PARLE-MOI DE JÉSUS Index du Forum
PARLE-MOI DE JÉSUS
Connaître Jésus et se faire connaître en Jésus. Une simple communion fraternelle inspirée de l'Esprit.
FAQ Rechercher Membres Groupes S’enregistrer Connexion
PARLE-MOI DE JÉSUS Index du Forum
PARLE-MOI DE JÉSUS Index du Forum POUR VOIR LA GLOIRE DE DIEU
PARLE-MOI DE JÉSUS Index du Forum TRANSFORMÉ DE GLOIRE EN GLOIRE LE PLAN EN IMAGE
Sujet précédent :: Sujet suivant
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
23/02/2007 07:59:51
Auteur Message
Pierre Sabourin
Votre hôte

Inscrit le: 26 Oct 2005
Messages: 253
Localisation: Stoneham, Québec, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: LE PLAN EN IMAGE






LA SIGNATURE DE DIEU

Avant d’aller plus loin, je veux souligner un aspect fondamental à l’organisation de la communion fraternelle. Lorsque Dieu créa l’univers, il le fit selon un ordre bien précis. Nous retrouvons la marque de cet ordre dans l’organisation tripartite des systèmes de l’univers; les trois états de la matière : gaz, liquide, solide; les trois dimensions de la matière : hauteur, longueur, profondeur; les trois dimensions de l’espace-temps : le passé, le présent, et le futur; les trois éléments d’un atome : neutron, proton et l’électron; les trois couleurs primaires de la lumière; rouge, vert, et bleu; la terre est la troisième planète du système solaire; la terre, le soleil et la lune forment un trio qui régit les jours, les mois, et les années; les trois fils de Noé, ceux-là mêmes qui par leurs descendants repeuplèrent la terre : Sem, Cham et Japhet; les trois patriarches du peuple d’Israël : Abraham, Isaac et Jacob; le temple de Jérusalem, avec son parvis, son lieu saint et son lieu très saint; les trois apôtres principaux de Jésus : Jacques, Pierre et Jean; la corde à trois fils de l’Ecclésiaste 4/12; Jésus est le chemin, la vérité et la vie; l’être humain est constitué de trois parties : le corps, l’âme et l’esprit; une famille est constituée de trois membres : du père, de la mère et de l’enfant; et Dieu d’où nous sommes issus, est aussi une famille de trois membres : le Père, le Saint-Esprit et le Fils.

Cet ordre, que je nomme « le plan trinitaire », est le devis, l’infrastructure, le moule de Dieu de tout ce qui est. C’est l’A.D.N. de l’univers. Dans ce plan nous retrouvons les fondations de la communion fraternelle : le chemin, la vérité et la vie. C’est un plan équilibré et cohérent qui permet l’épanouissement de tous en unité et en harmonie

Dieu dit enfin : « Faisons les êtres humains; qu'ils soient comme une image de nous, une image vraiment ressemblante! Qu'ils soient les maîtres des poissons dans la mer, des oiseaux dans le ciel et sur la terre, des gros animaux et des petites bêtes qui se meuvent au ras du sol! » Dieu créa les êtres humains comme une image de lui-même; il les créa homme et femme.
(Genèse 1:26-27)

Revêtez-vous de la nouvelle nature, créée à la ressemblance de Dieu et qui se manifeste dans la vie juste et sainte qu'inspire la vérité. (Éphésiens 4:24)

Nous tous, le visage découvert, nous reflétons la gloire du Seigneur; ainsi, nous sommes transformés pour être semblables au Seigneur et nous passons d'une gloire à une gloire plus grande encore. Voilà en effet ce que réalise le Seigneur, qui est l'Esprit.
(2 Corinthiens 3:18)



Les trois clefs représentent l'épanouissement
des trois dimensions de la vie en unité :
corps, âme, esprit.

Ces trois clefs doivent progresser en unité.
Si ce n'est pas le cas,
tôt ou tard la dimension qui domine
fera obstacle aux autres dimensions.
Lorsqu'elles progressent en unité,
elles s'éprouvent et se prouvent mutuellement.
Lorsque la vie de l'esprit est au rendez-vous,
la communion du coeur
et la vie communautaire
l'est aussi et vice versa.



Étant plus facile d'exprimer graphiquement
la structure communautaire, je vais premièrement aborder la clef de la vie communautaire.
Par le fait même, en réfléchissant en premier lieu sur le contenant, il sera plus facile de reconnaître le contenu.

Considérez ou bien que l'arbre est bon et que son fruit est bon, ou bien que l'arbre est mauvais et que son fruit est mauvais, car c'est à son fruit que l'on reconnaît l'arbre. (Mat. 12:33)

Et personne ne met du vin nouveau dans de vieilles outres; autrement, le vin fait rompre les outres, et le
vin et les outres sont perdus; mais il faut mettre le vin nouveau dans des outres neuves. (Marc 2:22)



Dans la bible, on nous exhorte, à nous mettre d’accord, à obéir, à s’unir, à se supporter, à pratiquer l’hospitalité, à accueillir, à prendre soin, à se soumettre, à se reproduire, à être marier à un(e) seul(e) conjoint(e), à être des modèles, à imiter, à s’aimer, etc. Tout dépend si nous sommes un enfant, une femme, un homme, une personne âgé, une personne pauvre, une personne riche, un employeur, un employer, un esclave, un propriétaire, un apôtre, un enseignant, un diacre, un ancien, un représentant de la loi, etc. L’état social et la situation détermine le caractère de ces exhortations. Ces dernières ont toutes été faites dans le but de préserver les liens relationnels dans sa structure et dans sa nature. Elle souligne le fait que la grande mission qui englobe notre existence est d’ordre relationnel. Chacun de nous à la naissance, entre en relation avec le monde que Dieu a créé. Cela est possible parce que nous sommes des êtres capables de connaître (cognitif) et habilités à communiquer.

Pour encadrer et alimenter cette démarche relationnelle nous avons été érigé comme un immense réseau de communication. L’arbre généalogique, qui représente l’organigramme de ce réseau, l’illustre très bien. Par ce réseau nous avons reçu un héritage de connaissances et d’expériences qui a formé notre civilisation.

Le meilleur exemple pour nous croyants, ce sont les Israélites. Par leur tradition orale et écrite, et tout ce qui constitue leur culture, ils ont enrichi un héritage qu’il se sont légués de génération en génération. La bible et l’œuvre de Jésus font partie de cet héritage. Sans le réseau relationnel cela n’aurait pas été possible.

Si nous sommes habilités et organisés pour connaître et faire connaître, on peut facilement en conclure que celui qui est à l’origine de ce système souhaite nous connaître et se faire connaître. Dieu qui nous a créé, a confirmé ce dessein dans toutes ses interventions subséquentes. Les faits rapportés par la bible témoigne de cela. Ainsi l’objet de notre existence consiste à connaître et à faire connaître Dieu.


Dieu a établi la famille pour perpétuer la vie et si possible sa vie, une vie en relation avec lui. Elle est la pièce maîtresse des échanges entre générations. C’est le pont entre le passé et le futur. Créé à l’image de la trinité divine, la famille est le moule de Dieu pour reproduire la vie. C’est à travers elle que la création de l’homme se poursuit. Pour que la famille joue pleinement son rôle, elle doit comprendre que sa fonction première est de connaître et de faire connaître; en d’autre mots de s’unir s’aimer et se reproduire. L’unité représente l’amplitude de la relation. L’amour représente la qualité de la relation. Et la reproduction (corps, âme, et esprit) représente la démarche et le résultat de la relation.












Paul, serviteur de Dieu, et apôtre de Jésus Christ pour la foi des élus de Dieu et la connaissance de la vérité qui est selon la piété, lesquelles reposent sur l`espérance de la vie éternelle, promise dès les plus anciens temps par le Dieu qui ne ment point, et qui a manifesté sa parole en son temps par la prédication qui m`a été confiée d`après l`ordre de Dieu notre Sauveur, à Tite, mon enfant légitime en notre commune foi: que la grâce et la paix te soient données de la part de Dieu le Père et de Jésus Christ notre Sauveur! Je t`ai laissé en Crète, afin que tu mettes en ordre ce qui reste à régler, et que, selon mes instructions, tu établisses des anciens dans chaque ville, 6 s`il s`y trouve quelque homme irréprochable, mari d`une seul femme, ayant des enfants fidèles, qui ne soient ni accusés de débauche ni rebelles. Car il faut que l`évêque soit irréprochable, comme économe de Dieu; qu`il ne soit ni arrogant, ni colère, ni adonné au vin, ni violent, ni porté à un gain déshonnête; mais qu`il soit hospitalier, ami des gens de bien, modéré, juste, saint, tempérant, attaché à la vraie parole telle qu`elle a été enseignée, afin d`être capable d`exhorter selon la saine doctrine et de réfuter les contradicteurs. (Tite 1:1-9 )


Cette parole est certaine: Si quelqu`un aspire à la charge d`évêque, il désire une oeuvre excellente. Il faut donc que l`évêque soit irréprochable, mari d`une seul femme, sobre, modéré, réglé dans sa conduite, hospitalier, propre à l`enseignement. Il faut qu`il ne soit ni adonné au vin, ni violent, mais indulgent, pacifique, désintéressé. Il faut qu`il dirige bien sa propre maison, et qu`il tienne ses enfants dans la soumission et dans une parfaite honnêteté; car si quelqu`un ne sait pas diriger sa propre maison, comment prendra-t-il soin de l`Église de Dieu? Il ne faut pas qu`il soit un nouveau converti, de peur qu`enflé d`orgueil il ne tombe sous le jugement du Il faut aussi qu`il reçoive un bon témoignage de ceux du dehors, afin de ne pas tomber dans l`opprobre et dans les pièges du diable. Les diacres aussi doivent être honnêtes, éloignés de la duplicité, des excès du vin, d`un gain sordide, conservant le mystère de la foi dans une conscience pure. Qu`on les éprouve d`abord, et qu`ils exercent ensuite leur ministère, s`ils sont sans reproche. Les femmes, de même, doivent être honnêtes, non médisantes, sobres, fidèles en toutes choses. Les diacres doivent être maris d`une seule femme, et diriger bien leurs enfants et leurs propres maisons; car ceux qui remplissent convenablement leur ministère s`acquièrent un rang honorable, et une grande assurance dans la foi en Jésus Christ. (1 Timothée 3:1-13)







Le réseau relationnel est important, mais s'il n'est pas là pour accueillir une communion du coeur, qui est le lien de la perfection, le réseau demeurera une organisation sans âme et impersonnelle. Notre connaissance de Dieu et la manifestation de sa gloire passent par notre capacité à s'approcher les uns les autres par des liens d'amour. Toute organisation qui tente d'atteindre des résultats sans passer par des relations de qualité, est une religion morte. Le coeur du christianisme c'est la relation, avec Dieu et avec les hommes.

Vous remarquerez que j'introduis cette clef en décrivant le ministère apostolique. Dans l'édification de la communion fraternelle, c'est le premier qui devrait être un modèle relationnel.

Mais par-dessus toutes ces choses revêtez-vous de l'amour, qui est le lien de la perfection. (Col. 3:14)

Enracinés et solidement fondés dans l'amour,vous serez ainsi à même de comprendre, avec tous ceux qui appartiennent à Dieu, combien l'amour du Christ est large, long, élevé et profond. Oui, vous serez à même de connaître cet amour qui surpasse tout ce qu'on peut en connaître, et vous serez ainsi remplis de toute la plénitude de Dieu.A celui qui, par la puissance qui agit en nous, peut réaliser infiniment au-delà de ce que nous demandons ou même pensons,à lui soit la gloire dans l'Église et en Jésus-Christ pour toutes les générations
et pour l'éternité. Amen! (Éph3 17-21)







La communion fraternelle et la communion du coeur, décrite précédemment, seraient impossibles sans la clef de la vie de l'esprit. Le vrai corps du Christ (l'Église) est l'oeuvre de Dieu en collaboration avec l'homme et non l'inverse.

Demeurez en moi, et je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s`il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez non plus, si vous ne demeurez en moi. 5 Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire. (Jean 15:4)

Mais, comme il est écrit, ce sont des choses que l`oeil n`a point vues, que l`oreille n`a point entendues, et qui ne sont point montées au coeur de l`homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l`aiment. Dieu nous les a révélées par l`Esprit. Car l`Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu. Lequel des hommes, en effet, connaît les choses de l`homme, si ce n`est l`esprit de l`homme qui est en lui? De même, personne ne connaît les choses de Dieu, si ce n`est l`Esprit de Dieu. Or nous, nous n`avons pas reçu l`esprit du monde, mais l`Esprit qui vient de Dieu, afin que nous connaissions les choses que Dieu nous a données par sa grâce. Et nous en parlons, non avec des discours qu`enseigne la sagesse humaine, mais avec ceux qu`enseigne l`Esprit, employant un langage spirituel pour les choses spirituelles. Mais l`homme animal ne reçoit pas les choses de l`Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c`est spirituellement qu`on en juge. L`homme spirituel, au contraire, juge de tout, et il n`est lui-même jugé par personne. Car Qui a connu la pensée du Seigneur, Pour l`instruire? Or nous, nous avons la pensée de Christ. (1Cor. 2:9-16)

... Cela est impossible aux hommes, mais non à Dieu: car tout est possible à Dieu.(Marc 10:27)







_________________
Pharos : un phare qui éclaire dans le noir et qui guide à bont port. Gloire au seigneur Jésus notre lumière.
Back to top
23/02/2007 07:59:51
Auteur Message
Publicité

Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Page 1 sur 1
Sauter vers:  
Montrer les messages depuis:
Back to top
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures