PARLE-MOI DE JÉSUS Index du Forum
PARLE-MOI DE JÉSUS
Connaître Jésus et se faire connaître en Jésus. Une simple communion fraternelle inspirée de l'Esprit.
FAQ Rechercher Membres Groupes S’enregistrer Connexion
PARLE-MOI DE JÉSUS Index du Forum
PARLE-MOI DE JÉSUS Index du Forum POUR TOUS ( SANS INSCRIPTION )
PARLE-MOI DE JÉSUS Index du Forum ÊTES-VOUS PRÊT POUR LE RÉVEIL? LES NOUVEAUX PIONNIERS DU RÉVEIL
Sujet précédent :: Sujet suivant
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
13/09/2006 06:32:15
Auteur Message
Pierre Sabourin
Votre hôte

Inscrit le: 26 Oct 2005
Messages: 253
Localisation: Stoneham, Québec, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: LES NOUVEAUX PIONNIERS DU RÉVEIL
Les Nouveaux Pionniers du Réveil
Encourager la Nouvelle Génération de Revivalistes à Rester dans la Course !
Par David Smithers
Source : http://sentinellenehemie.free.fr/smithersdavid13.html

Alors que je me dirigeais vers la ville en voiture, l’autre jour, je tombai de façon inattendue sur une portion occupée de voie en pleine construction. Les pare-chocs accolés les uns aux autres, les voitures qui formaient une ligne devant moi attendaient leur tour pour suivre les directions indiquées par les panneaux de déviation aux couleurs criardes. Apparemment, sans aucune réflexion ou hésitation, elles se détournèrent toutes à vive allure de leur destination initiale, à la recherche d’un itinéraire plus souple. La route qui se trouvait devant était assurément austère et sans chaussée, mais cependant ouverte à la circulation et constituait, sans contredit, le trajet le plus direct en direction de la ville.
Soudainement, je me découvris en train de penser à l’état de l’Eglise moderne. Beaucoup de chrétiens aujourd’hui sont en train d’être entraînés sur les routes bien goudronnées du christianisme de convenance aux dépens de leur appel personnel et de leur destinée originelle. Il ne fait aucun doute que la seule vue de cette route rugueuse et sans chaussée communiquait l'idée du "RISQUE" à un grand nombre de conducteurs, ce jour-là. Cela nous faisait tous craindre le risque d’incertitude, d’incommodité, et même le risque de danger physique ou d'égarement. Pendant que j’étais assis au volant attendant mon tour pour bouger, quelque chose d’autre heurta ma pensée : "Toutes les voies bien goudronnées de l’Eglise aujourd’hui ne mènent que dans des endroits où la plupart d’entre nous ont été". Ces gros signaux d’Eglise qui flashent bien nous conduisent souvent loin du lieu où l’œuvre pionnière de Dieu a cours. Si nous attendions que le béton se mette en place et que la peinture sèche, une bonne partie du ciel et de la terre en mouvement serait déjà achevée !
Combien de temps continuerons-nous à circuler sur les mêmes vieilles routes prédictibles et sans puissance alors que les promesses de Dieu nous font signe d'entrer dans une fraîche visitation du Saint-Esprit ? Il y a encore tant de la présence et de la puissance de Jésus-Christ que Dieu rendrait volontiers disponibles et dont pourtant nous ne nous saisissons pas. Soyez certain que Dieu ne se tient pas en place ! Aujourd'hui même, Il recherche et lève une NOUVELLE génération dans l’Eglise, disposée à prendre des risques extrêmes pour REDECOUVRIR la voie de la sainteté et de la puissance du réveil. Dieu lève une nouvelle génération de pionniers du réveil !
 
Dirigez-vous vers l’ouest, jeune homme !
L’appel à rechercher le réveil est un appel à être pionnier ! Un pionnier du réveil, courageusement et même quelquefois naïvement, cherche à redécouvrir des endroits dans l’Esprit nouveaux et oubliés. Les pionniers stimulent instinctivement l’Eglise moderne à aller dans des lieux où elle n’a jamais été auparavant, des lieux depuis longtemps oubliés et laissés en friche par des décennies de traditions d’hommes et de déclin spirituel. Des pionniers osent pousser les autres à rêver et à faire confiance à Dieu pour qu’Il accomplisse TOUT ce que la Bible promet clairement. Des pionniers ne se satisfont pas de réforme superficielle. Ils ont faim et soif de REALITE spirituelle. Leur appel exige qu’ils défient les lois et limitations de la religion centrée sur l’homme. Dans leur recherche d'une révélation plus grande de Jésus, ils remettent inconsciemment en cause les fondements de la soi-disant "EGLISE NORMALE". Comme le jeune Joseph en compagnie de ses frères aînés, le rêve du réveil que font les pionniers provoque souvent de fortes réactions venant de l’Eglise établie (Genèse 37:5). Le jeune pionnier sera à coup sûr confronté à des géants de l’intimidation et à des montagnes de l’incrédulité et du contrôle religieux. D’autres fois, ils sont simplement taxés d’idéalisme et rejetés avec mépris comme des extrémistes immatures.
Tous les grands pionniers du réveil ont eu à faire face à ces mêmes obstacles et entraves dans leur zèle à  vouloir faire descendre le ciel sur la terre ! La plupart des premiers pionniers américains qui se dirigeaient vers l’Ouest entre 1760 et 1850 rencontrèrent d’innombrables dangers et des épreuves extrêmes, parce qu’ils ne pouvaient pas se satisfaire de ce qu’ils avaient déjà vu. Le fait de savoir qu’il y avait quelque chose de meilleur au-delà de l’horizon les amenait à prendre des risques extrêmes en vue d'améliorer leur qualité de vie. Un véritable pionnier est inflexible. Il refuse de se compromettre ou de substituer les plaines stériles de l’orthodoxie sans vie à la présence vivante de Jésus ! Aucune somme de rhétorique ou de bienséance religieuses ne satisfera jamais le cœur affamé de Dieu. Les promesses imbibées du souffle de Dieu données dans les Ecritures pourchassent son âme, lui rappelant encore et encore sa destinée et son appel. La promesse des vertes forêts, des fructueuses récoltes et des courants se précipitant à flot, le force à continuer de chercher et de prier pour voir quelque chose DE PLUS (Esaïe 35:7; 41:18-19; 44:3-4; 51:3).
 
Les précurseurs et ceux qui déplacent les montagnes
Les pionniers du réveil ont reçu l’ordre de Dieu de violemment faire bouger le ciel et la terre. Le terme anglais "pionnier" a dérivé à l’origine d’un mot français signifiant "pioche". Plus tard, il fut aussi utilisé pour exprimer l’idée d’un soldat d’infanterie. Les Allemands utilisent le terme de "creuseur de tranchées" pour exprimer l’idée du pionnier. Un pionnier en temps de guerre était celui qui marchait au pas devant une armée envahissant le pays, afin de préparer et réparer la route.
Il faisait tout, depuis enlever des barricades jusqu’à poser des mines pour détruire les œuvres de l’ennemi. Les pionniers sont des découvreurs de sentiers et des scouts. Comme Jérémie, un pionnier est celui qui part avant afin d’enlever les obstructions dans le but de préparer la voie à d’autres qui bientôt allaient suivre. "Regarde, je t’établis aujourd’hui sur les nations et sur les royaumes, pour que tu arraches et que tu abattes, pour que tu ruines et que tu détruises, pour que tu bâtisses et que tu plantes." (Jérémie 1:10).
Ces personnes prophétiques ne posent pas de mines ni ne nivellent les montagnes de l’impiété uniquement pour se donner des sensations fortes en regardant les choses exploser. Non, le pionnier du réveil comprend que c’est son travail de préparer le chemin et de faciliter aux autres l’entrée dans la présence manifeste de Jésus-Christ.
Le pionnier du réveil œuvre avec labeur pour restaurer la voie de la sainteté, en enlevant les pierres d’achoppement, afin qu’elle soit droite et nivelée tout à nouveau. Il accomplit cette œuvre non seulement au bénéfice d'une armée à venir, mais également de ceux qui sont spirituellement estropiés et infirmes. Le prophète Esaïe nous rappelle sans cesse cette vérité importante. Il déclare : "Fortifiez les mains languissantes, et affermissez les genoux qui chancellent; dites à ceux qui ont le cœur troublé : Prenez courage, ne craignez point; voici votre Dieu, la vengeance viendra, la rétribution de Dieu; Il viendra lui-même, et vous sauvera. Alors s’ouvriront les yeux des aveugles, s’ouvriront les oreilles des sourds; alors le boiteux sautera comme un cerf, et la langue du muet éclatera de joie. Car des eaux jailliront dans le désert, et des ruisseaux dans la solitude; le mirage se changera en étang et la terre desséchée en sources d’eaux; dans le repaire qui servait de gîte aux chacals, croîtront des roseaux et des joncs. Il y aura là un chemin frayé, une route, qu’on appellera la voie sainte; nul impur n’y passera; elle sera pour eux seuls; ceux qui la suivront, même les insensés, ne pourront s’égarer." (Esaïe 35:3-8).
"On dira : frayez, frayez, préparez le chemin, enlevez tout obstacle du chemin de mon peuple ! Car ainsi parle le Très-Haut, dont la demeure est éternelle et dont le nom est saint : J’habite dans les lieux élevés et dans la sainteté; mais je suis avec l’homme contrit et humilié, afin de ranimer les esprits humiliés, afin de ranimer les cœurs contrits." (Esaïe 57:14-15).
 
Les sommets élevés de la prière
Les pionniers américains qui se dirigeaient vers l’Ouest cherchaient toujours quelque point avantageux placé en hauteur à partir duquel ils pouvaient avoir un aperçu du chemin qui se trouvait juste devant eux. Les pionniers du réveil ne sont en rien différents. Depuis les hauteurs vertigineuses des genoux courbés, ils inspectent l’horizon spirituel à la recherche du moindre indice d’une visitation de Dieu à venir. Ces pionniers du Saint-Esprit, par conséquent, mesurent les sommets de la prière dans l’espoir de détecter même le  moindre signe de réveil. Les pionniers du réveil ne peuvent pas s’offrir le luxe de vivre sur des comptes-rendus de seconde main et des théories expérimentales empruntées aux livres. L’immensité divine de la vision et de l’appel du pionnier exige qu’il entende Dieu lui parler personnellement ! Il a besoin de la perspective et du regard affiné du ciel s’il veut rester dans la course et éviter de rater sa destinée éternelle. C’est uniquement à travers des temps réguliers et profonds de prière qu’il peut maintenir son orientation et sa boussole spirituelles.
Tout véritable pionnier du réveil est bien familier avec le goût des chaudes larmes et des chagrins du cœur. La prière, pour le pionnier du réveil, est non seulement un moyen d’obtenir des fraîches directions, mais aussi un exutoire surnaturel pour évacuer le fardeau d’un cœur brisé. Le pionnier est indéfiniment tourmenté par la crise croissante d’une Eglise impuissante au milieu d’un monde perdu et malade dans ses péchés. Les terres incultes en friche et les profondes vallées religieuses des ossements blanchis au soleil tournent en dérision et remettent en question ses espoirs et ses rêves. Pourtant, de façon assez étrange, ce sont ces mêmes conditions spirituelles mornes et menaçantes qui font que les pionniers du réveil continuent de prier et de presser fermement le pas vers de nouvelles frontières toujours plus profondes du Saint-Esprit. Pour eux, rester et s’installer dans de tels endroits signifierait la mort de leur ministère et de leur vision.     
Pour ceux qui sont véritablement appelés à être des pionniers, le réveil n’est pas seulement une autre tendance de croissance d’Eglise ou un certain luxe spirituel. Le réveil est une raison d’être, un but créé et une destinée divine. Bien qu’à différents moments, de nombreux jeunes pionniers tentent de renier la vision et l’espérance d'un réveil, ils ne peuvent y échapper ! Les larmes et les intenses aspirations pour un réveil reviennent sans cesse. Cette passion et ce fardeau faisaient partie de leur départ spirituel et de leur nouvelle naissance. Ils sont devenus désillusionnés par tout ce qui est inférieur à un véritable réveil. Le pionnier ne peut se donner du repos ou abandonner la partie avant que la gloire divine dans le réveil ne soit relâchée sur la Terre. Ils préfèreraient plutôt mourir que de rater ou avorter la visitation à venir de Dieu. Ces jeunes pionniers sont poussés à continuer de prier, pleurer et croire en faveur d’un réveil. Bien qu’à certains moments, ils deviennent pusillanimes et découragés dans leur céleste poursuite, ils se retrouvent toujours en train de se relever, une fois de plus, criant à Dieu pour qu’Il abaisse les cieux et descende (Esaïe 4:1-4).
 
Vous n’êtes pas fou !
Ce chagrin du cœur ne vous a-t-il jamais fait vous demander si vous deveniez fou ? Beaucoup de ces premiers pionniers qui déracinaient les racines et se déplaçaient vers l’Ouest expérimentèrent souvent des émotions similaires avant de quitter la sécurité et le confort de leurs maisons établies. En dépit du fait qu’ils appréciaient et jouissaient de leurs propriétés et de leurs voisins, ils sentaient néanmoins qu’ils ne rentraient pas dans le moule et n’y appartenaient pas. Ils pouvaient faire des efforts acharnés, il semblait qu’ils ne pouvaient pas se débarrasser d’une faim et d’un fardeau grandissants pour quelque chose de plus. L’esprit pionnier au plus profond d’eux les poussait à continuer de se déplacer et de regarder à l’Ouest. De façon très similaire, il y a aujourd’hui des milliers de jeunes pionniers du réveil qui partagent ces mêmes sentiments intenses et quelquefois déroutants. Je parle de quelque chose d’enfanté par le Saint-Esprit, une insatisfaction divine qui ne vous laissera pas vous établir dans quelque chose d’inférieur à la présence manifeste de Jésus-Christ.
Non familiarisés avec le processus divin du réveil, certains jeunes pionniers cherchent à échapper à l'attouchement de Dieu sur leurs cœurs. Maintes et maintes fois, ils luttent pour s’adapter au programme "à la pointe" le plus récent de l’Eglise. Pourtant, un soulagement durable semble ne jamais venir. Même au milieu de communautés expérimentant un renouveau et vibrantes, le jeune pionnier se sent fréquemment comme un intrus spirituel et un étranger.
Tandis que d’autres dans l’Eglise semblent complètement satisfaits, le pionnier du réveil, exactement dans le même cadre, lutte pour retenir les larmes et sa faim de quelque chose de plus. Ces sentiments décousus et indisposants vous paraissent-ils familiers ? Votre cœur affamé est-il confus et embrouillé toutes les fois  où vous entrez dans le profil requis dans la maison de Dieu? Peut-être que Dieu ne vous a pas permis d’ "ENTRER DANS LE MOULE" ! 
Souvent il ne se trouve pas d’oreilles attentives au message prophétique du pionnier jusqu’au moment où les gens commencent à prendre conscience d’une fraîche œuvre de Dieu. Par conséquent, les jeunes pionniers ne devraient pas être surpris d’être accusés d’idéalisme et de manque de pratique dans leur message et leur méthodologie. De telles critiques et incompréhensions font souvent partie du processus de formation divine pour les faire devenir des précurseurs spirituels. Ces épreuves contribuent à approfondir l’œuvre d’endurance et d’humilité dans le cœur des pionniers. Bien qu’à certains moments, il soit pris à la légère et même durement rejeté, le vrai pionnier apprend, à travers les épreuves et les erreurs comment tout supporter dans la douceur, la patience et l’amour. Néanmoins, que chaque pasteur et chaque conducteur spirituel fassent attention à ne pas taxer trop rapidement la sincère passion et le zèle du jeune pionnier comme simplement d’esprit critique d’un rebelle immature.
Jeune pionnier, soyez encouragé ! Ces sentiments de solitude et de sainte insatisfaction font tous partie du processus de Dieu qui s’opère en vous. Les pionniers sont toujours sortis dans de petites vagues dans le but de préparer la voie aux masses. Cependant, faites attention à ne pas faire de l’unicité de votre appel un prétexte pou des luttes et des divisions charnelles avec d’autres croyants. Souvenez-vous que nous ne construisons JAMAIS la maison du réveil avec les outils de Satan que sont la colère et les luttes ! Ne perdez pas votre temps constamment à vous quereller et à vous disputer avec ceux qui ne partagent pas votre vision et votre passion pour le réveil. Entrez dans la chambre secrète de la prière et déchargez votre cœur brisé devant le Père. Consacrez-vous à la prière fervente et ne vous arrêtez pas avant que la gloire ne vienne. Demandez au Seigneur d’envoyer des personnes dans votre vie, ayant un don et une vision similaires. Lisez les œuvres classiques sur les grands mouvements de Dieu. Le Père désire que vous nourrissiez cette passion et cette vision pour quelque chose DE PLUS, mais il vous faudra faire des sacrifices pour les conserver. Plus grande est la vision, plus solitaire est le chemin sur lequel vous devez marcher. Une vision de la dimension de Dieu requiert toujours une grande somme de grâce, d’amour et d’humilité.
   
La loi de la frontière
Les chances de survie d’une personne sur la frontière ouverte étaient souvent déterminées par sa propre volonté de coopérer et de travailler avec d’autres. L’une des lois implicites de la frontière Ouest était : "Sois un bon voisin". La menace constante et les incertitudes de la vie sur le sentier battu avaient enseigné aux pionniers à apprécier la sécurité garantie dans le nombre. Par conséquent, la plupart des familles pionnières, quand elles allaient s’installer dans l’Ouest, se joignaient à plusieurs autres familles qui effectuaient le même voyage. Ce qui arrivait typiquement, c’était que ce qui souvent avait démarré comme un groupe décousu d’individus et de petites coteries se transformait généralement en une communauté saine et pleine de vie de gens qui voyageaient ensemble. Servir et considérer les besoins élémentaires des uns et des autres devenaient un style de vie. Cultiver une atmosphère d’unité et où l’on se supportait mutuellement n’était pas seulement un luxe, mais une NECESSITE quotidienne ! (Ephésiens 4:14-16)
Comme nous l’avons déjà vu, un pionnier du réveil est appelé à marcher sur un chemin très exigeant et solitaire. Le pionnier est souvent mal compris, rejeté et même ridiculisé parce qu’il s’aventure dans ce qui semble être un territoire nouveau et inhabituel. Par conséquent, il est la dernière personne qui peut se permettre de négliger témérairement ses relations d’alliance. Si le pionnier du réveil veut réussir dans son appel, il ne peut pas être indulgent vis-à-vis de lui-même par rapport à la plus légère trace d’entêtement ou d’indépendance d’esprit. Le pionnier du réveil persistant apprend inévitablement cette coûteuse leçon de l’amour et du renoncement. Le processus et le chemin du réveil représentent un défi suffisamment grand pour avoir besoin que nous les rendions encore plus ardus en étant obstinés et non-coopératifs! Nos différences et notre diversité servent à nous rappeler notre grand besoin des uns et des autres, et non à nous donner un prétexte pour nous séparer les uns des autres.
 
Abandon et installation plus modeste
 Ce n’était pas chose rare pour de nombreux premiers pionniers d’être abandonnés par quelques uns parmi leur famille et leurs amis durant les portions les plus difficiles du voyage. Après avoir voyagé des centaines de kilomètres, certains abandonnaient leurs rêves et leurs projet d’atteindre la nouvelle frontière. Un manque de ressources, la fatigue, la maladie et même la mort étaient à l’origine du fait que beaucoup de groupes de pionniers, auparavant zélés, se divisaient et faisaient route séparément. Certains battaient en retraite dans des territoires plus familiers et moins menaçants. D’autres abandonnaient leur vision originelle et s’installaient sur les espaces ouverts. Le fait de s’installer dans des conditions modestes pouvait facilement se justifier pour une famille de pionniers exténués et découragés. Même s’ils étaient encore à des centaines de kilomètres de leur destination initiale, les riches ressources naturelles des espaces ouverts surpassaient généralement de loin ce dont la plupart des gens jouissaient auparavant chez eux. Ceci brisait le cœur de ceux qui se sentaient encore appelés à pousser de l’avant. Secoués et déchirés par ceux qu’ils aimaient, de nombreux pionniers continuaient de l’avant, tout en entendant les plaintes des faibles et des craintifs qui résonnaient dans leurs oreilles. Les mêmes craintes qui excusent et justifient ceux qui sont pusillanimes dans leur abandon du MEILLEUR de Dieu sont souvent utilisées par Satan pour menacer et décourager la progression de ceux qui sont déterminés à avancer.
Il y a eu de nombreuses personnes voulant être des pionniers qui, à un moment donné, ont véritablement cherché un réveil et prié en vue d’en avoir un, et qui malheureusement sont retournées aux citernes crevassées de la soi-disant "BONNE" Eglise. D’autres sont allés plus loin dans leur recherche du réveil et ont cependant aussi manqué leur but. Ils ont été distraits sans le savoir par les bénédictions spirituelles dont ils ont joui pendant le trajet du réveil.
Dieu, dans Sa miséricorde, nous donne souvent un avant-goût des bénédictions à venir afin de nous encourager sur le chemin de la foi et de l’obéissance. Pourtant, certains sont tentés de confondre ces gouttes de rafraîchissement que Dieu a envoyées dans Sa miséricorde avec la réalité d’un réveil. Distraits par un avant-goût destiné à mettre l’eau à la bouche de la grâce future, certains ont arrêté d’avoir faim de la plénitude de la présence de Dieu. Aujourd’hui, de nombreuses âmes affamées de réveil se trouvent dans le DANGER de faire cette terrible erreur ! Une telle vue étroite menace de les dérober à leur destinée spirituelle, tout en induisant également en erreur d’innombrables autres personnes le long du chemin. Cette satisfaction prématurée remet en question la validité et l’espoir de notre vision d’un réveil mondial. Elle amoindrit et ridiculise le caractère et la fidélité d’un Dieu qui garde Son alliance. Si ce qui est expérimenté aujourd’hui est véritablement la plénitude de la puissance divine du réveil, alors cette génération est sûrement condamnée !
 
Prévoyance et Moments Propices Spirituels
Chaque pas et chaque décision du pionnier doivent être considérés dans la perspective de savoir comment ils contribueront à l'amener et à amener d’autres pionniers à leur destinée finale ou s'ils les en empêcheront. Toute action, tout plan et toute opportunité sont évalués dans la perspective de l'issue de la piste. Un pionnier du réveil rempli de sagesse comprend ce qui est essentiel au voyage et ce qui doit être délaissé. Le pionnier du réveil doit discerner la différence existant entre les choses temporaires et les choses éternelles. Il doit être prêt à mettre de côté la moindre chose et toutes choses qui pourraient potentiellement affaiblir sa capacité à atteindre sa destination que Dieu lui a donné l'ordre d’atteindre (Matthieu 13:22; 2 Timothée 2:3-6).
Un sens du moment propice représente une part très importante de ce que doit être un pionnier du réveil. En fonction de l’endroit de leur départ, les premiers groupes de pionniers devaient partir à temps afin de franchir les grandes montagnes de l’Ouest avant la première chute de neige. Ni la force physique ni d’abondantes ressources ne pouvaient se substituer à l’absence de prévoyance et d’une planification correcte du temps. Les pionniers du réveil DOIVENT de même discerner les saisons spirituelles correctement s’ils veulent entrer dans leur destinée manifeste. L’appel même et l’objectif d’un pionnier exigent qu’ils PARTENT en avance plutôt qu’en retard ! Il a un regard prévoyant et par conséquent n’attend pas que tout soit impeccablement établi et mis en place. Dans le domaine spirituel, le fait de remettre les choses au lendemain est l’ennemi le plus mortel du pionnier. Une évaluation correcte des moments propices fait souvent toute la différence entre le fait de devenir un participant et celui d'être simplement un spectateur religieux.  
 
Ceux qui bondissent sur les revendications spirituelles
Il y en a un certain nombre dans l’Eglise aujourd’hui qui semblent désespérément vouloir un réveil, mais qui rejettent le chemin et l’appel du pionnier. Ils veulent le réveil, mais le veulent à leurs propres conditions. Leur passion pour le réveil ne parvient pas à inclure une endurance dans la prière et la patience à l’égard    des personnes brisées et nécessiteuses au milieu d’eux. Ils préfèrent se plaindre des problèmes plutôt que répandre leurs cœurs dans la prière. Ils sont prompts à reconnaître tous les besoins existant autour d’eux mais manquent de courage et de foi pour faire quoi que ce soit pour y remédier ! Les problèmes même qui devraient naturellement les éveiller à la prière d’intercession sont tordus et manipulés pour justifier leur errement d’église en église. Ces gens qui sautillent sur des revendications de réveil veulent des richesses spirituelles mais refusent de courber leur propres dos pour s’agenouiller afin de les obtenir. Ils convoitent le réveil mais manquent d’endurance pour creuser et contribuer à donner naissance à quelque chose de pionnier dans l’Esprit. Ainsi ils partent à la recherche d’endroits où Dieu agit déjà tout en négligeant les disciplines plus profondes de la prière, de la loyauté et du sacrifice qui sont nécessaires pour soutenir de telles œuvres. S’il vous plaît, ne vous méprenez pas sur mes propos. Je ne suis pas en train de dire qu’il est mauvais de visiter les églises où Dieu agit. Dans les temps passés de la grâce, des hommes et femmes ont toujours été désireux d’être témoins d’une véritable visitation de Dieu. Si c’était possible, ils sautaient sur toutes les occasions pour prendre part à ces merveilleux événements. Cependant, après leurs visites, ils rentraient au bercail pour prier et œuvrer dans la foi que Dieu opèrerait les mêmes choses dans leurs propres communautés ! C’était souvent le moyen par lequel les réveils se répandaient de région en région où même sur d’autres continents. Le plan de Dieu pour vous n’est pas un voyage sur une longue et interminable route du réveil, mais une visite durable de Sa gloire. Il ne se contente pas de simplement une poignée de points chauds du réveil ! Le Seigneur de la moisson aspire à répandre l’Esprit du réveil sur la terre entière, parmi toutes langues, toutes tribus et toutes nations.
 
Des raccourcis vers le réveil !
Certains des premiers pionniers n’arrivèrent jamais à destination parce qu’ils étaient trop pressés d’arrondir les coins et d’emprunter des raccourcis. Beaucoup d’entre vous qui aimez l’histoire vous souvenez certainement de l’histoire tragique du Donner Party. En 1846, un groupe de quelques 300 pionniers se mirent en route le long de la Piste de l'Oregon, résolus à atteindre la Californie. George Donner, ayant entendu parler d’une nouvelle route, plus rapide, encouragea sa famille et ses amis pionniers à abandonner la voie sûre de la Piste de l’Oregon pour suivre à la place le raccourci de Hastings qui avait été récemment annoncé. Le nouvel itinéraire leur permettait de gagner 650 kilomètres sur leur parcours total. Sans tenir compte des avertissements des saisonniers postés sur la frontière, le groupe des Donner quitta la piste principale à Fort Bridges. Peu de temps après avoir épuisé la plus grande partie de leurs ressources dans le désert de l’Utah et connu maintes luttes à travers les gorges obstruées d’arbres et des lits de rivière, ils reconnurent en définitive leur erreur et retournèrent sur la piste établie. Néanmoins, à ce stade, ils avaient manqué leur fenêtre d’opportunité et se trouvaient soudainement incapables de traverser les montagnes à cause d’une tempête de neige précoce. Exténués et inexpérimentés, la plupart du groupe Donner mourut dans les montagnes, succombant au cannibalisme, au froid glacial ou à l’inanition. L’appât du gain de temps coûta à la plupart d’entre eux leurs espoirs, leurs familles et leurs vies. Il fut su plus tard que Lausford Hastings avait fait la promotion de ce raccourci pour ses propres intérêts politiques et qu’à ce moment là il n’avait jamais lui-même effectué le voyage avec succès jusqu’en Californie par cet itinéraire.
Si Satan ne parvient pas à vous tenter pour que vous abandonniez votre vision du réveil, il tentera alors de vous séduire en vous faisant atteindre les promesses du réveil avec les mains de la chair. Ceci est peut-être, par dessus tout le reste, sa tactique empreinte de la plus forte séduction. Nous devons nous souvenir qu’il n’y a aucune garantie une fois que nous sortons de la direction de la grâce de Dieu. Comme le groupe Donner, nous sommes capables d’avoir recours à n’importe quoi quand nous sommes abandonnés à notre propre sagesse ! En dehors de la grâce de Dieu, nous n’avons aucune idée de l’endroit où nous pourrions finir ou de ce que nous pourrions faire. Des risques extrêmes et des incertitudes caractérisent de façon incontestable la vie du pionnier. Cependant, les risques qu’un pionnier est appelé à  prendre ne s’écarteront JAMAIS des principes établis et éprouvés de la Parole de Dieu ! 
 
Une nouvelle saison d’espérance et d’opportunité !
Les premiers pionniers avaient une maxime : "Tous les lâches restent à la maison, et les faibles meurent le long du chemin." Là où des hommes et des femmes défient les lois du confort et de la commodité, des chagrins de cœur et des risques de mort s’ensuivront sûrement. Néanmoins, "bien-aimés, nous espérons de vous des choses meilleures..." Aucun de nous n’a besoin d'être pris de dépourvu ou de rester en retrait dans ces jours d’espérance et d’opportunité de réveil! L’AGNEAU a triomphé. Jésus a ouvert un chemin nous menant vers de nouvelles frontières de bénédiction et de moisson de réveil pour tous ceux qui Lui feront confiance et Lui obéiront. Nous vivons dans une nouvelle saison d’opportunité et de possibilités sans précédent. Dieu ouvre aujourd’hui de nouvelles portes dans l’Eglise qu’aucun homme ne peut fermer. De telles périodes requièrent une vision et une force toutes fraîches. L’Eglise a besoin d’avoir à sa disposition chaque once de zèle, de vision et de puissance.
Proverbes 20:29 dit : "La force est la gloire des jeunes gens." Le zèle et l’énergie de notre jeunesse ne sont pas destinés à être dilapidés sans conscience par des amusements et des distractions. Avec tout grand don vient l’appel à de grandes RESPONSABILITES! C’est maintenant le temps pour une nouvelle génération de chrétiens de s’abandonner pleinement au joug de Christ et de prendre la place qui leur revient sur la route du pionnier. Dieu lève une nouvelle génération dans l’Eglise aujourd’hui qui redécouvrira les frontières oubliées de la sainteté personnelle et de la puissance du réveil. Il la prépare pour qu’elle porte les semences du réveil jusqu’aux extrémités de la terre! Le prophète Joël prophétisa que Dieu accomplirait de grandes choses à travers une telle génération. "Dans les derniers jours, dit Dieu, je répandrai de mon Esprit sur toute chair; vos fils et vos filles prophétiseront, vos jeunes gens auront des visions, et vos vieillards auront des songes." (Actes 2:17). Un tel langage rendra indubitablement certains hommes d'Eglise très mal à l'aise. Ils pourraient rapidement nous rappeler Lamentations 3:27 : "Il est bon pour l’homme de porter le joug dans sa jeunesse." Ceci est certainement vrai ! Néanmoins, les jougs de Dieu sont destinés à canaliser la force et non à la paralyser. Le joug du Seigneur n'est pas des chaînes de servitude, mais un instrument pour un service et un labeur dans la soumission ! C'était des bœufs attelés qui poussaient les wagons des pionniers à travers les rivières et sur des montagnes raides. La force des bœufs attelés laboure la terre en jachère et rocailleuse en vue d'une moisson à venir. Et cependant, certains craignent les incertitudes et les excès qui viennent quelquefois avec le zèle et l'enthousiasme des jeunes bœufs. N'oublions pas la sagesse divine de Salomon : "S’il n’y a pas de bœufs, la crèche est vide; c’est à la vigueur des bœufs qu’on doit l’abondance des revenus." (Proverbes 14:4). Pasteurs, que préfèrerez-vous avoir dans votre église, une place propre et ordonnée ou une abondante moisson ? Il est temps de mettre les jeunes bœufs au travail !
 
Une génération enflammée!
Les plus grands revivalistes du passé étaient des jeunes hommes et des jeunes femmes qui osèrent croire que Dieu allait susciter quelque chose de plus pour leur propre génération ! Georges Whitefield, Howell Harris, le Comte Zinzendorf, Charles G. Finney, Charles Spurgeon, Evan Roberts, Robert Murray M'Cheyne, William C. Burns, Hudson Taylor, C.T. Studd, David Brainerd et d'innombrables autres furent tous puissamment utilisés par Dieu pendant leur vingtaine. Pourquoi tant parmi nous regardons encore aux institutions stériles d'un christianisme décadent comme si elles étaient des étapes nous menant à nos rêves de réveil ? Nous ne réaliserons jamais notre potentiel spirituel en imitant les méthodes non ravivées de notre christianisme du statu quo. Dieu ne nous a pas appelés à mimer la religion faible et à demi réformée existant autour de nous. Comme Abraham, nous avons été appelés à sortir du pays de la stérilité afin d'hériter de l'abondance fructifère du champ de moisson du réveil pour cette génération et la génération à venir (Josué 24:2-3).
De véritables pionniers sont l'incarnation de l'URGENCE et du ZELE. Ils reconnaissent leur responsabilité éternelle pour leur propre génération. L'apôtre de la foi, Georges Müller a dit à une certaine occasion : "Mon affaire, c'est de toute ma force servir ma propre génération. En ce faisant, je servirai le mieux la prochaine génération, dans le cas où le Seigneur tarderait… Je n'ai qu'une seule vie sur la terre et cette seule vie n'est qu'une brève vie pendant laquelle je peux semer en comparaison avec l'éternité où je récolterai." Le Général Booth exprime la même pensée dans les lignes suivantes : "Vos jours même les plus longs ne peuvent être très longs, alors utilisez-les au mieux de votre capacité pour la gloire de Dieu et le bénéfice de votre génération." Catherine Booth, la mère de l'Armée du Salut, sermonnait tous les jours ses 9 enfants avec quelque chose de  similaire : "Vous n'êtes pas ici dans le monde pour vous-mêmes. Vous avez été envoyés pour les autres. Le  monde vous attend !" Plus d'une fois, j'ai entendu feu Leonard Ravenhill prédire que Dieu allait lever une nouvelle génération pour amener les feux du réveil dans un monde mourant dans ses péchés. Feu Keith Green fit l'écho de ces mêmes sentiments d'urgence. Dans ses derniers jours, il mit au défi un grand nombre d'entre vous avec les paroles suivantes: "Cette génération de  chrétiens est responsable de cette génération d'âmes sur la terre !" Avez-vous été éveillés à propos de votre responsabilité éternelle et personnelle vis-à-vis de cette génération ?  
Un bon pionnier est toujours disposé à apprendre à partir de la perspicacité et des expériences d'autrui mais il ne se tient JAMAIS tranquille ! Jamais alors que les promesses du réveil sont encore inconnues dans cette génération. Jamais tandis que Christ est encore un étranger pour d'innombrables âmes perdues et agonisantes à travers le monde entier. Jamais tant qu'il y aura toujours un seul cœur aveugle et entêté qui refuse de donner louange et honneur à notre Roi Jésus ! Allez-vous vouloir briser une nouvelle terre et redécouvrir certains des trésors oubliés de Jésus-Christ ? Êtes-vous prêt à porter Sa présence manifeste jusqu'aux extrémités de la terre? Jeune pionnier, c'est MAINTENANT le temps de regarder à Jésus-Christ et d'oser rêver à quelque chose DE PLUS ! "Depuis le temps de Jean-Baptiste jusqu’à présent, le royaume des cieux est forcé, et ce sont les violents qui s’en emparent." (Matthieu 11:12).
_________________
Pharos : un phare qui éclaire dans le noir et qui guide à bont port. Gloire au seigneur Jésus notre lumière.
Back to top
13/09/2006 06:32:15
Auteur Message
Publicité

Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Page 1 sur 1
Sauter vers:  
Montrer les messages depuis:
Back to top
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures