PARLE-MOI DE JÉSUS Index du Forum
PARLE-MOI DE JÉSUS
Connaître Jésus et se faire connaître en Jésus. Une simple communion fraternelle inspirée de l'Esprit.
FAQ Rechercher Membres Groupes S’enregistrer Connexion
PARLE-MOI DE JÉSUS Index du Forum
PARLE-MOI DE JÉSUS Index du Forum LA BIBLIOTHÈQUE
PARLE-MOI DE JÉSUS Index du Forum LA BIBLIOTHÈQUE DU FORUM (études) LE BAPTÊME DE L'ESPRIT II
Sujet précédent :: Sujet suivant
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
24/12/2006 06:44:28
Auteur Message
Pierre Sabourin
Votre hôte

Inscrit le: 26 Oct 2005
Messages: 253
Localisation: Stoneham, Québec, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: LE BAPTÊME DE L'ESPRIT II
A430. Le baptême dans le Saint-Esprit.
Article de Parole de Vie.
http://www.paroledevie.org/base/articles/html/A430_bapteme.htm
Reproduction autorisée, pourvu qu’elle soit intégrale, et que la source soit indiquée.
 
Le baptême dans le Saint-Esprit fait l'objet de nombreuses controverses et incompréhensions dans beaucoup d'églises chrétiennes. Pourtant, nous croyons que l'enseignement de la Bible à ce sujet est parfaitement clair. Notre objectif, dans cet article que nous avons voulu simple, est d'aider les Chrétiens qui en ont besoin à comprendre ce qu'est le baptême dans le Saint-Esprit, et à le recevoir dans la simplicité de la foi.

Dieu veut que tous Ses enfants soient baptisés dans Son Esprit. "Baptisé," en grec, signifie "plongé, immergé." Dieu veut que nous soyons tous immergés dans Son Esprit, jusqu'à en être complètement remplis, afin de pouvoir être Ses témoins dans la puissance de l'Esprit, jusqu'aux extrémités de la terre.

Peu avant de remonter au Ciel, le Seigneur Jésus a dit à Ses disciples :
"Comme il se trouvait avec eux, il leur recommanda de ne pas s'éloigner de Jérusalem, mais d'attendre ce que le Père avait promis, ce que je vous ai annoncé, leur dit-il ; car Jean a baptisé d'eau, mais vous, dans peu de jours, vous serez baptisés du Saint-Esprit. Alors les apôtres réunis lui demandèrent : Seigneur, est-ce en ce temps que tu rétabliras le royaume d'Israël ? Il leur répondit : Ce n'est pas à vous de connaître les temps ou les moments que le Père a fixés de sa propre autorité. Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre. Après avoir dit cela, il fut élevé pendant qu'ils le regardaient, et une nuée le déroba à leurs yeux" (Actes 1 : 4-8).

Ce furent les dernières paroles de Jésus à Ses disciples. Ils ne devaient pas s'éloigner de Jérusalem, ni rien entreprendre, sans être baptisés du Saint-Esprit. Ce sont les propres termes du Seigneur Jésus. Par ce baptême, les disciples devaient être revêtus de la puissance du Saint-Esprit, pour être les témoins du Seigneur.

Les disciples étaient déjà convertis au Seigneur Jésus, et ils étaient aussi tous baptisés d'eau par immersion. Mais ils n'étaient pas encore baptisés du Saint-Esprit.

Ce baptême du Saint-Esprit n'est donc pas automatiquement reçu à la conversion, comme l'enseignent par erreur certains. Il est possible d'être baptisé du Saint-Esprit à la conversion, mais ce n'est pas automatique.

Quand nous nous convertissons à Jésus-Christ, après nous être repentis de nos péchés, le Seigneur nous fait passer par une nouvelle naissance spirituelle. Nous recevons alors nécessairement le Saint-Esprit, car c'est Lui qui nous fait passer par cette nouvelle naissance.

Tout Chrétien réellement né de nouveau reçoit l'Esprit de Dieu à sa nouvelle naissance. Mais la nouvelle naissance n'est pas le baptême dans l'Esprit. A la nouvelle naissance, nous recevons un esprit nouveau, dans lequel vient demeurer le Saint-Esprit. Tandis que le baptême du Saint-Esprit consiste à être rempli du Saint-Esprit, et revêtu de la puissance de l'Esprit.

Il doit être clair dans notre entendement que le Seigneur veut baptiser TOUS Ses enfants dans Son Saint-Esprit.

Dieu ne change pas. Ce qu'Il a fait il y a 2.000 ans, Il veut toujours le faire aujourd'hui, de la même manière qu'Il l'a toujours fait auparavant, et comme nous le voyons dans la Bible !

Dieu ne fait aucune acception de personnes. Il ne privilégie personne. Il ne fait aucune préférence parmi Ses enfants. Il ne veut pas que certains d'entre eux soient baptisés dans Son Esprit, avec le parler en langues, tout en privant certains autres de cette bénédiction.

Est-ce que tous les disciples ont été baptisés dans le Saint-Esprit, le jour de la Pentecôte ? Non ! Seuls ceux qui se trouvaient dans la chambre haute l'ont été. Les autres n'attendaient pas la réalisation de la promesse. Beaucoup ont certainement été baptisés à leur tour par la suite, mais ils ne l'ont pas été le jour de la Pentecôte, à cause de leur incrédulité ou de leur négligence.

Que s'est-il passé le jour de la Pentecôte ?

"Le jour de la Pentecôte, ils étaient tous ensemble dans le même lieu. Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d'un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis. Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d'eux. Et ils furent tous remplis du Saint-Esprit, et se mirent à parler en d'autres langues, selon que l'Esprit leur donnait de s'exprimer" (Actes 2 : 1-4).

Notez bien les faits suivants :

• Le Saint-Esprit a commencé par "remplir toute la maison où ils étaient assis."


• Le Saint-Esprit S'est ensuite "posé sur chacun de ceux qui étaient présents."


• Tous ont ensuite été remplis du Saint-Esprit.


• Tous se sont mis enfin à parler en d'autres langues.


• L'inspiration de cette langue leur était donnée par le Saint-Esprit.

Il est clair que le baptême du Saint-Esprit est pour tous, mais pour tous ceux qui croient. Ceux qui étaient assemblés croyaient que le Seigneur allait accomplir Sa promesse "dans peu de jours."

Il est clair que, par ce baptême, les disciples ont été remplis du Saint-Esprit. Puis ils se sont mis à parler des langues nouvelles, sous l'inspiration de l'Esprit. Ces langues leur étaient inconnues, mais c'étaient des langues qui pouvaient être comprises par d'autres, comme ils l'ont réalisé par la suite, quand ils sont descendus dans les rues de Jérusalem. Les pèlerins de quinze nationalités différentes les "entendaient parler dans leurs langues des merveilles de Dieu" (Actes 2 : 11).

Par la suite, les apôtres et les disciples, qui connaissaient l'ordre de Jésus, veillaient à ce que tout nouveau converti et baptisé d'eau par immersion soit immédiatement baptisé du Saint-Esprit. Sachant que Dieu voulait baptiser de Son esprit tous Ses enfants, il ne leur était pas difficile de prier avec foi pour que tous le soient, comme eux-mêmes dès le commencement.

Il n'était absolument pas normal qu'un nouveau converti ne soit pas immédiatement baptisé de l'Esprit. On le voit dans la réaction de l'apôtre Paul dans Actes 19, que nous allons examiner plus loin.

Quelques exemples du Livre des Actes.

"Mais, quand ils eurent cru à Philippe, qui leur annonçait la bonne nouvelle du royaume de Dieu et du nom de Jésus-Christ, hommes et femmes se firent baptiser. Simon lui-même crut, et, après avoir été baptisé, il ne quittait plus Philippe, et il voyait avec étonnement les miracles et les grands prodiges qui s'opéraient. Les apôtres, qui étaient à Jérusalem, ayant appris que la Samarie avait reçu la parole de Dieu, y envoyèrent Pierre et Jean. Ceux-ci, arrivés chez les Samaritains, prièrent pour eux, afin qu'ils reçussent le Saint-Esprit. Car il n'était encore descendu sur aucun d'eux ; ils avaient seulement été baptisés au nom du Seigneur Jésus. Alors Pierre et Jean leur imposèrent les mains, et ils reçurent le Saint-Esprit. Lorsque Simon vit que le Saint-Esprit était donné par l'imposition des mains des apôtres, il leur offrit de l'argent, en disant : Accordez-moi aussi ce pouvoir, afin que celui à qui j'imposerai les mains reçoive le Saint-Esprit" (Actes 8 : 12-19).

Il est évident que les Samaritains se sont convertis au Seigneur Jésus AVANT d'être baptisés du Saint-Esprit. Ils n'ont été baptisés dans l'Esprit que lorsque Pierre et Jean vinrent prier pour eux en leur imposant les mains. Il n'est pas dit que ceux qui ont été baptisés ont parlé en langues. Mais il est écrit que Simon vit que le Saint-Esprit était donné par l'imposition des mains des apôtres.

Simon a constaté quelque chose de visible. Cela ne pouvait être que le parler en langues. Car Dieu ne pouvait pas traiter ces Samaritains d'une manière différente que les apôtres le jour de la Pentecôte. Et comment les apôtres ont-ils pu, eux aussi, constater que les Samaritains avaient été baptisés dans le Saint-Esprit, sinon en voyant qu'ils parlaient en langues comme eux ?

Un autre exemple nous est donné par l'expérience du centenier Corneille et de sa famille, alors qu'ils écoutaient le discours de Pierre :
"Et Jésus nous a ordonné de prêcher au peuple et d'attester que c'est lui qui a été établi par Dieu juge des vivants et des morts. Tous les prophètes rendent de lui le témoignage que quiconque croit en lui reçoit par son nom le pardon des péchés. Comme Pierre prononçait encore ces mots, le Saint-Esprit descendit sur tous ceux qui écoutaient la parole. Tous les fidèles circoncis qui étaient venus avec Pierre furent étonnés de ce que le don du Saint-Esprit était aussi répandu sur les païens. Car ils les entendaient parler en langues et glorifier Dieu. (10:47) Alors Pierre dit : Peut-on refuser l'eau du baptême à ceux qui ont reçu le Saint-Esprit aussi bien que nous ? Et il ordonna qu'ils fussent baptisés au nom du Seigneur" (Actes 10 : 42-48).

Pierre dira lui-même à l'Eglise de Jérusalem, qui lui demandait des comptes :
"Lorsque je me fus mis à parler, le Saint-Esprit descendit sur eux, comme sur nous au commencement. Et je me souvins de cette parole du Seigneur : Jean a baptisé d'eau, mais vous, vous serez baptisés du Saint-Esprit. Or, puisque Dieu leur a accordé le même don qu'à nous qui avons cru au Seigneur Jésus-Christ, pouvais-je, moi, m'opposer à Dieu ?" (Actes 11 : 15-17).

Ce passage est très important pour nous faire comprendre :

• Que Dieu veut accorder le baptême du Saint-Esprit à tous ceux qui croient au Seigneur Jésus.


• Que Dieu veut accorder ce baptême exactement comme pour les disciples le jour de la Pentecôte, en les remplissant de Son Esprit et en leur accordant ce langage surnaturel de l'Esprit.

Un autre exemple nous est donné dans Actes 19 :
"Pendant qu'Apollos était à Corinthe, Paul, après avoir parcouru les hautes provinces de l'Asie, arriva à Ephèse. Ayant rencontré quelques disciples, il leur dit : Avez-vous reçu le Saint-Esprit, quand vous avez cru ? Ils lui répondirent : Nous n'avons pas même entendu dire qu'il y ait un Saint-Esprit. Il dit : De quel baptême avez-vous donc été baptisés ? Et ils répondirent : Du baptême de Jean. Alors Paul dit : Jean a baptisé du baptême de repentance, disant au peuple de croire en celui qui venait après lui, c'est-à-dire, en Jésus. Sur ces paroles, ils furent baptisés au nom du Seigneur Jésus. Lorsque Paul leur eut imposé les mains, le Saint-Esprit vint sur eux, et ils parlaient en langues et prophétisaient. Ils étaient en tout environ douze hommes" (Actes 19 : 1-7).

Notez la question de Paul à ces disciples du Seigneur :
"Avez-vous reçu le Saint-Esprit, quand vous avez cru ?" Paul parlait, bien entendu, du baptême dans le Saint-Esprit. Car il savait que tout Chrétien reçoit déjà le Saint-Esprit à sa nouvelle naissance. S'il a posé cette question, c'est parce qu'il savait que la réception du baptême dans le Saint-Esprit n'était pas automatique après la conversion.

Quand il apprend que ces disciples n'avaient même pas entendu parler du Saint-Esprit, il leur demande de quel baptême d'eau ils ont été baptisés. En effet, comme tous ceux qui venaient d'être baptisés d'eau par immersion étaient immédiatement conduits au baptême du Saint-Esprit, si ces disciples n'ont même pas entendu parler du Saint-Esprit, c'est donc qu'ils n'ont sans doute même pas reçu le baptême d'eau chrétien.

Effectivement, ils n'avaient reçu que le baptême de repentance donné par Jean-Baptiste. Paul les baptise donc immédiatement d'eau au nom du Seigneur Jésus. Puis il leur impose les mains pour qu'ils reçoivent le baptême dans le Saint-Esprit. Et tous se mettent aussitôt à parler en langues et à prophétiser, comme les disciples le jour de la Pentecôte. Le modèle biblique est toujours le même, et nous montre quelle est aussi la volonté de Dieu pour nous aujourd'hui !

Il faut bien comprendre qu'au début de la vie de l'Eglise, TOUS ceux qui se convertissaient à Jésus-Christ recevaient le baptême du Saint-Esprit après leur baptême d'eau par immersion. Parfois, ils pouvaient même le recevoir avant, ou pendant le baptême d'eau. Mais tous étaient baptisés dans l'Esprit, pour former un seul Corps et un seul Esprit en Christ.

C'est sans doute ce que signifie ce passage :
"Car, comme le corps est un et a plusieurs membres, et comme tous les membres du corps, malgré leur nombre, ne forment qu'un seul corps, ainsi en est-il de Christ. Nous avons tous, en effet, été baptisés dans un seul Esprit, pour former un seul corps, soit Juifs, soit Grecs, soit esclaves, soit libres, et nous avons tous été abreuvés d'un seul Esprit" (1 Corinthiens 12 : 12-13).

Toutefois, ce baptême dans l'Esprit n'était nullement la garantie qu'ils devenaient tous spirituels. Paul, s'adressant aux Chrétiens de beaucoup d'églises, notamment aux Corinthiens, aux Colossiens ou aux Galates, leur reproche d'être charnels ou légalistes.

Le baptême dans l'Esprit n'est donc pas l'aboutissement d'un processus spirituel, mais c'est le commencement de ce processus ! Dieu veut que tous Ses enfants soient entièrement équipés dès le début de leur vie chrétienne, pour disposer de tous les atouts nécessaires pour devenir des Chrétiens spirituels.

Il faut bien comprendre que ce n'est nullement le baptême dans le Saint-Esprit qui crucifie la chair, source de tous les problèmes spirituels des Chrétiens et des églises. Ce qui crucifie la chair, c'est l'œuvre accomplie par Jésus-Christ à la croix : par Sa mort, notre chair a été crucifiée en Lui et avec Lui. Et par Sa résurrection, nous sommes nés à une vie nouvelle en Lui et avec Lui.

Une provision complète nous a été fournie par l'œuvre et Jésus à la croix. A présent, il faut apprendre à nous saisir de cette provision, à nous l'approprier par la foi, et à la faire passer dans notre vie pratique.

Comment recevoir le baptême dans le Saint-Esprit ?
Quand on sait que c'est la volonté de notre Père Céleste d'accorder le baptême de Son Esprit à tous Ses enfants, dès le début de leur conversion, la réception de ce baptême est la chose la plus simple au monde à obtenir !

Il faut parfois se débarrasser de toutes les fausses idées et fausses conceptions que l'on peut avoir, ou que l'on a pu recevoir par des enseignements erronés. Tant que la porte de la grâce est ouverte, le baptême dans le Saint-Esprit est pour tous les enfants de Dieu, comme pour les premiers disciples, et dans les mêmes conditions.

Quelles sont les conditions à remplir pour être baptisé dans le Saint-Esprit ? Elles sont simples. Il n'y a que deux conditions :

• Dieu donne Son Esprit à ceux qui Le Lui demandent : "Si donc, méchants comme vous l'êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison le Père céleste donnera-t-il le Saint-Esprit à ceux qui le lui demandent" (Luc 11 : 13). Le Seigneur ne nous forcera jamais à être remplis de Son Esprit, si nous ne le désirons pas.

• Dieu donne Son esprit à ceux qui Lui obéissent : "Nous sommes témoins de ces choses, de même que le Saint-Esprit, que Dieu a donné à ceux qui lui obéissent" (Actes 5 : 32). Un Chrétien réellement né de nouveau doit désirer ardemment obéir à Dieu.

Si ces conditions sont remplies dans votre vie, vous pouvez vous présenter avec assurance devant le Seigneur, et Lui dire : "Seigneur, je veux T'obéir en toutes choses. Je veux être Ton témoin rempli de Ton Esprit. Je Te demande donc de me baptiser de Ton Saint-Esprit, au Nom de Jésus-Christ ! Merci, Seigneur, parce que je sais que Tu m'exauces maintenant même !"

Dès l'instant où vous faites cette prière, Dieu l'exauce, parce qu'elle correspond à Sa volonté :
"Nous avons auprès de lui cette assurance, que si nous demandons quelque chose selon sa volonté, il nous écoute. Et si nous savons qu'il nous écoute, quelque chose que nous demandions, nous savons que nous possédons la chose que nous lui avons demandée" (1 Jean 5 : 14-15).

Vous devez donc croire que Dieu a exaucé votre prière, que vous sentiez ou pas quelque chose. Vous croyez, non pas parce que vous avez ressenti quelque chose de particulier dans votre âme ou dans votre corps, mais simplement parce que vous connaissez la volonté de Dieu révélée dans Sa Parole !

Le Saint-Esprit est donc descendu sur vous, et vous a rempli. Il est prêt à manifester cette langue nouvelle et surnaturelle, et à vous l'inspirer, si du moins vous consentez à ouvrir votre bouche pour la laisser s'exprimer.

Cette langue est inconnue pour vous, mais elle existe quelque part dans le monde. Elle peut être l'une des très nombreuses langues d'hommes ou d'anges, comme le dit l'apôtre Paul : "Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n'ai pas la charité, je suis un airain qui résonne, ou une cymbale qui retentit" (1 Cor. 13 : 1).

Vous ne devez pas attendre passivement que le Saint-Esprit vous saisisse et vous force à parler dans une nouvelle langue. Mais vous devez mettre votre foi en action, ouvrir votre bouche, et faire fonctionner votre langue et vos cordes vocales, en croyant que les mots et les phrases qui vont se manifester viennent vraiment du Saint-Esprit, parce que vous avez rempli les conditions bibliques.

Le Saint-Esprit vous inspirera cette nouvelle langue en vous envoyant d'abord des mots nouveaux dans votre esprit. Si vous êtes dans la foi et que vos regards sont fixés sur Jésus-Christ, tous les mots nouveaux qui vous viendront à l'esprit à ce moment-là viennent du Saint-Esprit, et vous devez ouvrir votre bouche pour les exprimer dans la foi !

Ceux qui parlent en langues savent que cette langue se manifeste dès qu'ils décident d'ouvrir leur bouche pour parler en langues, et qu'elle cesse de se manifester dès qu'ils décident de fermer leur bouche !

Ce sont des choses tellement simples à recevoir et à vivre que beaucoup de Chrétiens ne parviennent pas à les manifester au premier abord, en raison de leur tendance à compliquer les choses de Dieu, qui sont pourtant merveilleusement simples, à la portée des petits enfants !

N'écoutez pas le Malin, qui veut vous empêcher d'avoir cette liberté de parler en langues par l'Esprit ! Ne craignez pas que ce soit votre chair qui vous fasse parler en langues ! Si vous parliez en langues par la chair, vous ne pourriez pas le faire plus de quelques secondes ou minutes, sans être complètement épuisé, parce que ce serait vous qui chercheriez vos mots et vos phrases !

Alors que quand c'est le Saint-Esprit qui vous inspire cette langue nouvelle, non seulement vous n'êtes pas fatigué quand vous parlez longtemps en langues, même pendant des heures, mais vous êtes renouvelé et édifié en esprit !

"En effet, celui qui parle en langue ne parle pas aux hommes, mais à Dieu, car personne ne le comprend, et c'est en esprit qu'il dit des mystères" (1 Cor. 14 : 2).

"Celui qui parle en langue s'édifie lui-même" (1 Cor. 14 : 4).

"Je désire que vous parliez tous en langues" (1 Cor. 14 : 5).

"Je rends grâces à Dieu de ce que je parle en langue plus que vous tous" (1 Cor. 14 : 18).

"N'empêchez pas de parler en langues. Mais que tout se fasse avec bienséance et avec ordre" (1 Cor. 14 : 39-40).

Nous pouvons tous parler en langues dans notre prière personnelle devant le Seigneur. Mais, dans l'Eglise, tous ne sont pas appelés à parler en langues publiquement. Il s'agit d'un ministère particulier que tous ne sont pas appelés à exercer. C'est pourquoi Paul dit :
"Et Dieu a établi dans l'Eglise premièrement des apôtres, secondement des prophètes, troisièmement des docteurs, ensuite ceux qui ont le don des miracles, puis ceux qui ont les dons de guérir, de secourir, de gouverner, de parler diverses langues. Tous sont-ils apôtres ? Tous sont-ils prophètes ? Tous sont-ils docteurs ? (12:30) Tous ont-ils le don des miracles ? Tous ont-ils le don des guérisons ? Tous parlent-ils en langues ? Tous interprètent-ils ?" (1 Cor. 12 : 28-30).

Tous peuvent parler en langues dans leur relation personnelle avec le Seigneur. Car tous ceux qui sont baptisés dans le Saint-Esprit ont la capacité de parler en langues. Mais tous ne sont pas appelés à parler en langues de manière régulière dans l'Eglise rassemblée, de même que tous ne sont pas appelés à être apôtres ou prophètes.

En outre, dans l'Eglise, tout parler en langues doit être interprété, afin que tous en reçoivent de l'édification. C'est pourquoi Paul exhorte ceux qui parlent en langues à demander au Seigneur le don d'interprétation : "C'est pourquoi, que celui qui parle en langue prie pour avoir le don d'interpréter" (1 Cor. 14 : 13).

Conclusion.

Dieu aime tous Ses enfants de la même manière, qu'ils soient baptisés dans Son Esprit ou non. Mais, avant de remonter au Ciel, le Seigneur Jésus a demandé à Ses disciples d'attendre à Jérusalem l'effusion du Saint-Esprit, afin que tous soient baptisés dans le Saint-Esprit. Soyez pleinement convaincus que Dieu veut que tous Ses enfants soient remplis, ou baptisés, de Son Esprit, de la même manière que l'ont été les premiers disciples.

A présent, le Saint-Esprit a déjà été répandu, et nous n'avons plus à attendre pour être baptisés dans le Saint-Esprit. Nous pouvons recevoir immédiatement ce baptême, dès que nous le demandons dans la foi, avec un cœur obéissant.

Le but de ce baptême est de faire de tous les disciples de Jésus des témoins puissants, qui marchent dans la puissance du Saint-Esprit de Dieu, pour accomplir toutes les œuvres surnaturelles de Jésus. "En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les œuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m'en vais au Père" (Jean 14 : 12). Ce baptême dans le Saint-Esprit nous ouvre donc la porte de la puissance du Saint-Esprit, pour marcher dans le surnaturel de Dieu et accomplir les œuvres de Jésus-Christ.

Tous ceux qui reçoivent par la foi le baptême dans le Saint-Esprit ont la capacité de parler en langues. Cette capacité leur est donnée par le Saint-Esprit qui demeure en eux. Mais certains Chrétiens, par ignorance ou incrédulité, se privent d'exercer cette capacité. Ils n'ont pas la liberté de permettre au Saint-Esprit de Se manifester comme Il le voudrait dans leur vie. Ils peuvent vivre une vie chrétienne très sanctifiée, mais ils se privent de la puissance de Dieu. Dieu veut que nous manifestions la puissance de Son Esprit, pour conduire les hommes à la repentance et au salut en Jésus-Christ :
"Jésus a fait encore, en présence de ses disciples, beaucoup d'autres miracles, qui ne sont pas écrits dans ce livre. Mais ces choses ont été écrites afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu'en croyant vous ayez la vie en son nom" (Jean 20 : 30-31). "Jésus lui dit : Si vous ne voyez des miracles et des prodiges, vous ne croyez point" (Jean 4 : 48).

Certes, voir des prodiges et des miracles ne suffit pas toujours pour croire. Mais Dieu, dans Sa miséricorde, veut manifester Sa puissance pour que les hommes réalisent qu'Il est vivant, et se tournent vers Lui pour être sauvés.

Ce que Dieu veut avant tout, c'est que nous manifestions Sa justice et Sa sainteté, et le fruit de Son Esprit. C'est d'abord pour cela qu'Il veut nous remplir de Son Esprit.

Mais Il nous a prédestinés, dans Sa grâce, à être semblables à l'image de Son Fils, Jésus-Christ. Or Jésus-Christ a parfaitement manifesté la nature et l'amour de Son Père. Mais Il a aussi parfaitement manifesté Sa puissance, par des guérisons, des signes, des prodiges et des miracles.

Nous devons donc nous efforcer d'entrer dans toutes les dimensions de la Personne de Jésus-Christ, et désirer ardemment manifester toutes Ses œuvres d'amour et de puissance, pour la seule gloire de Dieu !
 
_________________
Pharos : un phare qui éclaire dans le noir et qui guide à bont port. Gloire au seigneur Jésus notre lumière.
Back to top
24/12/2006 06:44:28
Auteur Message
Publicité

Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Page 1 sur 1
Sauter vers:  
Montrer les messages depuis:
Back to top
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures