PARLE-MOI DE JÉSUS Index du Forum
PARLE-MOI DE JÉSUS
Connaître Jésus et se faire connaître en Jésus. Une simple communion fraternelle inspirée de l'Esprit.
FAQ Rechercher Membres Groupes S’enregistrer Connexion
PARLE-MOI DE JÉSUS Index du Forum
PARLE-MOI DE JÉSUS Index du Forum POUR TOUS ( SANS INSCRIPTION )
PARLE-MOI DE JÉSUS Index du Forum ÊTES-VOUS PRÊT POUR LE RÉVEIL? BETHANIE - La Maison du Réveil
Sujet précédent :: Sujet suivant
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
14/09/2006 06:25:02
Auteur Message
Pierre Sabourin
Votre hôte

Inscrit le: 26 Oct 2005
Messages: 253
Localisation: Stoneham, Québec, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: BETHANIE - La Maison du Réveil
BETHANIE - La Maison du Réveil

Préparer une Demeure pour Jésus!

par David Smithers

Source : http://sentinellenehemie.free.fr/smithersdavid14.html

A peine une demi-heure de marche à l'Est des murs de Jérusalem, en passant par la vallée de Cédron, après Gethsémané et par-dessus le pont du Mont des Oliviers, et vous voilà arrivé à l'humble petite ville de Béthanie. Cet obscur petit village niché sur le flan du Mont des Oliviers aurait été oublié depuis longtemps, s'il n'était pas devenu l'endroit de repos de Jésus-Christ à la tombée de la nuit. Béthanie sera pour toujours honoré et remémoré tout au long des siècles à venir, parce qu'un de ses modestes foyers a exercé l'hospitalité envers Celui qui n'avait pas de place où reposer Sa tête, en lui assurant un lieu sûr ! Jésus fut honoré constamment à Béthanie, que ce soit au foyer de Marthe, Marie, et Lazare, ou chez Simon le Lépreux. C'est pourquoi Béthanie devint naturellement la demeure préférée de notre Seigneur et Sauveur !

Le fait que Jésus ait par conséquent demeuré à Béthanie devrait être d'un intérêt spécial pour tous ceux qui cherchent un puissant réveil de la fin des temps. Qu'est-ce que le réveil si ce n'est que le Dieu Tout-puissant trouve une résidence sur la terre ? Un réveil authentique n'est finalement rien d'autre que la visitation durable de la présence manifestée de Jésus-Christ. Beaucoup de gens aujourd'hui attendent ardemment une visitation de Dieu dans un réveil. Cependant, c'est ma conviction profonde forgée dans la prière que l'Eglise dans son ensemble n'est pas si éloignée dans le processus d’enfantement du réveil, conformément à ce que certain croient à présent ! Incontestablement, un réveil de grande envergure est en train de venir. Néanmoins, il requiert encore beaucoup plus de préparation de notre part. Nous devons sérieusement nous poser la question : que devons-nous faire de plus pour que nos rencontres communautaires soient un endroit où Jésus puisse résider confortablement et d'une façon constante ? Nous vivons dans une période où le Saint-Esprit recherche ardemment des lieux préparés spirituellement pour la présence manifestée de Christ. Il y avait une rare atmosphère spirituelle à Béthanie, qui la rendait accueillante et attirante au cœur et à l'appétit spirituel de Jésus.

 
Une Maison du Brisement

Le nom même de "Béthanie" fait allusion à l'une des raisons pour laquelle Jésus demeurait si fréquemment dans ce petit village obscur et retiré. Une des premières traductions du nom "Béthanie" est "maison d'affliction et de pauvreté." Béthanie est une image de la pauvreté, du brisement et de l'humilité spirituels. Pour les gens brisés et nécessiteux, l'Ecriture promet clairement la présence durable du Royaume de Christ sur terre.

"Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux leur appartient."
"Heureux les affligés, car ils seront consolés."
"Heureux les débonnaires, car ils hériteront de la terre."
"Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice car ils seront rassasiés"
(Matthieu 5:3-6).

Jésus résiste toujours aux orgueilleux et les évite, mais il chérit la compagnie des cœurs brisés et humbles. (Jacques 4:6, et Esaïe 57:15). Jésus ne manque jamais de répandre la pluie rafraîchissante du réveil sur ceux qui sont vraiment assoiffés. (Esaïe 44:3).

 
Une Foi d’Enfant

Béthanie était beaucoup plus qu'un simple endroit où quelques personnes blessées reconnaissaient leurs besoins spirituels. Il y a maintenant tellement de gens qui reconnaissent qu'ils sont eux-mêmes nécessiteux, et qui n'entreront cependant jamais dans la présence vivifiante de Jésus. Béthanie n'était pas simplement un endroit de pauvreté spirituelle abstrait. C'était une nursery et un havre pour ceux qui avaient la foi d'un enfant. L'hospitalité et les soins témoignés à Jésus à Béthanie étaient le produit surnaturel de cœurs confiants et pleins de foi. Quand Marie, Marthe et Lazare ouvrirent leurs cœurs à Christ dans la foi, ils ouvrirent tout naturellement leur maison et leurs vies. Ce petit noyau de gens au cœur nécessiteux et remplis de foi créa une atmosphère spirituelle spéciale, au sein de laquelle Jésus put accomplir Ses plus extraordinaires miracles. Ce fut pendant ce temps-là, à Béthanie, que Jésus parla de la nécessité de la Résurrection et de la foi qui vivifie. "Ne t'ai-je pas dit que si tu croies, tu verras la Gloire de Dieu? "(Jean 11:40). Une foi d'enfant rend la prière puissante, et produit la vie à partir de la mort et de l'obscurité (Jean 11:41-44). Oui, c'était à Béthanie que Lazare fut ressuscité d'entre les morts, produisant ainsi chez beaucoup d'autres Juifs la foi et le salut. (Jean 12:9-11). La foi est contagieuse. La foi qui vient de Dieu créera toujours une occasion pour la faire mûrir chez d'autres. Une foi d'enfant ouvre les fenêtres du Ciel et nous transporte dans la Gloire de Dieu. Sans une foi inébranlable dans les promesses de Jésus-Christ, il nous sera impossible d'encourager l'Esprit de réveil, ni dans nos foyers ni dans nos communautés locales. Un esprit pessimiste ou incrédule est l'ennemi d'un réveil authentique ! Que tout ce que nous envisageons de faire pour nous préparer à un réveil soit mêlé d'une foi pleine de grâce, sinon nous chasserons nous-mêmes les vents du réveil, dans la puissance de la chair (Hébreux 4:2).

 
Une Maison Soucieuse du Bien-Être de Jésus

Un cœur qui sent sa nécessité d’une foi véritable prodiguera toujours un amour extravagant pour la personne de Jésus. Béthanie était un endroit où l'on avait besoin de Jésus, où la confiance en Lui, du coup, faisait qu’Il était apprécié et chéri. Lorsque Jésus vint à Béthanie, Il fut oint abondamment de parfums odorants et coûteux. C'est à Béthanie qu'Il baigna dans les larmes et les saints baisers, pleins de gratitude. A aucun autre moment du ministère de notre Seigneur sur la terre, Jésus-Christ ne fut aussi complètement adoré et loué qu'à Béthanie. (Marc 14:3-9; Luc 7:36-50; Jean 12:1-8).

C’est à Béthanie qu'a Jésus fut redonnée toute la place qui lui était légitimement réservée, celle d'être le seul objet de l'affection et de la dévotion de tous. Dans Luc 10:38-42, nous trouvons Marie assise à Ses pieds, se nourrissant avidement de chaque parole qui sortait de sa bouche. Marie était simplement et totalement heureuse d'être assise à ses pieds, contemplant la gloire et la beauté de son visage. Elle accordait joyeusement toute son attention à Jésus avec un cœur indivisible. Ses rencontres avec Jésus nous démontrent bien que le plus grand privilège qui soit donné aux hommes sur la terre comme au ciel est de recevoir une plus profonde révélation de la personne de Jésus-Christ. L'intimité de Marie avec Jésus nous rappelle qu'il n'y a qu'UNE SEULE chose indispensable, c'est Jésus Lui-même. Jésus est vraiment la "meilleur part" (Luc 10:12). Béthanie était l'endroit où Jésus seul était exalté et rendu prééminent au dessus de toutes autres choses : personnalités, programmes ou projets humains.

La maison de Béthanie était une maison aménagée avec soin pour la joie et le plaisir de Jésus-Christ. Chaque repas et chaque activité étaient planifiés selon ses goûts et son bien-être. Jésus était toujours un invité d'honneur et ainsi, tout naturellement, ses désirs et ses besoins prenaient la première place. Jésus nourrissait souvent les multitudes pendant Son ministère sur la terre, mais pendant qu'II était à Béthanie, c'était le cœur affamé de notre Seigneur qui étaient nourri par un repas d'amour et de dévotion, préparé spécialement pour lui. On ne lui donnait pas un vieux reste rassis en hâte réchauffé à la dernière minute, mais le meilleur de ce qu'il y avait chez eux (Jean12:1-3). Jésus vint à Béthanie. Là, ils lui firent un bon souper. Marthe servait, mais Lazare était un de ceux qui étaient à table avec Lui. Alors, Marie prit un vase d'huile de nard pur très cher, et en oignit les pieds de Jésus, Ensuite, elle essuya doucement les pieds de Jésus avec ses longs cheveux. Et la maison fut remplie de la bonne odeur de cette huile (Jean12:1-3). Dans la maison de Béthanie, chaque chose trouvait place autour de Jésus, pour Jésus; et le résultat en était un doux parfum de sa guérison, et de sa présence vivifiante. Plus tard, quand quelque jalousie vint attaquer cette plénitude extraordinaire d'amour, Jésus prophétisa hardiment, disant que la dévotion de Marie de Béthanie ne serait jamais oubliée. "Je vous le dis en vérité, partout où la Bonne Nouvelle sera prêchée, dans le monde entier, on racontera aussi, en mémoire de cette femme, tout ce qu'elle a fait (pour moi) " (Matthieu 26:13). L'amour et l'adoration que recevait Jésus à Béthanie seront un témoignage éternel d’un puissant changement de vie apporté par l'Evangile. La maison de Béthanie nous donne une magnifique image de ce que Jésus désire pour tous ceux qui se nommeraient l'Eglise de Christ.

 
Une Maison de Repentance

Le fait que la maison de Béthanie était arrangée avec tant de soin, pour satisfaire aux désirs de Jésus, implique que c'était aussi un lieu d'authentique repentance. La repentance se définit simplement comme un changement de la pensée, qui se traduit par un changement du cœur et des actes. Lorsque nous nous détournons d'un état de confiance en nous-mêmes et d'incrédulité, pour nous tourner vers un état de confiance enfantine en Christ, nous commençons à marcher dans la repentance. Nos vies et nos affections graviteront TOUJOURS autour des choses ou des personnes en lesquelles nous plaçons notre confiance. Par conséquent, il est impossible de séparer le salut véritable et une foi vivifiante d'une vraie repentance. Le réveil ne peut être expérimenté que dans la mesure où nous sommes disposés à mettre d'une façon décisive le contrôle de notre propre vie et de nos préférences sous le contrôle de Jésus-Christ ! La repentance est un processus permanent et une démarche qui consistent à aligner nos cœurs et nos vies sur le Royaume de Dieu. Il n'est pas possible de jouir pleinement du Royaume Céleste sur la terre (le réveil), alors que nous sommes toujours en train d'être en rébellion avec le Roi des rois. Sachant tout cela, soyons très prudents lorsque nous acceptons ou recherchons un quelconque concept de réveil qui n'inclurait pas le message clair de la repentance et le ministère qui en découle. Dans les époques de réveil, il y a toujours eu quelques changements dans les méthodes employées par les ministères et les manifestations spirituelles. Néanmoins, un profond travail de repentance est une borne inchangeable sur le champ de bataille du réveil. "Ne déplace surtout pas la borne ancienne que tes pères ont posée." (Proverbes 22:28). Tout effort en vue de promouvoir l'esprit du réveil en en excluant le ministère de la repentance est destiné à être superficiel et peu profond. Soyons assurés de cela : il n'y a jamais eu de réveil sans un profond travail de repentance et il n'y en aura jamais. "Si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s'humilie, prie et cherche ma face, s'il se détourne de ses mauvaises voies, je l'exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché, et je guérirai son pays." (2 Chroniques 7:14).

 
 
Une Maison Contrastant Avec le Temple

Bien souvent, Jésus accomplissait son ministère et enseignait dans le magnifique temple de Jérusalem. Mais lorsque le soir approchait, Il retournait toujours dans la tranquille maison de Béthanie, pour s'y reposer et prier (Matthieu 21:17, Marc 11:11, Luc 21:37, Luc 22 39). Bien que Jérusalem fût appelée la cité de David, elle n'était plus spirituellement organisée selon le cœur et les sentiments de Dieu. Une multitude de Juifs pieux passaient régulièrement au temple de Jérusalem pour y chercher la présence de Dieu, alors que Celui qu'ils recherchaient était à peine à 3 kilomètres de là, dans la modeste maison de Béthanie. Jésus aimait passionnément le peuple de Jérusalem, et pourtant, Il ne pouvait pas faire de Jérusalem sa demeure, parce qu'il y avait tant d'oppositions contre les principes de son Royaume, à savoir : l'humilité et la foi d'un cœur d'enfant. Rappelez-vous ce que Jésus dit à propos de cette cité en apparence religieuse : "Ô Jérusalem, Jérusalem, qui tues les prophètes, et lapides ceux qui t'ont été envoyés ! Combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous ne l'avez pas voulu ! Voici, votre MAISON vous sera laissée DESERTE. " - Matthieu 23:37-38.

La maison de prière et de culte de Jérusalem semblait être le lieu idéal où un cœur affamé et en recherche pouvait trouver le Seigneur mais les apparences étaient bien décevantes. En fait, ce sanctuaire ainsi nommé n'était pas arrangé spirituellement pour le bonheur et la gloire de Dieu. Ses activités journalières ne représentaient plus fidèlement le cœur et les désirs du Père. Il n'était pas un vrai reflet du Royaume des Cieux sur terre, mais une machine religieuse qui se servait elle-même, et dont le fonctionnement était contrôlé par des manigances orgueilleuses et avec un esprit de mercenaire. Dans Matthieu 21:12-17, Jésus purifia symboliquement le temple, nous donnant ainsi un bref aperçu de ce à quoi devrait ressemblait la maison de Dieu et de la façon dont elle devrait fonctionner. Il commença à enlever les obstacles spirituels et les structures religieuses inutiles. Dans Matthieu 21:12, Il chassa dehors jalousement tous ceux qui avaient défilé dans la cour des Gentils, avec leurs manipulations religieuses et leurs activités mercantiles. Le temple de Jérusalem était devenu un endroit douteux, ou des prêtres, trop absorbés par eux-mêmes, ignoraient ou regardaient d'un mauvais œil tous ceux qui venaient pour être sauvés par Jésus-Christ. Jésus trouvait que la Maison de son Père était surchargée en désordre, donc Il arrangea à sa façon le mobilier, renversant les tables inutiles, et jetant dehors les invités qui se comportaient d'une façon criminelle avec leurs idolâtries et leur vénération de l'argent. En vérité, ce dont cette religion où l'on se sert soi-même dépendait le plus, L'ARGENT et les STRUCTURES HUMAINES, Jésus le méprisait ouvertement, et le rabaissait jusqu’à terre.

Ceci n'était pas un accès de colère malencontreux et produit par le hasard, mais une démarche délibérée et absolument nécessaire dans le processus de purification de la maison. Marc 11:16 rapporte qu'après cela Jésus pouvait remplir le temple de sa présence et occuper la vraie place dont s'étaient emparé ces hommes religieux. "Il ne laissait jamais plus personne transporter des marchandises dans le Temple." Lorsque la maison de Dieu fut purifiée et réoccupée par son propriétaire légitime, Jésus put enfin proclamer avec audace aux gens rassemblés le dessein de sa Maison, et soudainement elle commença à fonctionner miraculeusement comme cela avait toujours été prévu. Matthieu 21:13-15 décrit ces événements merveilleux : "Des aveugles et des boiteux s'approchèrent de Lui, dans le Temple, et Il les guérit. Et Jésus leur dit: 'Il est écrit: ‘Ma maison sera une maison de prière’, et vous en avez fait une caverne de voleurs...' " Alors les aveugles et les boiteux viennent à Lui; et les enfants crient et disent : "Hosanna au Fils de David". Les scribes furent tous indignés." Une fois que la Maison fut purifiée de toutes ces manipulations et recentrée sur la personne de Jésus-Christ, elle fut rapidement remplie de prière, de puissance de guérison et de louange venant de cœurs d'enfant.

 
Un Authentique Réveil Peut-Il Être Empêché ?

Après que notre Seigneur eut purifié et rétabli l'ordre spirituel initialement prévu pour le temple, les chefs religieux en place refusèrent avec indignation de soumettre et de céder le contrôle qu’ils détenaient sur le temple au véritable Maître de la Maison. Alors Jésus se retira d'eux et alla là où Il était attendu et bienvenu ! "Alors il se retira d'eux, et se rendit à Béthanie où il logea" (Matthieu 21:17). Ces écritures nous expliquent ainsi pourquoi quelquefois une certaine église expérimente joyeusement des réveils sur une période de temps étendue, tandis que dans d'autres églises ils sont de très courte durée... Tout au long de l'histoire de l'Eglise, des réveils ont souvent spontanément éclaté, et ont finit plus tard par être entravés et éteints par quelque tradition humaine ou par un pasteur lâche ou un diacre habité par un esprit de contrôle ! De tels obstacles spirituels ont souvent été de façon erronée attribués à la précieuse vérité de la Souveraineté de Dieu. Cette doctrine biblique a été transportée tout au long de l'histoire de l'Eglise, d'une façon répétitive, pour excuser et mettre le voile sur un manque de préparation et de coopération nécessaires précédant l'accueil d'un réveil. Beaucoup ont faussement affirmé que l'Eglise n'avait rien à faire pour contribuer au réveil, ou au contraire l'empêcher... Cette sorte d'erreur énorme a laissé plus d'un saint disqualifié et honteusement mal préparé en pleine période de réveil et de grande moisson. "Celui qui amasse l'été est un fils prudent, celui qui dort pendant la moisson est un fils qui fait honte" - Proverbes 10:5. Un cœur religieux têtu, s'il n'abandonne pas son impudence, cherchera finalement à manipuler la Bible pour éviter ses propres responsabilités spirituelles !

Nous devons aussi veiller soigneusement à ne pas créer un réveil à notre propre image. Beaucoup de gens ne peuvent pas accepter par la foi ce qu'ils n'ont pas déjà expérimenté, indépendamment du fait que cette expérience puisse être scripturaire. Il est triste de constater qu'aujourd'hui beaucoup parmi nous refusent avec une attitude belliqueuse de tolérer autre chose que leur propre interprétation du réveil, étroite et prédéterminée. S'ils se trouvent face à face avec une réelle manifestation de la puissance du réveil, ils la maudiront et s'enfuiront pas la grande porte. Les chefs religieux du temps de Jésus clamaient bien haut qu'ils désiraient la venue du Messie, mais lorsque Jésus-Christ apparut soudainement dans Sa maison et bouleversa tout leur système religieux, ils le rejetèrent violemment.

Quand quelques uns parlent de chercher le réveil aujourd'hui, ce qu'ils veulent réellement dire, c'est qu'ils veulent que leur système religieux existant soit béni, honoré et expérimente une multiplication. Ils veulent simplement plus de ce qu'ils ont déjà. Combien parmi nous continueraient à prier pour le réveil s'ils étaient convaincus que cela implique une réforme et même le sacrifice des doctrines et traditions favorites de leur église? Quand un réveil durable viendra, la plupart de nos dénominations les plus importantes auront, par nécessité, à subir des changements radicaux pour s'emboîter à la nature spontanée du Saint-Esprit. Sinon, ces dénominations mourront spirituellement et finiront par se désagréger (Matthieu 9:16-17; Luc 5:36-39). Une véritable visitation de Dieu nécessitera que nous changions TOUS, ou alors, nous serons laissés de côté, exactement comme le judaïsme inflexible et rigide du temps de Jésus.

 
Une Religion Centrée sur Elle-Même Tue le Réveil

Jésus rejeta le temple comme endroit de repos, parce qu'en dépit de sa beauté physique évidente, il n'était pas vraiment une maison centrée et focalisée sur le Christ. Combien de nos églises locales sont dirigées à bien des égards de la même façon ! Nous entrons par la grande porte le dimanche matin, et nous recevons notre feuille de chant de la semaine. Cependant, c'est bien plus souvent comme si nous entrions dans notre restaurant favori, où nous sommes chaleureusement accueillis, puis que le menu nous était tendu, énumérant tous nos amuse-gueules et entrées préférés. Nous nous attendons à ce que chaque plat soit délicatement préparé et servi au plus vite, entièrement en vue de notre satisfaction personnelle. Nous aimons cet endroit parce que les gens savent comment tout faire à NOTRE façon. Les soi-disant cultes d'adoration commencent et s'arrêtent à notre convenance personnelle et selon notre emploi du temps bien minuté. Si le Roi de Gloire ne semble pas se manifester, ni répondre à tous nos besoins ressentis en tout juste une heure et demie, nous n'avons plus qu'à trouver une meilleure église avec un meilleur culte ! Après tout, nous payons une bonne somme d'argent pour manger ici. Pouvons-nous réellement nous attendre à une visitation de Dieu dans nos églises, avec cette même d'attitude religieuse d'auto-contentement ?

Pour éviter tout malentendu, laissez-moi vous dire qu'il n'y a rien de mauvais dans les feuilles de chant ou les réunions méticuleusement chronométrées. De telles choses ont une place légitime dans le Corps de Christ. Et personne ne dénigrera la nécessité de répondre aux besoins d'un peuple qui souffre. Cependant, rappelons-nous que, comme Aaron et ses fils, nous sommes appelés premièrement à servir Dieu, avant d'essayer de répandre la bénédiction sur les autres (Exode 28). Nous avons besoin de reconsidérer avec attention ce qu'est notre première vocation, en tant que Maison de Dieu. Est-il juste que le choix et les sentiments des HOMMES soient exaltés bien au-dessus des sentiments et des affections de Jésus-Christ? Avons-nous oublié que Christ n'est pas simplement un morceau froid et insensible de théologie orthodoxe? Jésus-Christ est une personne bien réelle, avec des sentiments et des émotions réels. Les apôtres n'ont pas mis le monde sens dessus sens dessous en brandissant des livres de théologie et d'ordre ecclésiastique. Ils présentèrent au monde la Personne de Jésus-Christ ! Ils dévoilèrent l'Agneau de Dieu vivant, qu'ils avaient vu, connu, touché et expérimenté (1Jean1:1-4). Ils ont hardiment appelé chaque homme, partout, à mourir à eux-mêmes et à adorer et aimer Jésus. L'Eglise Apostolique primitive fut fondée sur la prédication et la recherche de Christ, au dessus de toutes choses (1 Corinthiens 2:2; 2 Corinthiens 4:5; Philippiens 3:8; Colossiens 1:28). TOUS nos BESOINS ne sont comblés que si nous cherchons premièrement les besoins et les désirs du cœur de Jésus (Matthieu 6:33). Chaque chose que nous faisons, en tant qu'Eglise, doit être fait d'abord et avant tout pour le plaisir et la gloire personnels de l'AGNEAU (Colossiens 1:16-17).

 
La Préparation à Un Réveil Exige une Réforme

Les préparations nécessaires à la venue du réveil à venir exigent que nous changions radicalement notre façon de voir Jésus-Christ et sa Maison. Nos églises doivent redécouvrir la priorité de l'adoration de l'Agneau de Dieu, avant toutes autres choses. L'honneur, le royaume et le bonheur de Dieu doivent toujours venir en première position devant les nôtres ! Ce fut la force des Moraves qui préparèrent le chemin du Premier Grand Réveil au 18ème siècle. Les paroles de leur conducteur, le comte Zinzendorf, reflètent bien pour nous leur passion ardente pour la personne de Jésus. Il écrivait : "Notre méthode de proclamation du salut est la suivante : diriger tous les cœurs vers l'Agneau de Dieu plein d'amour qui mourut pour nous; ne jamais, que ce soit dans un discours ou une discussion, digresser même pendant un quart d'heure loin de l'Agneau; ne nommer d'autre vertu que la Sienne, et venant de Lui et liée à son compte; ne prêcher aucun autre commandement que la foi en Lui; aucune autre justification que celle qu'II a accomplie en notre faveur par l'expiation; aucune autre sanctification que le privilège de ne plus pécher; aucun autre bonheur que d'être tout près de Lui, de penser à Lui et de faire Son plaisir, aucun autre renoncement que la souffrance d'être privé de Lui et de Ses bénédictions; aucune autre calamité que celle de Lui déplaire; aucune autre vie que celle qui est d'être en Lui." Tout ceci est le cri du cœur du véritable Christianisme Apostolique. Cette sorte de loyauté fervente et de jalousie pour l'honneur de Jésus-Christ est indispensable si nous voulons être modelés de manière à devenir le lieu de repos de Dieu et une maison de REVEIL !

Traduit de l'anglais par Nicole de Girardier
_________________
Pharos : un phare qui éclaire dans le noir et qui guide à bont port. Gloire au seigneur Jésus notre lumière.
Back to top
14/09/2006 06:25:02
Auteur Message
Publicité

Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Page 1 sur 1
Sauter vers:  
Montrer les messages depuis:
Back to top
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures