derniers chapitres il dit, le « OH et d'ailleurs, quand il y a des frères malades qui ne peuvent se rendre aux assemblées, laissez les frères plus âgés, les anciens, visiter et prier pour eux. » C'est ce que dit Jacques au sujet des anciens. Il ne leur demande pas d'arrêter la mondanité ni n’en blâme les anciens. La seule chose qu'il dit est pour les malades dans l'église pour demander aux anciens de prier. C'est tout !
 
En conclusion, nous venons à l'île de Patmos et au livre de la révélation. Le livre de la révélation n'indique rien au sujet des anciens sauf qu'il y a vingt-quatre anciens dans les lieux célestes, et personne ne sait qui ils sont.
 
MOT DE LA FIN

Je dois faire le point frères, et c’est ceci : Nous avons hérité d'une vision particulière d'autorité. Nous avons hérité d'une mentalité au sujet de la direction qui ne vient pas de Jésus Christ ni du nouveau testament. Elle vient du monde romain ! Et nous l'avons baptisée, nous l’avons fait chrétienne, et nous l'avons favorisé. Mais ce n'est pas de Dieu ! Quand vous partirez d’ici aujourd'hui vous êtes responsables. Puisque maintenant vous savez. Parce que vous avez entendu.
 
 
Pouvons-nous être des libérateurs du peuple de Dieu et pas des suzerains. Et voici la chose importante à se rappeler, frères : Bon nombre d’entre vous dans cette salle peut ne pas se voir comme suzerain. Mais si la majeure partie de votre troupeau vous voit ainsi, alors vous l’êtes.
 
Avec ces paroles, Frank s’assis dans sa chaise et dit, « merci, frères. » La salle entière fut silencieuse pendant quelques temps car les hommes restaient congelés dans leurs sièges. Alors un des anciens se leva pour inviter chacun pour une pause du midi. La pause du midi fut suivie par une session de questions-réponses de trois heures au sujet du message de Frank
_________________
Pharos : un phare qui éclaire dans le noir et qui guide à bont port. Gloire au seigneur Jésus notre lumière.
Back to top
03/05/2008 09:43:04
Auteur Message
Publicité

Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Page 1 sur 1
Sauter vers:  
Montrer les messages depuis:
Back to top
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures