PARLE-MOI DE JÉSUS Index du Forum
PARLE-MOI DE JÉSUS
Connaître Jésus et se faire connaître en Jésus. Une simple communion fraternelle inspirée de l'Esprit.
FAQ Rechercher Membres Groupes S’enregistrer Connexion
PARLE-MOI DE JÉSUS Index du Forum
PARLE-MOI DE JÉSUS Index du Forum LA BIBLIOTHÈQUE
PARLE-MOI DE JÉSUS Index du Forum LA BIBLIOTHÈQUE DU FORUM (prophétie, article et nouvelle) Un vieillard appuyé sur un bâton
Sujet précédent :: Sujet suivant
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
16/04/2006 15:10:57
Auteur Message
Pierre Sabourin
Votre hôte

Inscrit le: 26 Oct 2005
Messages: 253
Localisation: Stoneham, Québec, Canada
Répondre en citant
Sujet du message: Un vieillard appuyé sur un bâton
Un vieillard appuyé sur un bâton

Par  Aymeric BIMONT

Source: http://perso.wanadoo.fr/lasourcedeauvive/un_vieillard_sur_un_baton.htm

Le Seigneur m’a donné une vision très instructive sur la maturité spirituelle.

Je vis un jeune enfant, fragile, frêle et peinant à marcher, instable sur ses jambes. Puis un homme mûr, fort, puissant et à l’allure noble et fière, il respirait la force physique et l’intelligence. Enfin je vis un vieillard, courbé, fatigué et usé, boiteux et s’appuyant sur un bâton.

Le Seigneur me les montra tour à tour, et m’expliqua : « Ce jeune enfant fragile et peinant à marcher, c’est ce que tu étais lorsque Je t’ai pris sous mon aile pour t’apprendre à marcher avec Moi. L’homme puissant et brillant que tu vois, c’est ce que tu rêvais de devenir, ton idéal spirituel et la pensée que tu t’étais forgée d’un chrétien mâture et accompli.

Le vieillard boiteux et usé, c’est ce que Je t’ai fait devenir, car c’est ainsi que tu t’appuies sur une seule chose : le bâton. Tu ne t’appuieras désormais plus que sur Mon Fils Jésus-Christ ».

Les exemples de Moïse et de Jacob me sont revenus à l’esprit. Moïse n’a été rendu capable de délivrer le peuple que lorsqu’il est devenu vieux, fatigué, qu’il avait perdu l’usage de la parole et qu’il eût reçu pour seul outil : le bâton de Dieu.

Jacob, usé, éprouvé, atteint au plus fort de lui-même, devint boiteux et dut s’appuyer sur le bâton, pour marcher. C’est à partir de là qu’il put accomplir l’œuvre de Dieu.

Dieu dit : « Vos pensées ne sont pas Mes pensées, et vos voies ne sont pas Mes voies » ( Esaïe 55.8 )
Je suis profondément convaincu que notre conception naturelle de la maturité spirituelle est loin de la pensée divine. Nous serions plutôt enclins à penser, qu’un chrétien accompli qui plait à Dieu, serait un homme possédant de nombreux dons, une grande connaissance, et la puissance du Saint-Esprit qu’on pourrait presque « palper »…

Peut-être nous semble-t-il aussi, lorsque nous regardons les géants de Dieu, ces hommes qui ont marqué le christianisme à travers les époques, que tout leur fut facile. En lisant certains récits, il peut sembler qu’un beau jour, la puissance du Saint-Esprit s’est déversée d’un coup sur eux, sans raison précise, et qu’ils ont été instantanément rendus saints, zélés, capables de grands miracles, etc…

Je suis profondément convaincu d’une autre chose. Les hommes qui reçoivent la puissance du Saint-Esprit ne la reçoivent pas par hasard, et ne la possèdent pas non plus pour eux-même. Lorsque Dieu S’investit quelque part et accorde Sa puissance, c’est le fruit d’un travail préalable de Sa part. C’est le fruit d’une préparation spirituelle, d’une mise à part d’un ou plusieurs hommes.

De même il est dit, que jamais Dieu n’accordera Sa gloire à un homme.

En examinant les Ecritures, nous constatons plutôt que Dieu rend faibles Ses serviteurs. Il a rendu faible Joseph, Il a rendu faible Daniel, Il a rendu faible Moïse et Jacob, d’autres encore…

Et dans la faiblesse et la souffrance, ces hommes se sont naturellement rapprochés de Dieu, sont entrés à Son école, et ont marché tout un temps à Ses côtés… comme les douze disciples de Jésus, pendant trois ans et demi, marchant et écoutant auprès du Christ, pour apprendre.

Lorsque Pierre fut envoyé ainsi que les autres, ce fut après qu’il ait été réduit à rien, par le fameux soir du reniement. Paul dut passer trois ans à l’écart, suite au chemin de Damas, avant d’entamer le ministère auquel il était appelé.

Systématiquement, Dieu nous affaiblit lorsque nous répondons à Son appel. C’est la seule manière pour nous d’être maintenus dans l’humilité et de ne compter que sur Christ, le bâton de Dieu.

Dans le cas contraire, nous nous enorgueillirions de notre force, de notre puissance et de nos révélations. Nous compterions aussi sur nos forces… Nous mettrions notre confiance dans nos chars et nos chevaux, plutôt que sur Dieu. Et nous deviendrions des tyrans, parce que notre connaissance et notre puissance nous tenteraient de prendre le pouvoir sur des frères plus faibles, et de les plier à notre vision des choses, à notre seule volonté.

Il est donc essentiel pour Dieu de permettre à l’ennemi de nous passer au crible. Jésus-Christ fit cette déclaration à Pierre : « Pierre ! Satan vous a réclamés pour vous passer au crible, mais j’ai prié, afin que votre foi ne défaille point ».

Le Seigneur n’a pas prié pour empêcher l’épreuve. Il a prié pour que notre foi ne défaille pas. C’est un détail qui a toute son importance.

Dieu, dans Sa Souveraineté, utilise à Ses fins les agissements de l’adversaire pour nous maintenir dans l’humilité, et nous amener à ne plus compter que sur une seule chose fiable et solide : le bâton.

Nul n’est plus proche de la chute que celui qui est debout. Nul n’est plus proche de la mort que celui qui vit. Un homme incapable de tenir debout et devant s’appuyer sur le bâton divin ne peut pas être atteint par la chute. De même celui qui est mort en Christ et avec Christ à lui-même, ne peut être atteint par la mort. Il ne peut plus connaître que la résurrection.

Certainement, la maturité spirituelle selon Dieu, c’est de devenir un vieillard fourbu, boiteux, usé et sans forces, mais appuyé sur le bâton : Christ. L’autorité et la puissance résident dans le bâton, non pas dans l’homme.

Amen.
 
© SEV - Toute diffusion des écrits de ce site est autorisée et même encouragée. Toute modification des textes ayant pour objet d'altérer la pensée des auteurs est strictement interdite.
 
_________________
Pharos : un phare qui éclaire dans le noir et qui guide à bont port. Gloire au seigneur Jésus notre lumière.
Back to top
16/04/2006 15:10:57
Auteur Message
Publicité

Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Page 1 sur 1
Sauter vers:  
Montrer les messages depuis:
Back to top
Poster un nouveau sujet     Répondre au sujet
Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures